Skip Navigation

Comment démarrer une garderie francophone en milieu familial ?

Garderie
L’ouverture de garderies familiales est une formule en plein essor.
Crédit : BBC Creative

L’Association des parents fransaskois (APF), en partenariat avec le Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan (CÉCS), a offert le 6 mars un atelier virtuel sur le démarrage d’une garderie en milieu familial. Les garderies institutionnelles francophones ayant souvent une longue liste d’attente, l’APF souhaite ainsi aider les francophones à ouvrir leurs propres services de garde à la maison. 

Serge Wansi, chargé de projets à l’APF, a informé les participants sur la règlementation entourant les services à la petite enfance. Quant à lui, Sylvain Lejeune, conseiller principal en développement d’entreprise au CÉCS, a présenté l’aspect entrepreneurial de l’ouverture d’une garderie.

Avec ou sans licence ?

Serge Wansi
capture écran

La première question qui se pose lorsqu’on désire ouvrir une garderie en milieu familial est de savoir si l’on souhaite obtenir une licence. Qu’on en dispose ou non, les deux formules sont légales en Saskatchewan et toutes deux doivent respecter certaines normes établies par le gouvernement. 

« Il y a beaucoup d’avantages à être sous licence », estime Sylvain Lejeune. Entre autres, celle-ci permet d’accéder à des subventions gouvernementales. Il est par exemple possible d’obtenir « jusqu’à 3 000 dollars d’aide au démarrage », ainsi que « des subventions pour la mise aux normes de sécurité de la maison », complète Serge Wansi.

Toutefois, il existe des critères supplémentaires pour les centres de petite enfance sous licence. « Le personnel doit être composé d’éducateurs de la petite enfance. Il faut aussi avoir un suppléant pour assurer un service constant », précise Serge Wansi. Une garderie avec licence ne peut pas fermer pour vacances ou maladie. Il y a aussi des inspections pour s’assurer que le lieu est conforme aux normes du ministère.

Une fois le processus d’accréditation entamé, le gouvernement assigne un conseiller pour guider le ou la propriétaire de la garderie et pour s’assurer que les exigences sont respectées en tout temps. « C’est votre lien avec le ministère », résume Sylvain Lejeune. 

Les structures d’entreprise

Sylvain Lejeune

Sylvain Lejeune, conseiller principal en développement d’entreprise au CÉCS, a présenté l’aspect entrepreneurial de l’ouverture d’une garderie.
capture écran

Ouvrir une garderie en milieu familial signifie démarrer une entreprise. Plusieurs structures sont possibles, chacune présentant ses avantages et inconvénients. Sylvain Lejeune a présenté trois modèles : l’entreprise individuelle, la société de capitaux et la coopérative. 

De plus, le conseiller a survolé les éléments qui doivent être inclus dans le plan d’affaires. Parmi leurs services offerts aux entrepreneurs francophones, le CÉCS aide à développer le plan d’affaires, l’analyse de l’idée, l’étude de faisabilité, l’analyse du marché, des projections financières et la recherche de financements.

Déjà une garderie en vue

Ouahiba Zouhair est étudiante au Collège Mathieu en éducation à la petite enfance et réside à Saskatoon. Future diplômée à la fin du mois de mars, elle a participé à la formation de l’APF et du CÉCS pour démarrer sa propre garderie en milieu résidentiel. « Je suis en train de faire un plan pour commencer mon projet et cette formation m’a servi de brise-glace pour pouvoir commencer », dit-elle.

Plusieurs aspects de la formation se sont révélés utiles pour la jeune entrepreneure : « Les caractéristiques de la maison où je peux opérer, l’aide du gouvernement lorsque je choisis d’être sous licence et le ratio légal que je peux avoir chez moi », énumère-t-elle.

L’atelier a été enregistré afin de pouvoir le partager avec d’autres personnes intéressées. Pour le consulter, rejoindre Serge Wansi à l’APF au 306-537-0799 ou à projets@apfsk.ca.

Article précédent Prince Albert: Le projet de l’école Rivier expliqué à la communauté
Prochain article L’Afrique au programme de la Cité universitaire francophone de Regina
Imprimer
11997

Sarah Vennes-OuelletSarah Vennes-Ouellet

Autres messages par Sarah Vennes-Ouellet
Contacter l'auteur

Contacter l'auteur

x
L’heure des contes désormais multilingue à la bibliothèque publique de Saskatoon

L’heure des contes désormais multilingue à la bibliothèque publique de Saskatoon

Une nouveauté débarque à la Bibliothèque publique de Saskatoon cette année : l’heure des contes est désormais bilingue.

4 février 2024/Auteur: Leanne Tremblay/Nombre de vues (700)/Commentaires (0)/
De nouvelles places de garderie à Moose Jaw

De nouvelles places de garderie à Moose Jaw

Le Centre éducatif Pomme d’Api à Moose Jaw vient de recevoir du financement gouvernemental afin d’ouvrir de nouvelles places en français. Une bonne nouvelle pour les parents, mais qui est loin de répondre à la demande. Car sur les 2 349 places en cours de création dans la province, 28 seulement sont dédiées aux Fransaskois.

12 janvier 2024/Auteur: Mehdi Jaouhari/Nombre de vues (845)/Commentaires (0)/
Vente de l’école du Parc à Regina : un manque à gagner pour les Fransaskois

Vente de l’école du Parc à Regina : un manque à gagner pour les Fransaskois

Fin septembre, les parents fransaskois ont eu la mauvaise surprise d’apprendre que l’école du Parc, solution temporaire en attendant l’ouverture d’un nouvel établissement pour leurs enfants, sera finalement vendue plutôt que conservée. Une déception pour nombre d’entre eux.

31 octobre 2023/Auteur: Ghita Hanane – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (1172)/Commentaires (0)/
Message du directeur général du CÉF

Message du directeur général du CÉF

Message du directeur général du CÉF .

11 septembre 2023/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (2262)/Commentaires (0)/
ALLOFrench : la gratuité au service des Canadiens de l'Ouest

ALLOFrench : la gratuité au service des Canadiens de l'Ouest

Projet pilote d'un an, ALLOFrench offre des cours gratuits de français en Saskatchewan et en Alberta du 1er avril 2023 au 31 mars 2024. Réservé aux citoyens canadiens, le programme vise à étendre l'influence du français dans les Prairies.

1 septembre 2023/Auteur: Hélène Lequitte – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (2362)/Commentaires (0)/
Une première pierre pour la nouvelle école francophone de Regina

Une première pierre pour la nouvelle école francophone de Regina

Une cérémonie haute en émotion a eu lieu au 5382, 2e Avenue Nord à Regina, le lieu retenu pour la nouvelle école francophone où les travaux ont officiellement débuté le 29 juin. Une centaine de personnes se sont réunies pour assister à la pose symbolique de la première pierre.

18 juillet 2023/Auteur: Marie-Lou Bernatchez – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (2526)/Commentaires (0)/
Mot du directeur général du CEF

Mot du directeur général du CEF

Mot du directeur général du CEF.

5 juillet 2023/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (2346)/Commentaires (0)/
École St-Isidore

École St-Isidore

École St-Isidore

3 juillet 2023/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (2348)/Commentaires (0)/
École Notre-Dame-des-Vertus

École Notre-Dame-des-Vertus

Bravo aux élèves de NDV pour les belles chansons à la fête de la Saint-Jean-Baptiste à Zénon Park. 

3 juillet 2023/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (2385)/Commentaires (0)/
École Père-Mercure

École Père-Mercure

Nos élèves et la communauté se sont rassemblés pour souligner la fin de l'année avec un dîner BBQ et une après-midi de jeux. Merci à tous les parents et membres du personnel qui ont aidé à l'organisation !

3 juillet 2023/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (2188)/Commentaires (0)/
École de Bellegarde

École de Bellegarde

Le mois de juin a été rempli d’activités !

3 juillet 2023/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (1870)/Commentaires (0)/
Dans nos écoles 25 mai au 7 juin 2023

Dans nos écoles 25 mai au 7 juin 2023

Dans nos écoles 25 mai au 7 juin 2023.

6 juin 2023/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (1951)/Commentaires (0)/
Dans nos écoles 11 au 24 mai 2023

Dans nos écoles 11 au 24 mai 2023

Dans nos écoles 11 au 24 mai 2023.

23 mai 2023/Auteur: Marie-Lou Bernatchez/Nombre de vues (1499)/Commentaires (0)/
Le postsecondaire en français grand perdant du Plan d’action pour les langues officielles

Le postsecondaire en français grand perdant du Plan d’action pour les langues officielles

Ottawa investit 4,1 milliards de dollars dans le Plan d’action pour les langues officielles 2023-2028. Si de nouveaux investissements sont prévus notamment en immigration, en immersion et en petite enfance, le gouvernement libéral a brisé sa promesse électorale de financer le postsecondaire en français de manière permanente à raison de 80 millions de dollars par an.

16 mai 2023/Auteur: Inès Lombardo — Francopresse /Nombre de vues (2430)/Commentaires (0)/
Voyages du CÉF à l’international : « un énorme retour sur investissement »

Voyages du CÉF à l’international : « un énorme retour sur investissement »

Fin avril, une délégation du Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) s’est rendue au Burundi et au Niger sous la houlette de son directeur général Ronald Ajavon en vue d’établir des partenariats avec les autorités locales. Certaines personnes de la communauté ont critiqué les dépenses encourues, estimant que le CÉF devrait se focaliser sur d’autres priorités plus locales. Monsieur Ajavon clarifie sa démarche.

12 mai 2023/Auteur: Lucas Pilleri/Nombre de vues (3695)/Commentaires (0)/
RSS
1345678910Dernière

 - dimanche 25 février 2024