Close
Estelle Bonetto

Les écoles fransaskoises réussissent leur rentrée malgré la pandémie

Rentrée scolaire

Le moment que tous les parents et écoliers attendaient avec impatience, fébrilité et anxiété est enfin arrivé. La rentrée scolaire fransaskoise, de la prématernelle à la 12e année, a eu lieu du 8 au 11 septembre partout dans la province. L’eau vive s’est entretenue avec quelques parents pour faire le bilan d’une semaine riche en émotions.


Les enfants de Pascal Kayishema, Cohen et Gavrila

Les enfants de Pascal Kayishema, Cohen et Gavrila

Une toute nouvelle réalité

Pascal Kayishema, père de deux enfants - Gravelbourg

Comment avez-vous vécu cette rentrée scolaire ?
Nous avons passé une très bonne rentrée. Nous avons déménagé d’Ottawa il y a quelques mois, et c’est une réalité très différente à Gravelbourg. Nous nous considérons très chanceux d’être ici. Il y a beaucoup moins d’inquiétude que si nous étions restés à Ottawa.

Malgré l’absence de cas de COVID-19 à Gravelbourg, avez-vous trouvé que l’école était bien préparée ?
Oui, tout à fait ! Tous les outils de protection et les protocoles sont en place pour assurer la sécurité de tous. C’est très rassurant, nous avons été très bien sensibilisés. Je trouve qu’il y a eu aussi une très bonne communication entre l’école et la maison, même avant la rentrée. Nous savions à quoi nous attendre.

Que peut-on faire à la maison pour renforcer les efforts déployés à l’école ?
Je garde la responsabilité, comme parent, de veiller à ce que mes enfants continuent de respecter les consignes lorsqu’ils rentrent à la maison, par exemple le lavage des mains, le contrôle au niveau des contacts, etc. Il faut qu’il y ait une véritable collaboration entre l’école, la maison et la communauté pour que l’on puisse réduire de nombre de contaminations.


La famille Parker, le jour de la rentrée scolaire

La famille Parker, le jour de la rentrée scolaire

Le jour J

David Parker, père de deux enfants - Regina

Quelles sont vos premières impressions de cette rentrée ?
Ça s’est super bien passé ! Au-delà de mes attentes. Les enseignants ont pris le temps de rencontrer virtuellement les parents et les enfants avant le premier jour de classe, on a pu poser nos questions et même voir la salle de nos enfants. En fait, je voudrais que toutes les rentrées soient comme ça !

Quelles ont été les réactions de vos enfants ?
Grands sourires en rentrant. Ils étaient très heureux de revoir leurs amis et ils ont adoré cette première journée. La seule « plainte » qu’on a reçue, c’est qu’il n’y avait pas assez de nourriture dans leur boîte à lunch !

Êtes-vous inquiet pour les prochaines semaines ?
Je n’ai aucune inquiétude. Il y a des protocoles en place en cas d’urgence. On s’adaptera selon la situation. Les enfants sont très résilients et apprennent vite, surtout pour tout ce qui est de la technologie.


Les enfants de Sylvie-Niyongere

Les enfants de Sylvie-Niyongere

Rien n’est gagné

Sylvie Niyongere, mère de trois enfants - Saskatoon

Comment vous sentez-vous après cette première semaine d’école ?
Je dois dire que je ne suis pas satisfaite à 100 %. Oui, il y a des directives en place, mais les enfants vont avoir tellement plus de contacts. Même dans le bus, ils vont toucher des surfaces et on ne sait pas si c’est désinfecté. On ne peut pas tout contrôler, mais les risques de contracter le virus sont maintenant beaucoup plus grands.

Comment réagissent vos enfants face à ces nouvelles contraintes ?
Ils sont très frustrés. Ils n’aiment pas porter le masque toute la journée. En plus, ils ont peut-être retrouvé leurs amis, mais ils ne peuvent pas vraiment être avec eux à cause de la distanciation. Les jeunes sont rebelles de nature, alors comment pourront-ils se souvenir de tous les petits détails et respecter les consignes ? J’espère qu’ils vont s’habituer et réaliser qu’avec le port du masque, on se protège soi-même et les autres.

Envisagez-vous l’offre éducative en ligne pour vos enfants ?
Si la situation se détériore, oui. Nous avons eu par exemple un cas déclaré de COVID-19 cette semaine au Centre éducatif Félix le Chat qui est situé dans le pavillon de l’École canadienne-française. C’est inquiétant et j’espère que les parents seront prévenus de tout nouveau cas pour que l’on puisse prendre les mesures nécessaires.


Les enfants de Valérie Williams : Annabelle, en prématernelle, Tyler en 1ère année et Geneviève en 3e année

Les enfants de Valérie Williams : Annabelle, en prématernelle, Tyler en 1ère année et Geneviève en 3e année

Une planification impeccable

Valérie Williams, mère de quatre enfants - Regina

Comment vous êtes-vous préparés en famille pour cette rentrée ?
Les communications de l’école et du CÉF étaient très claires. Quelques jours avant, nous avons reçu une carte de l’école avec les endroits de dépôt et de ramassage des enfants. Nous y sommes allés la veille pour repérer les lieux, et le jour de la rentrée nous savions exactement où aller. Les enfants sont aussi bien au courant des consignes à respecter, ils les pratiquent depuis un moment déjà.

Qu’avez-vous le plus apprécié de cette rentrée ?
J’ai été très impressionnée par l’organisation. Tous les enseignants étaient en place, sur le pied de guerre, prêts à accueillir les enfants. J’ai aussi beaucoup aimé la téléconférence que nous avons eue avec les enseignants. Tout s’est vraiment bien passé. Le risque zéro n’existe pas, mais je suis vraiment confiante que l’école est bien préparée pour faire face à toute éventualité.

Je suis aussi très impressionnée par les efforts des enseignants, même au mois d’avril, lorsqu’ils ont dû se « revirer sur un trente sous », c’était incroyable comment ils ont pu s’adapter si rapidement et réussir à offrir des cours et un semblant de routine à nos enfants.


Si tout n’est pas gagné et que le casse-tête n’est pas complètement résolu, tous les morceaux sont en place pour proposer une année scolaire sécuritaire, signe de notre nouvelle normalité.

Article précédent Des pistes de réflexion pour financer l’éducation postsecondaire francophone
Prochain article Course électorale au CSF: continuité ou changement ?
Imprimer
1143

Theme picker

Autres nouvelles - Éducation

Débats corsés entre les candidats au poste de conseiller scolaire

Débats corsés entre les candidats au poste de conseiller scolaire

C'est un premier débat radiophonique parfois houleux qui a eu lieu le 20 octobre entre Alpha Barry et Siriki Diabagaté, les deux prétendants au poste de conseiller scolaire de Regina.

23 octobre 2020/Auteur: Marie-Lou Bernatchez/Nombre de vues (206)/Commentaires (0)/
Professeure suspendue à l’Ud'O : «deux principes à réconcilier», selon le recteur

Professeure suspendue à l’Ud'O : «deux principes à réconcilier», selon le recteur

LE DROIT (Ontario) – Le débat autour de la suspension d’une professeure de l’Université d’Ottawa pour avoir utilisé le mot «n**ger» continue de faire rage.

21 octobre 2020/Auteur: Daniel LeBlanc e)t Julien Paquette (Le Droit)/Nombre de vues (265)/Commentaires (0)/
Course électorale au CSF: continuité ou changement ?

Course électorale au CSF: continuité ou changement ?

Les parents fransaskois de Regina et Saskatoon seront appelés aux urnes le 28 octobre pour choisir leur conseiller scolaire dans le cadre des élections générales du Conseil scolaire fransaskois.

15 octobre 2020/Auteur: Estelle Bonetto/Nombre de vues (451)/Commentaires (0)/
Les écoles fransaskoises réussissent leur rentrée malgré la pandémie

Les écoles fransaskoises réussissent leur rentrée malgré la pandémie

Rentrée scolaire

La rentrée scolaire fransaskoise a eu lieu du 8 au 11 septembre partout dans la province. L’eau vive s’est entretenue avec quelques parents pour faire le bilan d’une semaine riche en émotions.

17 septembre 2020/Auteur: Estelle Bonetto/Nombre de vues (1137)/Commentaires (0)/
Des pistes de réflexion pour financer l’éducation postsecondaire francophone

Des pistes de réflexion pour financer l’éducation postsecondaire francophone

La récente victoire du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique (CSFCB) en Cour suprême laisse présager une possible expansion de l’article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés.

28 août 2020/Auteur: Bruno Cournoyer Paquin (Francopresse)/Nombre de vues (1521)/Commentaires (0)/
Quand on l’attaque, la francophonie contre-attaque

Quand on l’attaque, la francophonie contre-attaque

Le Franco (Alberta) – L’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) promet une phase II de la campagne «Sauvons Saint-Jean» dès la rentrée. L’appel à des manifestations et une action en justice sont sur la table. 

24 août 2020/Auteur: Geoffrey Gaye (Le Franco)/Nombre de vues (2052)/Commentaires (0)/
Rentrée scolaire : des parents se confient

Rentrée scolaire : des parents se confient

Une rentrée sous le signe de la fébrilité et de la solidarité

À quelques semaines du jour J, beaucoup d’interrogations subsistent. Tantôt confiants, tantôt inquiets, plusieurs parents fransaskois se sont confiés à l’Eau vive.

20 août 2020/Auteur: Estelle Bonetto/Nombre de vues (1661)/Commentaires (0)/
Dans ce temps-là !

Dans ce temps-là !

À l’époque où j’étais élève à la fin de l’élémentaire, quand arrivait le mois de juin, nous étions assez intenables dans les classes... La fête de la Saint-Jean-Baptiste marquait le début des vacances estivales. Les classes s’étaient terminées la veille et on avait vidé nos pupitres. Plus de devoirs. Plus de leçons. 

16 juillet 2020/Auteur: Michel Vézina/Nombre de vues (3289)/Commentaires (0)/
Les Fransaskois obtiennent enfin une nouvelle école

Les Fransaskois obtiennent enfin une nouvelle école

Après plusieurs années d’attente et une entente de principe avec le gouvernement de la Saskatchewan qui tardait à se concrétiser, une nouvelle école primaire francophone verra finalement le jour dans la capitale provinciale.

13 juillet 2020/Auteur: L'Eau vive/Nombre de vues (4440)/Commentaires (0)/
Immersion : Cinquante ans d’une formule éprouvée

Immersion : Cinquante ans d’une formule éprouvée

Le tout premier programme d’immersion en Saskatchewan est apparu à Saskatoon en 1968. Cinquante ans plus tard, ils sont plus de 16 500 à travers la province à se retrouver sur les bancs du programme qui fait de plus en plus d’adeptes.

8 juillet 2020/Auteur: Lucas Pilleri, avec les informations de Diane Lacasse/Nombre de vues (4153)/Commentaires (0)/
Un jardin communautaire à l’école Mgr de Laval à Regina

Un jardin communautaire à l’école Mgr de Laval à Regina

Produire local, le nouveau défi des francophones de Regina

REGINA - LAssociation canadienne-française de Regina a inauguré son tout premier jardin communautaire le 15 juin dernier sur le terrain de l'École Mgr de Laval.

1 juillet 2020/Auteur: Leslie Diaz – Initiative de journalisme local – APF /Nombre de vues (5042)/Commentaires (0)/
Les Fransaskois applaudissent la victoire des parents franco-colombiens en Cour suprême

Les Fransaskois applaudissent la victoire des parents franco-colombiens en Cour suprême

Après 10 ans de lutte judiciaire, la Cour suprême du Canada a tranché en faveur des parents franco-colombiens. Cette décision historique a été chaudement saluée par la communauté fransaskoise.

29 juin 2020/Auteur: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF/Nombre de vues (4162)/Commentaires (0)/
L’histoire de la fransaskoisie narrée aux jeunes

L’histoire de la fransaskoisie narrée aux jeunes

Ateliers scolaires Gardiens de lys'toire par la Société historique de la Saskatchewan

À travers sa série d’ateliers pédagogiques, la Société historique de la Saskatchewan (SHS) donne vie à l’histoire dans la salle de classe des écoles de la province. 

28 juin 2020/Auteur: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF/Nombre de vues (4323)/Commentaires (0)/
La pandémie risque de nuire à la francophonie des universités

La pandémie risque de nuire à la francophonie des universités

Les universités francophones du pays misent sur l’inscription d’étudiants internationaux. Les mesures sanitaires en place affecteront directement les inscriptions.

14 juin 2020/Auteur: André Magny (Francopresse)/Nombre de vues (4077)/Commentaires (0)/
Toujours pas de déblocage pour le Campus Saint-Jean

Toujours pas de déblocage pour le Campus Saint-Jean

Trois semaines après que l’Association canadienne-française de l’Alberta a lancé une campagne de mobilisation pour sauver le Campus Saint-Jean de l’Université de l’Alberta, l’incertitude règne toujours quant à l’avenir de l’établissement.

13 juin 2020/Auteur: Guillaume Deschênes-Thériault – Francopresse /Nombre de vues (4163)/Commentaires (0)/
RSS
1345678910Dernière

Theme picker

 

Nouvelles du

Conseil des
écoles
fransaskoises

Nouvelles du CÉF

Nouvelles procédures pour les élections générales du CSF

Regina, le 14 octobre 2020 – En cette période de pandémie, afin d’assurer que les électeurs du Conseil scolaire fransaskois puissent exercer leur droit de vote en toute sécurité, la direction de scrutin annonce un certain nombre de mesures pour...
14 octobre 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Journée mondiale des enseignants et enseignantes et mise à jour du Plan de reprise des activités

Le 5 octobre 2020 Chers membres du personnel, Je tiens à ce que vous sachiez toute l'appréciation que génère en moi le travail extraordinaire que vous effectuez au quotidien.  Vous qui êtes sur le terrain et devez porter le masque, en plus du...
5 octobre 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

ÉLECTIONS GÉNÉRALES DU CONSEIL SCOLAIRE FRANSASKOIS / ÉLECTIONS ANNUELLES DES CONSEILS D’ÉCOLE

Regina, le 24 septembre 2020 – La direction de scrutin souhaite faire part aux électeurs d’informations importantes en vue des prochaines élections. Le scrutin par anticipation (pour le Conseil scolaire fransaskois SEULEMENT) se déroulera le...
25 septembre 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/
1345678910Dernière

Theme picker

Le CEF sur Facebook


Back To Top