Close
Mychèle Fortin
/ Catégories: Éducation, Petite enfance

La petite enfance et l'avenir : Quand les chiffres parlent d'eux-mêmes

Dossier petite enfance - Mai 2014

« Donner un degré de priorité élevé au développement de la petite enfance. Il s’agit là de l’investissement le plus rentable que nous puissions faire pour assurer notre prospérité à long terme. » (rapport L’Ontario à l’ère de la créativité)

Tout le monde en parle. L’automne passé, la petite enfance était à l’ordre du jour de la 18e conférence ministérielle sur la francophonie canadienne. Les ministres responsables de la francophonie ont parlé du défi de conserver la langue française partout au Canada, et du rôle que peut jouer la petite enfance pour transmettre l’héritage francophone. Les ministres provinciaux et territoriaux de l’Éducation ont aussi abordé l’éducation à la petite enfance et ses bienfaits durant leur réunion à Edmonton.

En Ontario, par exemple, le gouvernement continue de faire de la petite enfance l’une de ses priorités en révisant son modèle de gouvernance du soutien à l’enfance et à la famille, en réalignant les ressources provinciales et en intégrant des programmes préscolaires au continuum éducatif. D’ici 2015, toutes les écoles de l’Ontario offriront des programmes de 4 et de 5 ans à temps plein dans la programmation de l’élémentaire. Dans son plus récent budget, le gouvernement de l’Ontario a annoncé un financement supplémentaire de 269 millions $ sur trois ans, afin de soutenir une hausse salariale du personnel des services de garde d’enfants. La province veut recruter et garder en poste les meilleurs éducateurs de la petite enfance pour offrir aux enfants les meilleurs services de garde possible.

 

Des adultes plus scolarisés, mieux adaptés et plus productifs

Les études canadiennes et internationales sont nombreuses à démontrer les effets significatifs des investissements en petite enfance sur la collectivité. Les bénéfices se font sentir à long terme sur plusieurs plans, entre autres :

  • • l’éducation (augmentation de la réussite des élèves, diminution du décrochage scolaire, diminution des coûts spéciaux d’éducation);
  • • la santé (réduction des coûts de santé, aux toxicomanies, etc.);
  • • l’économie (diminution du chômage, de l’aide sociale et de coûts sociaux); 
  • • la justice (diminution de la criminalité). 

Une étude (Ypsilanti) longitudinale menée au Michigan a permis de suivre pendant 40 ans les coûts-avantages d’un programme d’intervention préscolaire et familiale auprès d’un groupe d’une minorité urbaine. Les résultats de cette étude ont pu démontrer que chaque dollar dépensé pour le programme avait entraîné des économies de 17 $ en frais de santé, justice et d’aide sociale. (rapport Dans l’optique de notre meilleur avenir, Charles E. Pascal)

Une étude économique spéciale produite par les Services économiques TD arrive à la même conclusion. En effet, des analyses coûts-avantages canadiennes indiquent que pour chaque dollar consacré à l’éducation préscolaire, des gains se situent entre 1,49 $ et 2,78 $. Les gains sont de l’ordre de 17 $ pour chaque dollar dépensé lorsque ces programmes touchent des enfants provenant de milieux défavorisés. Les analystes arrivent à la conclusion que, « même si les programmes de qualité coûtent chers, les avantages de l’éducation préscolaire l’emportent largement sur les coûts ».

 

Un outil de transmission de la langue, de la culture et de l’héritage francophones

Si l’investissement stratégique dans la petite enfance produit d’énormes bienfaits sociaux, économiques et scolaires pour la réussite et le bien-être des individus et de la collectivité, c’est aussi vrai pour assurer la vitalité des communautés linguistiques minoritaires au Canada. Selon l’ancien directeur général de l’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques, Rodrigue Landry, la petite enfance demeure la mesure significative de réparation des torts du passé (assimilation) pour augmenter la transmission de la langue française dans les foyers.

Au Canada, le taux de transmission de la langue du français langue maternelle se situe à 51 %. Plus les enfants sont initiés tôt à la langue française, meilleures sont leurs chances de conserver cette langue à l’âge adulte. Les chances de réussite à l’école de langue française sont aussi amplifiées. Des études menées sur les écoles de français langue première ont d’ailleurs révélé que chaque année de participation à un « programme préscolaire réduisait la probabilité de redoublement de la première année et ce, qu’il s’agisse d’enfants issus de familles à revenu élevé ou de familles à revenu faible (rapport Ronald Bisson, 2013).

Il en résulte que ces enfants qui poursuivent et terminent leurs études secondaires dans les écoles de langue maternelle française ont un plus haut taux d’employabilité et gagnent près de 10 % de plus en raison de leur bilinguisme (Statistique Canada 2009).

Encourageons donc la province de la Saskatchewan à investir dans les services de la petite enfance de langue française et de langue anglaise. Ce ne sont pas seulement les familles et les enfants qui en bénéficient, la société en profite aussi largement! 

 

Article précédent Mais qu’est-ce qu’elles font toute la journée?
Prochain article La Garderie : Là où tout commence
Imprimer
19901

Autres nouvelles - Éducation

Plan d’action de l’APF et Symposium des parents 2018

Plan d’action de l’APF et Symposium des parents 2018

Diversité, visibilité et renforcement

L’Eau vive s’est entretenue avec M. Carol-Guillaume Gagné, directeur de l’organisme, à quelques jours du Symposium des parents, l’événement phare de l’Association des parents fransaskois (APF),

19 octobre 2018/Auteur: Nicolas Roussy/Nombre de vues (21624)/Commentaires (0)/
Éducation 2.0

Éducation 2.0

On attribue à l’empereur Charlemagne la création de l’école. Depuis ce temps, l’éducation a pris une importance primordiale dans nos sociétés. Évidemment, la définition de ce concept a évolué au fil des siècles.

14 septembre 2018/Auteur: Michel Vézina/Nombre de vues (19341)/Commentaires (0)/
Un immeuble historique pour le Collège Mathieu

Un immeuble historique pour le Collège Mathieu

REGINA - Le  1er août dernier, le Campus de Regina du Collège Mathieu déménageait dans un bâtiment historique situé au 3304, Dewdney Avenue à Regina.

18 août 2018/Auteur: Nicolas Roussy/Nombre de vues (24041)/Commentaires (0)/
L’enseignement peut-il sauver le français en Louisiane ?

L’enseignement peut-il sauver le français en Louisiane ?

Le choix de Théo, documentaire coproduit par le professeur Thomas Cauvin et réalisé par Mi KL Espinasse, met en lumière le renouveau du français en Louisiane grâce au succès de l’immersion.

5 juillet 2018/Auteur: Lucas Pilleri (Francopresse)/Nombre de vues (25009)/Commentaires (0)/
Appui des députés communautaires aux revendications scolaires fransaskoises

Appui des députés communautaires aux revendications scolaires fransaskoises

Pour le président de l’ACF, Roger Gauthier, « quand il est question de nos droits constitutionnels, on a un devoir d’appuyer ceux qui les revendiquent. »

25 juin 2018/Auteur: Jean-Pierre Picard/Nombre de vues (24652)/Commentaires (0)/
Une belle initiative au CÉF

Une belle initiative au CÉF

Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) a décidé de remettre une ceinture fléchée fransaskoise à ses finissantes et finissants.

12 juin 2018/Auteur: Michel Vézina/Nombre de vues (26946)/Commentaires (0)/
Les jeunes Fransaskois et la dimension oubliée des années 1968

Les jeunes Fransaskois et la dimension oubliée des années 1968

Les jeunes Fransaskois et la dimension oubliée des années 1968

REGINA - Les années 1968 étaient une période de beaucoup de changements, de revendications politiques, culturelles et sociales, ce qui explique pourquoi les chercheurs s’y attardent.

7 juin 2018/Auteur: Hervé Niragira/Nombre de vues (21566)/Commentaires (0)/
Cours sur les premiers soins en santé mentale

Cours sur les premiers soins en santé mentale

MOOSE JAW - Les 5 et 6 mai derniers, une douzaine de personnes ont participé à une formation sur les premiers soins en santé mentale, animée par Francine Proulx-Kenzle et Roger Gauthier à Moose Jaw.

10 mai 2018/Auteur: L'Eau vive/Nombre de vues (24650)/Commentaires (0)/
Une soirée de célébrations pour La Cité et le Bac !

Une soirée de célébrations pour La Cité et le Bac !

50 ans d'enseignement en français à l'Université de Regina

REGINA - Voilà maintenant 50 ans que les étudiants et professionnels ont la possibilité d’étudier le français et d’apprendre en français à l'Université de Regina.

10 mai 2018/Auteur: Céline Galophe/Nombre de vues (28315)/Commentaires (0)/
Un deuxième pavillon pour l'école élémentaire fransaskoise à Regina

Un deuxième pavillon pour l'école élémentaire fransaskoise à Regina

REGINA - Selon un communiqué émis par le Collectif des parents inquiets et préoccupés (CPIP), une entente conclue avec la province permettra à l’École Mgr de Laval de compter sur un deuxième pavillon pour désengorger ses locaux actuels.

24 avril 2018/Auteur: Jean-Pierre Picard/Nombre de vues (28852)/Commentaires (0)/

C’est fait, une bataille gagnée par le CPIP !

Regina aura une deuxième école élémentaire

Communiqué du Collectif des parents inquiets et préoccupés faisant part de la décision du gouvernement de la Saskatchewan de louer les anciens locaux de l’école St Andrew pour dépeupler le pavillon primaire de l’école Monseigneur de Laval. 

24 avril 2018/Auteur: Jean de Dieu Ndayahundwa/Nombre de vues (21393)/Commentaires (0)/
Mise à jour de la cause du CPIP

Mise à jour de la cause du CPIP

Résultats prometteurs de la médiation !

En octobre 2017, le Collectif des parents inquiets et préoccupés (CPIP) a déposé un recours judiciaire contre le gouvernement de la Saskatchewan et le Conseil scolaire fransaskois (CSF) pour la construction d’une nouvelle école primaire à Regina et l’offre des programmes et services équivalents à ceux des écoles de la majorité anglophone.

12 avril 2018/Auteur: Jean de Dieu Ndayahundwa/Nombre de vues (23812)/Commentaires (0)/
Lancement de "Contre toute attente"

Lancement de "Contre toute attente"

50 de vie francophone à l’Université de Regina

REGINA - Le 15 mars 2018 , une quarantaine de personnes se sont rendues à La Cité universitaire francophone pour assister au lancement du livre Contre toute attente de l’historien Michael Poplyansky et du chercheur Abdoulaye Yoh.

29 mars 2018/Auteur: Jean-Pierre Picard/Nombre de vues (25877)/Commentaires (0)/
Lire avec fiston

Lire avec fiston

Travail d’équipe pour donner le gout de la lecture aux garçons

Lire avec fiston est un projet qui vise à donner le gout de la lecture aux garçons de 3e et 4e années en prêchant par l’exemple.

29 mars 2018/Auteur: Julien Cayouette (Le Voyageur)/Nombre de vues (23370)/Commentaires (0)/
Un cri d’alarme dans les garderies de l’Ouest

Un cri d’alarme dans les garderies de l’Ouest

Comité des langues officielles en tournée

Un groupe de sept membres du Comité permanent des langues officielles des Communes a récemment séjourné dans l’Ouest canadien pour s’informer sur place de l’état critique des services à la petite enfance francophone.

25 mars 2018/Auteur: Jean-Pierre Dubé (Francopresse)/Nombre de vues (24615)/Commentaires (0)/
RSS
Première2345791011Dernière

 

Nouvelles et blogue du

Conseil des
écoles
fransaskoises

Nouvelles du CÉF

Une foire des carrières lumineuse pour préparer les élèves à l’après-CÉF

C’est le 5 octobre dernier que les élèves du CÉF ont eu l’occasion de participer à la Foire des carrières organisée par notre service d’orientation, en partenariat avec le Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan (CÉCS). Les élèves de...
15 octobre 2021/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Atelier gratuit de sensibilisation à la cyberdépendance pour les parents

Le 23 septembre 2021 Chers parents et tuteurs, Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) offre des ateliers de sensibilisation à la cyberdépendance. La cyberdépendance, c’est l’usage problématique d’Internet et des nouvelles technologies. La...
23 septembre 2021/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Journées du patrimoine 2021

Comme chaque année, la Société historique de la Saskatchewan (SHS) invite les écoles du CÉF à participer à la 16ème édition des Journées du Patrimoine : L'éclosion du lys des prairies, du 22 au 28 septembre 2021.
10 septembre 2021/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

La rentrée dans les écoles du CÉF - École Valois

À l'école Valois, la rentrée, c'était la fête! Les élèves de la prématernelle à la 6e année sont arrivés à l’école pour trouver des ballons et de la musique dans la cours d’école. Les élèves ont rencontré leur enseignant à l'extérieur avant...
10 septembre 2021/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

La rentrée dans les écoles du CÉF - Écoles Beau Soleil et Mathieu de Gravelbourg

La directrice, Mme Maryse, a accueilli les élèves à l’extérieur et ils ont eu la chance de rencontrer tous les membres du personnel dès leur arrivée dans l’école.
10 septembre 2021/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Rosalie Lizée prend la barre du service des Partenariats et de la programmation culturelle

Regina, le 1er septembre 2021 – Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) est fier d’annoncer la nomination de Rosalie Lizée à la coordination du service des Partenariats et de la programmation culturelle. Originaire de Gravelbourg, Mme Lizée...

1 septembre 2021/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Message du directeur général à l'occasion de la rentrée 2021-2022

(ENGLISH WILL FOLLOW) Le 23 août 2021 Bonjour chers parents et tuteurs, Il ne reste plus que quelques jours avant que le personnel des écoles accueille nos enfants dans nos établissements scolaires du CÉF. Une rentrée scolaire suscite beaucoup...
23 août 2021/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/
20 août 2021/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Un jardin hydroponique à l'école Boréale

Projet de jardin hydroponique à l’École Boréale de Ponteix Le jardin hydroponique s’inscrit dans le cadre du partenariat entre l’École Boréale et l’association communautaire Les Auvergnois de Ponteix. À travers ce jardin, les élèves ont créé un...
25 juin 2021/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

On célèbre le Mois national de l'histoire autochtone à l'école Ducharme

La journée de lancement du mois national de l’histoire autochtone a été célébrée à l’école Ducharme le 01 juin 202. Le projet de cette journée était : j'enseigne sur le territoire du traité #4. À cet effet, il y a eu création des chemises avec...
25 juin 2021/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/
123457910Dernière

Le CEF sur Facebook


Back To Top