Close

Un débat télévisé?

Robert Cousin 2072

Lettre suite à la lecture de l’éditorial de Jean-Pierre Picard intitulé Réparer les erreurs du passé ou préparer l’avenir (l’Eau vive du 14 au 20 août 2014) et l’opinion de Wilfrid Denis, Une position de « colonisé »? (l’Eau vive du 28 août au 3 septembre 2014),

Immersion dans l’immersion

Entrevue avec Paul Bazin, conseiller pédagogique pour toutes les écoles d’immersion publiques de Saskatoon

Alexandra Drame (EV) 7897

C’est le temps de la rentrée et on a beaucoup parlé des écoles du Conseil des écoles fransaskoises (CÉF), mais il y a aussi les autres : les écoles d’immersion. Pour faire un point sur ce secteur, nous avons rencontré M. Paul Bazin, conseiller pédagogique pour toutes les écoles d’immersion publiques de Saskatoon.

Une « carte blanche » éblouissante sur les planches de la TDJ!

Alliance du théâtre et de la danse

Jean-Marie Michaud 6826

Quelle brillante idée d’avoir invité le metteur en scène Éric Perron comme artiste en résidence pour le laboratoire « Carte blanche » de la Troupe du Jour de cette année! Pour la troisième année consécutive, on nous fait découvrir à Saskatoon au Studio 914 une création inattendue. 

Le statut bilingue d'Ottawa et Canadians for language Fairness

Jean-Pierre Picard 4278

La semaine dernière, un reportage de Radio-Canada faisait état du questionnaire biaisé d’une consultation bidon menée par Canadians for Language Fairness (CLF) destinée aux candidats des élections municipales à Ottawa. Ce questionnaire offre des perles de subtilité dans le style « Vous ne trouvez pas que le bilinguisme à Ottawa c’est beaucoup d’argent pour pas grand monde ? » (Traduction libre)

Notre école

Michel Vézina 6989

Depuis une semaine, les écoles ont repris leurs activités. Pour les jeunes Fransaskoises et Fransaskois, c’est maintenant une chose normale que d’aller dans une école fransaskoise. Mais il n’y a pas si longtemps, ce n’était pas la réalité.

Il fut un temps : Odienné

Texte de Deborah Seye

Deborah Seye 4920

 « Si un jour tu reçois cette lettre, Yohan,  c’est que tout a mal tourné, que le plan est tombé à l’eau. Avant que tu ne te poses plus de questions, nous préférons te laisser comprendre par toi même…

Une soirée mouvementée à l’Assemblée Générale Annuelle de l’Assocation canadienne-française de Regina

Marie-Pier Boilard 5617

Le 4 septembre 2014 à 19 h s’est tenue la 50e Assemblée générale annuelle (AGA) de l’Association canadienne-française de Regina (ACFR), dans la salle de formation du Carrefour Horizons. Une soixantaine de personnes sont venues assister à la rencontre afin de connaître la situation de l’ACFR et d’échanger sur les orientations futures de l’organisme.

Entrevue avec Siriki Diagabaté, président de l’Association canadienne-française de Regina (ACFR)

Marie-Pier Boilard 4921

Face aux démissions des membres du conseil d’administration (CA), qui ont eu lieu au cours de l’assemblée générale annuelle (AGA), M. Diagabaté a mentionné qu’il aurait voulu garder certains membres au sein du CA, par exemple Marc Drolet, qui faisait partie de l’équipe depuis cinq ans, mais qu’il a pu comprendre sa décision de quitter. Il a également souligné le bon travail de Sara Maria Daubisse auprès du CA, qui, à ses dires, a beaucoup contribué à l’ACFR durant son mandat. À son avis, les membres sortants du CA ont beaucoup donné à l’ACFR. 

Quelle année scolaire pour les écoles du CÉF?

Alexandre Daubisse (EV) 9351

On se souvient d’un commentaire de Francis Potié, directeur général de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), à propos des coupures de Patrimoine canadien lors d’une table ronde à l’Institut français. « Tout ne va pas si mal. » Il me semble qu’il pourrait aussi bien s’appliquer à la « crise » qu’est en train de traverser le CÉF.

RSS
Première567891011121314Dernière

Navigation du site

Categories

Back To Top