Close

Académie Rivier : la fransaskoisie attend un signal du gouvernement

Académie Rivier
La communauté fransaskoise convoite l’Académie Rivier à Prince Albert pour en faire un projet scolaire et communautaire d’envergure.
Crédit : Google street view

Après deux ans de négociations, le dernier budget provincial ne fait aucune mention d’aides financières dans le projet de transformation de l’ancienne Académie Rivier de Prince Albert en un centre scolaire communautaire francophone. Si certains acteurs de la fransaskoisie espèrent une réponse rapide, d’autres en appellent à la patience. 

« Cela fait deux ans que nous travaillons sur ce projet et que nous parlons au gouvernement provincial, explique Estelle Hjertaas. Nous n’avons toujours pas de réponse claire. Nous sommes rendus au point où nous voulons savoir si c’est oui ou non », lance la présidente de la Société canadienne-française de Prince Albert (SCFPA). 

Début mai, Denis Simard, président de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), a rencontré le ministre de l’Éducation Dustin Duncan pour discuter notamment du dossier. « Le ministre est toujours en train de faire une analyse, le projet est d’une ampleur supérieure au genre d’informations pour lesquelles il prendrait habituellement une décision », rapporte-t-il. 

Le projet est novateur, ambitieux et sans précédent. « C’est plus qu’une école, souligne Denis Simard. C’est un projet communautaire avec un centre récréatif, une piscine et des logements », met-il en perspective. 

Mais c’est aussi un projet coûteux. Actuellement, l’Académie Rivier est en vente pour un montant de 7,9 millions de dollars. « Il y a d’autres groupes qui sont venus voir, mais nous attendons la décision entre le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) et le gouvernement », déclare sœur Lise Paquette, membre des Sœurs de la Présentation de Marie, propriétaires de la bâtisse.  

Un projet d’envergure 

En plus de l’achat du bâtiment, 11 millions supplémentaires seraient nécessaires pour rénover les espaces scolaires et la garderie, et 10 autres millions pour transformer une partie de l’espace en logements et espaces communautaires. 

De son côté, dans une réponse écrite, le ministère de l’Éducation confirme qu’aucune décision concernant l'acquisition potentielle de l'Académie Rivier n'a été prise. « Notre gouvernement continuera de travailler avec le CÉF pour s'assurer que ses engagements [construire des écoles francophones à Regina, Saskatoon et Prince Albert d’ici 2025] soient respectés dans les délais escomptés », déclare Chelsey Balaski, conseillère principale en relation avec les médias au ministère de l’Éducation. 

Recherche d’équilibre 

De son côté, le CÉF n’a pas souhaité commenter le dossier et l’absence de mention dans le budget provincial. Denis Simard, lui, a précisé qu’à l’issue de sa rencontre avec Dustin Duncan aucune date butoir n’avait été communiquée concernant le rendu d’une réponse. Il tient à rester prudent quant à la suite des négociations. 

« Si on exige une réponse rapide, on va rendre plus difficile une réponse positive, redoute le président de l’ACF. C’est une négociation qui nécessite un équilibre entre tous les joueurs et les partenaires. On continue de travailler avec le ministère pour s’assurer que des conditions favorables existent et que le projet aboutisse », souligne-t-il.  

Pour d’autres, la décision se fait attendre : « On ne peut pas trouver des partenaires sans savoir si le gouvernement est intéressé à aller de l’avant, déplore Estelle Hjertaas. C’est la même chose avec Patrimoine canadien. Ils ont trouvé que c’était une bonne idée, mais ils doivent négocier avec le gouvernement provincial, alors on attend un signal », explique la présidente de la SCFPA. 

Article précédent Révéler nos racines avec un nouveau guide pédagogique
Prochain article Les Fransaskois de Saskatoon se préparent à recevoir une nouvelle école élémentaire
Imprimer
10687

Autres nouvelles - Éducation

Le fédéral assure défendre les droits des Fransaskois

Le fédéral assure défendre les droits des Fransaskois

Mehdi Mehenni – IJL-Réseau.Presse La ministre des Langues officielles et ministre responsable de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, Ginette Petitpas Taylor, était en visite le 29 juillet à Regina dans la cadre des consultations pancanadiennes sur les langues officielles entamées en mai dernier. Une visite durant laquelle une annonce de 7,1 millions de dollars a été faite au profit de la Cité universitaire francophone de l’Université de Regina et du Collège Mathieu.

En évoquant le projet de Loi sur les langues officielles, toujours en cours d’adoption au Parlement, Ginette Petitpas Taylor souligne l’engagement du fédéral à s’assurer que, à l’échelle provinciale, les communautés de langues officielles en situation minoritaire « reçoivent les services et droits nécessaires pour continuer à vivre et à travailler dans leur langue maternelle ».  

12 août 2022/Auteur: Mehdi Mehenni – IJL-Réseau.Presse /Nombre de vues (91)/Commentaires (0)/
7,1 millions de dollars pour le postsecondaire fransaskois

7,1 millions de dollars pour le postsecondaire fransaskois

La Cité universitaire francophone de l’Université de Regina et le Collège Mathieu viennent de bénéficier d’un budget de plus de 7,1 millions de dollars pour la construction, la rénovation et le développement d’espaces éducatifs postsecondaires, mais aussi pour accroître l’offre de programmes qui desservent les communautés de langue officielle en situation minoritaire.

29 juillet 2022/Auteur: Mehdi Mehenni – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (245)/Commentaires (0)/
Café le Réseau : les élèves aux manettes derrière le comptoir

Café le Réseau : les élèves aux manettes derrière le comptoir

Depuis le 8 juin, le Café le Réseau a ouvert ses portes au sein même de l’école Monseigneur de Laval. Se voulant un lieu de rencontre, l’établissement est une initiative 100 % étudiante qui fait la fierté des jeunes et de leurs enseignants, et le bonheur des clients.

2 juillet 2022/Auteur: Lucas Pilleri – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (250)/Commentaires (0)/
Joe Poirier: Une passion pour la fransaskoisie récompensée

Joe Poirier: Une passion pour la fransaskoisie récompensée

Joseph, dit Joe, Poirier a passé sa vie à défendre la cause fransaskoise. À 78 ans, il est récompensé pour ce dévouement en recevant, en avril dernier à Ottawa, la Médaille du souverain pour les bénévoles des mains de la gouverneure générale du Canada Mary Simon.

13 mai 2022/Auteur: Marie-Lou Bernatchez – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (341)/Commentaires (0)/
La francophonie entre privilèges et marginalisations

La francophonie entre privilèges et marginalisations

Les chercheurs et membres des communautés francophones de l’Ouest et du Canada se sont rassemblés de manière virtuelle dans le cadre du colloque du Centre d’études franco-canadiennes de l’Ouest, organisé par La Cité universitaire francophone de l’Université de Régina.

6 avril 2022/Auteur: Marie-Lou Bernatchez/Nombre de vues (878)/Commentaires (0)/
L’enseignement en français au cœur des débats

L’enseignement en français au cœur des débats

Les collèges et universités francophones en milieu minoritaire font face à d’importants défis partout au Canada.

1 mars 2022/Auteur: Marie-Lou Bernatchez – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (2374)/Commentaires (0)/
Les faibles taux de rétention, revers de la médaille en immersion

Les faibles taux de rétention, revers de la médaille en immersion

Les programmes d’immersion ont augmenté dans les vingt dernières années, mais moins de la moitié des élèves restent jusqu’à l’obtention de leur diplôme.

10 février 2022/Auteur: Ericka Muzzo – Francopresse /Nombre de vues (2309)/Commentaires (0)/
Postsecondaire dans l'Ouest: la demande dépasse l’offre

Postsecondaire dans l'Ouest: la demande dépasse l’offre

Dans l’Ouest canadien, la demande pour des programmes en français est plus élevée que l’offre des établissements postsecondaires. C'est ce qui ressort des États généraux sur le postsecondaire en contexte francophone minoritaire.

8 février 2022/Auteur: Marianne Dépelteau – Francopresse/Nombre de vues (2487)/Commentaires (0)/
La francophonie, parent pauvre du postsecondaire

La francophonie, parent pauvre du postsecondaire

L’égalité est loin d’être atteinte entre les établissements postsecondaires francophones et ceux de la majorité anglophone. 

25 janvier 2022/Auteur: Francopresse/Nombre de vues (2827)/Commentaires (0)/
Revue de l'année 2021 - Éducation

Revue de l'année 2021 - Éducation

Survol de l'actualité fransaskoise durant l'année 2021 dans le domaine de l'éducation.

14 janvier 2022/Auteur: Lucas Pilleri/Nombre de vues (3059)/Commentaires (0)/
Reconnaissance nationale pour Ronald Ajavon du CÉF

Reconnaissance nationale pour Ronald Ajavon du CÉF

Ronald Ajavon du Conseil des écoles fransaskoises est reconnu parmi les 10 personnalités influentes de la francophonie canadienne de 2021.

3 janvier 2022/Auteur: Francopresse/Nombre de vues (3503)/Commentaires (0)/
Garderies à 10 $ : pas de clause linguistique pour les francophones

Garderies à 10 $ : pas de clause linguistique pour les francophones

La Fédération des communautés francophones et acadiennes craint désengagement du fédéral de sa responsabilité de protéger l'éducation de la petite enfance en français. 

 

17 décembre 2021/Auteur: Inès Lombardo – Francopresse /Nombre de vues (4394)/Commentaires (0)/
Étudier en français sans le parler : le défi des élèves allophones

Étudier en français sans le parler : le défi des élèves allophones

L’intégration des élèves allophones, de plus en plus nombreux, représente un défi pour les écoles francophones en milieu minoritaire. 

16 décembre 2021/Auteur: Marine Ernoult – Francopresse/Nombre de vues (3551)/Commentaires (0)/
Qu'est-ce que la communauté fransaskqueer?

Qu'est-ce que la communauté fransaskqueer?

La Cité universitaire francophone de Regina organisait une table ronde sur la communauté fransaskqueer, du nom d’un projet d’études sur l’identité et les expériences queer et trans des Fransaskois.

28 novembre 2021/Auteur: Estelle Bonetto – IJL-Réseau.Presse /Nombre de vues (4774)/Commentaires (0)/
Éducation francophone : Me  Roger Lepage décortique l’article 23

Éducation francophone : Me Roger Lepage décortique l’article 23

Me Roger Lepage nous explique que la francophonie canadienne en situation minoritaire revient de loin en matière d’éducation en français.

21 novembre 2021/Auteur: Mehdi Jaouhari – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (5268)/Commentaires (0)/
RSS
1345678910Dernière

 

Nouvelles et blogue du

Conseil des
écoles
fransaskoises

Nouvelles du CÉF

Camp Voyageur

Le CÉF rappelle aux familles qu'il est partenaire de l’édition 2022 du Camp Voyageur, organisé par l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF). Ce partenariat permet aux familles des écoles fransaskoises de profiter d’un rabais de 15% sur les...

Camp Voyageur

Le CÉF rappelle aux familles qu'il est partenaire de l’édition 2022 du Camp Voyageur, organisé par l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF). Ce partenariat permet aux familles des écoles fransaskoises de profiter d’un rabais de 15% sur les...
1345678910Dernière

Le CEF sur Facebook


Back To Top