Skip Navigation

Lettre du président de la SCFPA: Déménagement à l’Académie Rivier

Académie Rivier à Prince Albert

Académie Rivier à Prince Albert

Photo : Google Street View
J’aimerais remercier l’Eau vive au sujet de l’article publié concernant le déménagement possible de l’École Valois et de la Société canadienne-française de Prince Albert (SCFPA) à l’ancienne Académie Rivier [ndlr: un article de Frédéric Dupré publié dans l’édition du 28 mars 2019].

Il est vrai que l’intégration de l’école Valois et de la SCFPA dans « cet immense édifice pourrait bien annoncer un développement majeur pour le Centre scolaire-communautaire de Prince Albert ».

Malgré le fait que l’édifice des Sœurs de la Présentation de Marie ait été construit dans les années 1960, sauf la piscine (années 1980), il s’agit d’une occasion de créer, au-delà du concept de centre scolaire communautaire, un pôle d’attraction et de développement unique en Saskatchewan et dans l’Ouest canadien.

Grâce à la qualité et à la quantité de ces espaces, et avec les bonnes ressources humaines et financières, nous avons la possibilité d’établir un lieu de vie, de développement, de formation, de recherche, d’intégration et d’harmonie interculturelles sans précédent dans la communauté.

L’acquisition de Rivier représenterait pour la communauté fransaskoise la plus grande infrastructure depuis un siècle, sinon de son histoire

Dans toute l’histoire de la communauté fransaskoise, seule Gravelbourg peut se vanter d’avoir (eu) des infrastructures aussi importantes en termes de taille et d’impact sur le développement de notre communauté, avec le Collège Mathieu, le « Couvent », la co-cathédrale et l’évêché catholique, par exemple.

Voilà, diraient certains, qu’en 2019, après plusieurs années de réduction de services, de présence et de résultats permanents dans le développement de la francophonie de Prince Albert et de la région nord, une occasion spéciale se présente pour investir dans un nouveau pôle de développement , d’assurer une fransaskoisie vibrante et innovatrice sur l’ensemble du territoire de la Saskatchewan, de la région de Gravelbourg, en passant par le Centre (Régina et Saskatoon) jusqu’à la région de Prince Albert au nord !

185 000 pieds carrés !

Une piscine de haute qualité, un amphithéâtre de haut calibre de 550 places, une cuisine industrielle, des cafétérias, des salles de rencontres,  bibliothèques, salles de conférences, bureaux, gymnase, laboratoires, appartements, un terrain magnifique, centralisé, accessible et plus sécurisé.

De quoi à se laisser rêver même au-delà des beaux jours de la communauté francophone de Prince Albert où les organismes provinciaux tenaient leurs assemblées générales annuelles et offraient des services permanents sur place. Où se tenaient des grands rassemblements provinciaux tels la Fête fransaskoise, les Congrès de l’ACFC et de la Commission culturelle, et des ralliements jeunesse, entre autres. D’où provenaient de nombreux leaders fransaskois : les Gaudet, Lemire, Archambault, Pagé, Papen, Blain, Masson, Bisson, Marchildon, Bilodeau et j’en passe, sans compter l’immense contribution des congrégations religieuses et de leurs dirigeants et dirigeantes !

Quelle vision ?

Mais quelle vision pourrait-on mettre en place à partir de ce bâtiment immense ? Une vision de formation préscolaire jusqu’au postsecondaire, de développement d’économie sociale, d’expertise en affaires, en relations interculturelles, de précurseur de projets touristiques internationaux grâce à l’adhésion de Prince Albert au Réseau des villes francophones et francophiles des Amériques, de regroupement régional autour du terroir et de la culture, de services de santé bilingues, d’accueil et intégration des nouveaux arrivants, et de la contribution historique des francophones, etc.

Comment bénéficier de cette occasion spéciale pour l’ensemble de la population francophone et francophile de la Saskatchewan et atteindre une vision innovatrice à long terme ? Les principaux partenaires de cette acquisition devront d’abord reconnaître le potentiel de ce développement durable, et ensuite s’entendre sur les moyens nécessaires pour démarrer cette réflexion en vue d’une vision claire, progressive et flexible dans le temps.

Plus que les administrateurs nécessaires, il faudra assurer la participation de visionnaires dès le début du projet, chercher l’implication de l’ensemble du réseau associatif fransaskois et national, et de partenaires spécifiques.

Il y a deux buts à rejoindre dans cette démarche : éviter un fardeau financier insupportable et assurer un développement intégral de la citoyenneté francophone d’ici et d’ailleurs.

Les partenariats potentiels existent. Les risques aussi ! La communauté fransaskoise a toujours su prendre des risques et réussir des projets innovateurs.  Qu’avons-nous à perdre d’essayer d’atteindre une vision d’avenir à la taille de l’édifice ? Rien ! Donnons-nous maintenant les moyens et avançons si ce « legs » se présente !

Michel Dubé,
président de la Société canadienne-française de Prince Albert

Article précédent Le Collège Mathieu en pleine planification
Prochain article 62,6 millions de dollars pour lutter contre la pénurie d’enseignants
Imprimer
27274

Michel DubéMichel Dubé

Autres messages par Michel Dubé
Contacter l'auteur

Contacter l'auteur

x
Le téléenseignement, une forme de théâtre expérientiel pour Colette George

Le téléenseignement, une forme de théâtre expérientiel pour Colette George

Je me sens un peu plus animée durant mes leçons virtuelles. C'est comme si j'étais une comédienne dans une pièce de théâtre.

14 mai 2020/Auteur: Webmestre/Nombre de vues (20297)/Commentaires (0)/
Le téléenseignement, une expérience formatrice

Le téléenseignement, une expérience formatrice

J'ai eu le bonheur de vivre l'expérience de l'enseignement à distance il y a une douzaine d'années dans un autre contexte et cette expérience continue d'influencer l'utilisation que je fais de la technologie dans l'enseignement des mathématiques en salle de classe depuis ce temps.

1 mai 2020/Auteur: Webmestre/Nombre de vues (21114)/Commentaires (0)/
Les jeunes de l’école Père Mercure au fait de l’actualité sanitaire

Les jeunes de l’école Père Mercure au fait de l’actualité sanitaire

J’ai proposé à mes élèves un défi, non obligatoire : faire une capsule vidéo pour la salle de classe au sujet de la COVID-19. J’ai reçu 10 vidéos sur 13 élèves !

30 avril 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (25025)/Commentaires (0)/
Pénurie de juristes bilingues : la solution du côté de l’immersion ?

Pénurie de juristes bilingues : la solution du côté de l’immersion ?

Le manque de juges, avocats, procureurs et greffiers bilingues en milieu minoritaire est une réalité de longue date. Mais l’immersion, de plus en plus populaire au pays, pourrait constituer une piste de solution.

14 avril 2020/Auteur: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF /Nombre de vues (26408)/Commentaires (0)/
Les nouvelles écoles fransaskoises absentes du budget provincial

Les nouvelles écoles fransaskoises absentes du budget provincial

La construction de nouvelles écoles fransaskoises devra attendre

Dans son plan de dépenses de plus de 14 milliards de dollars, rien n’est prévu pour la construction des nouvelles écoles tant attendues par les Fransaskois.

9 avril 2020/Auteur: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF /Nombre de vues (22658)/Commentaires (0)/
Le CÉF adopte le télétravail et le télé-enseignement

Le CÉF adopte le télétravail et le télé-enseignement

Depuis le 20 mars, les écoles fransaskoises sont fermées en raison de la pandémie de la COVID-19. Le personnel du CÉF opte désormais pour le télétravail et le télé-enseignement.

3 avril 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (23524)/Commentaires (0)/
École à distance : Les élèves du CÉF ont hâte de se brancher

École à distance : Les élèves du CÉF ont hâte de se brancher

Les élèves du Conseil des écoles fransaskoises pourront suivre leurs cours en ligne dès le 6 avril.

3 avril 2020/Auteur: Sébastien Durand – Initiative de journalisme local – APF /Nombre de vues (25336)/Commentaires (0)/
Le CÉF lance une application pour téléphone intelligent

Le CÉF lance une application pour téléphone intelligent

Le CÉF a dévoilé, le 12 mars 2020 une a,pplication pour téléphone intelligent qui permettra aux familles et aux élèves d'avoir accès en tout temps à l'information dont elles ont besoin.

19 mars 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (22626)/Commentaires (0)/
« Maman, je garde les enfants ! »

« Maman, je garde les enfants ! »

L’Association des parents fransaskois (APF) a offert un atelier sur la garde d’enfants en proposant aux jeunes âgés de 11 à 15 ans la formation Gardiens avertis à Saskatoon le 15 février, à Regina le 22 et à Prince Albert le 29.

12 mars 2020/Auteur: Leslie Garrido Diaz – Initiative de journalisme local – APF/Nombre de vues (20121)/Commentaires (0)/
Le Collège Mathieu formera la relève journalistique dès l’automne

Le Collège Mathieu formera la relève journalistique dès l’automne

Les inscriptions pour le programme de journalisme en français du Collège Mathieu sont finalement ouvertes. 

29 février 2020/Auteur: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local - APF/Nombre de vues (27361)/Commentaires (0)/
Un nouvel examen de certification pour les infirmières

Un nouvel examen de certification pour les infirmières

Plusieurs intervenants francophones espèrent qu’un nouvel examen devienne une alternative à l’examen d’agrément national pour les infirmières qui est, depuis 2015, le seul examen obligatoire pour être certifié infirmière au Canada, exception faite du Québec et du Yukon, mais dont la traduction fait l’objet de critiques.

28 janvier 2020/Auteur: Marc Poirier (Francopresse)/Nombre de vues (23247)/Commentaires (0)/
La bienveillance à l’honneur à l’école Ducharme

La bienveillance à l’honneur à l’école Ducharme

Les 80 élèves de l’école Ducharme de Moose Jaw ont fait preuve de bienveillance au cours des mois de novembre et décembre 2019.

27 janvier 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (20597)/Commentaires (0)/
La réussite des enfants au coeur du congrès des parents fransaskois

La réussite des enfants au coeur du congrès des parents fransaskois

SASKATOON - L’Association des parents fransaskois (APF) a tenu son symposium le 26 octobre autour du thème « Être parent en 2019 ».  L’événement a rassemblé 128 participants.

1 décembre 2019/Auteur: Marie-Lou Bernatchez/Nombre de vues (24607)/Commentaires (0)/
Les élèves fransaskois honorent la mémoire des anciens combattants

Les élèves fransaskois honorent la mémoire des anciens combattants

Survol des activités organisées par les écoles fransaskoises pour souligner le jour du Souvenir.

29 novembre 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (25809)/Commentaires (0)/
Le Collège Mathieu surfe sur la vague du numérique

Le Collège Mathieu surfe sur la vague du numérique

Regina a accueilli le congrès du Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada

REGINA - Le Collège Mathieu était l'hôte du congrès annuel du Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada les 6 et 7 novembre 2019. Le thème de cette année : « Le numérique, un dénominateur commun. »

28 novembre 2019/Auteur: Marie-Lou Bernatchez/Nombre de vues (26556)/Commentaires (0)/
RSS
Première34568101112Dernière

 - mardi 23 avril 2024