Close
Mychèle Fortin
/ Catégories: Regina, Éducation, Petite enfance

Mais qu’est-ce qu’elles font toute la journée?

Dossier petite enfance - Mai 2014

La garderie, comme on dit... Que sait-on de ce lieu, de ce milieu dans lequel évoluent les tout-petits, de cette micro-société où ils passent souvent plus de temps que dans leur famille? Que sait-on du rôle et de la place qu’occupent les éducatrices dans la vie des enfants?

Gard’Amis est un centre éducatif francophone qui favorise le développement global de l’enfant, en offrant une programmation créative et stimulante dans un environnement sécuritaire et chaleureux. Ainsi se lit l’énoncé de mission qu’on retrouve sur le site Internet du Centre éducatif Gard’Amis.

Favoriser le développement global de l’enfant, ça veut dire lui offrir un programme qui favorise son plein épanouissement dans toutes les dimensions de sa personne, soit sur les plans cognitif, langagier, moteur, social, émotionnel.

 

Le rôle de l’éducatrice 

Le programme éducatif met l’accent sur l’apprentissage actif. Il est axé sur les étapes vécues par l’enfant et l’éducatrice a pour rôle d’accompagner et de favoriser la réflexion de l’enfant. La programmation se décline au rythme des saisons. L’éducatrice a le mandat d’offrir une programmation créative et stimulante. Chaque mois a son thème, et l’éducatrice choisit ce qu’elle veut faire dans le cadre de ce thème en fonction de l’âge des enfants, de ce qu’ils aiment, de leur tempérament et de leur niveau de développement, ainsi que des objectifs à atteindre dans l’un ou l’autre des grands axes de développement : motricité fine ou globale, langage, développement socio-affectif, acquisition de connaissances.

Ce n’est pas toujours évident. Comme l’explique Cédric, conseiller pédagogique à la Gard’Amis, les défis sont nombreux. Par exemple, lorsque qu’un enfant est en difficulté, il faut d’abord essayer de comprendre pourquoi ça ne va pas, puis trouver des solutions individuelles. « Même si deux enfants ont le même problème, ils ne vont pas réagir de la même façon à une solution. C’est la richesse et le défi de ce que nous faisons. On travaille dans l’humain, avec des individus. Il n’y a pas de recette ».

 

Défis et recompenses 

Être éducatrice est exigeant physiquement, intellectuellement, émotivement. Il faut être observatrice, patiente, créative, posséder un bagage pédagogique, savoir travailler en équipe, avoir le sens de l’organisation. Une bonne dose d’humour est recommandée. Il faut aussi savoir faire la part des choses, être capable de distinguer ce qu’on peut faire de ce qu’on voudrait faire. Et par dessus tout, il y a l’amour des enfants, de ce qu’on fait avec eux. Pour reprendre les mots d’une éducatrice, « il faut aimer les enfants. C’est au moins aussi important que la formation ».

Une éducatrice à qui nous avons demandé quel était son plus grand défi a répondu : « faire comprendre aux gens que je ne suis pas une  gardienne. Quand je dis aux gens que je suis éducatrice en petite enfance, ils me disent souvent : « ça doit être le fun ta job, tout ce que tu fais c’est regarder les enfants toute la journée ». Cédric fait le même constat. « Ça on l’entend souvent. Pourtant, c’est tellement plus que ça. On réfléchit à l’enfant, à son développement. Il y a tellement de choses... aménagement de la salle, discussions pédagogiques entre éducatrices et souvent avec la directrice pour savoir ce qu’on fait, comment, pourquoi... ».

Profession exigeante donc, mais qui comporte son lot de récompenses, comme l’accueil que font les enfants à leur éducatrice le matin. Comme l’affirme une éducatrice, « ça fait du bien de voir que les enfants t’aiment, c’est vraiment quelque chose.. Comme le plaisir de constater à la fin de la journée ce qu’ils ont appris grâce à toi ».

 

Pour en savoir davantage sur la programmation du Centre éducatif Gard’Amis : www.gardamis.com


Journée type à la Gard'Amis

  • - 7 h 15 à 9 h 30 : Accueil des enfants – activités de programmation – jeux libres
  • - 9 h 30 à 10 h : Collation du matin
  • - 10 h à 11 h 30 : Activités prévues à la programmation
  • - 11 h 30 à 12 h : Dîner
  • - 12 h à 12 h 30 : Préparation sieste – relaxation
  • - 12 h 30 à 15 h : Sieste ( + temps de réveil dans une autre salle à partir de 14 h)
  • - 15 h à 15 h 30 : Réveil des derniers enfants
  • - 15 h 30 à 16 h : Collation du soir
  • - 16 h à 18 h : Départ des enfants – activités de programmation – jeux libres


Les éducatrices et l’éducateur que nous avons rencontrées 

 

Cynthia Boudreault

Cynthia Boudreault

Photo : Michèle Fortin

Cynthia Boudreault

De mère en fille

Cynthia est une enfant de la Gard'Amis, qu'elle a fréquenté toute petite alors que sa mère y était éducatrice. Inscrite au programme d'éducation à la petite enfance offert par le Collège Mathieu, elle a la responsabilité d'un groupe de cinq enfants âgés de dix huit à trente mois. « J'adore les enfants. J'ai toujours rêvé de travailler ici. J'ai grandi ici. Je suis les traces de ma mère. »

 

Lise Gannon

Lise Gannon

Photo : Michèle Fortin

Lise Gannon

Je ne me vois pas faire autre chose

Originaire du Nouveau-Brunswick, Fransaskoise d'adoption depuis 15 ans, Lise est éducatrice à la Gard'Amis depuis quatre ans. Elle a la responsabilité d'un groupe de cinq enfants âgés de dix huit à trente mois, et elle poursuit sa formation en petite enfance. « Si quelqu'un m'avait dit qu'un jour je serais éducatrice en petite enfance, je ne l'aurais pas cru. Maintenant, je ne me vois pas faire autre chose ».

 

Rachida Ouhasna

Rachida Ouhasna

Photo : Michèle Fortin

Rachida Ouhasna

Du Maroc à la Saskatchewan

Rachida est passée directement du Maroc à la Saskatchewan. Chocolatière de profession, c'est un peu par hasard qu'elle s'est retrouvée à la Gard'Amis où elle a débuté comme aide-éducatrice. Inscrite depuis l'automne dernier au programme d'éducation à la petite enfance offert par le Collège Mathieu, elle travaille maintenant comme éducatrice à la pouponnière. « Répondre aux besoins d'enfants de trois à dix-huit mois, c'est très exigeant. Mais quand on réussit à apaiser un bébé, on se sent récompensée ».

 

Cédric Delavaud, conseiller pédagogique à Gard'amis

Cédric Delavaud, conseiller pédagogique à Gard'amis

Photo : Michèle Fortin

Cédric Delavaud : Un éducateur parmi les éducatrices

Cédric est un oiseau rare dans le monde de la petite enfance. En effet, on estime qu'au Canada, moins de 2% des éducatrices sont... des éducateurs. Lorsqu'on lui demande pourquoi il a choisi cette profession, il répond : « Moi ça a toujours été les enfants, depuis tout petit. Je me souviens quand j'étais à l'école, je voyais mon enseignante et je me disais, je veux être à sa place. Je veux faire ça ».

Et c'est « ça » qu'il fait. Français d'origine, Cédric a choisi d'étudier en Sciences de l'éducation, programme d'une durée de trois ans. Ses études terminées, il a tout de suite intégré un centre éducatif. Avant de venir en Saskatchewan, il a passé dix ans sur le terrain, dont cinq comme directeur d'un centre. À la Gard'Amis, il s'occupe d'enfants en garde scolaire et joue le rôle de conseiller pédagogique. En ce moment, il travaille, en collaboration avec les éducatrices, à la mise en place d'un système uniforme où l'on retrouve des activités qui soient attractives et qui favorisent en même temps le développement cognitif et socio-affectif.

Parce qu'il est un homme et que les modèles masculins sont rares dans le monde de la petite enfance, Cédric jouit souvent d'une relation privilégiée avec les enfants. Il déplore que les hommes soient si rares. « Quand j'étais directeur, j'essayais toujours d'avoir deux ou trois éducateurs dans l'équipe. Pas parce qu'ils travaillent mieux, mais parce qu'ils travaillent autrement. Les enfants sont les premiers bénéficiaires de cette complémentarité, de la présence de modèles féminins et masculins. »

Cédric est un homme heureux.  « Quand j'me lève le matin, je ne vais pas travailler. Je viens prendre du plaisir avec les enfants qui sont là ». Et lorsqu'on lui demande ce qui lui fait plaisir à la fin d'une journée, il répond : « quand un parent vient chercher l'enfant et que celui-ci demande : est-ce que je peux rester plus longtemps »?

Article précédent L’école Beau Soleil se distingue au festival théâtral de l’Association Jeunesse Fransaskoise
Prochain article La petite enfance et l'avenir : Quand les chiffres parlent d'eux-mêmes
Imprimer
24268

Theme picker

Autres nouvelles - Éducation

Une Journée d’orientation scolaire réussie

Une Journée d’orientation scolaire réussie

La Journée d’orientation scolaire du SAIF-SK pour les nouveaux arrivants a attiré plus d’une quinzaine de familles francophones et non francophones.

6 septembre 2021/Auteur: Mehdi Jaouhari/Nombre de vues (703)/Commentaires (0)/
Projet de loi 96 : quel impact pour les étudiants fransaskois ?

Projet de loi 96 : quel impact pour les étudiants fransaskois ?

Le gouvernement québécois veut rapprocher la francophonie canadienne et québécoise, notamment en réduisant les frais de scolarité des programmes universitaires et collégiaux offerts en français. 

14 juin 2021/Auteur: Emmanuel Masson/Nombre de vues (3261)/Commentaires (0)/
Une troisième école élémentaire déjà en pourparlers à Regina

Une troisième école élémentaire déjà en pourparlers à Regina

Depuis l’automne 2018, l’école du Parc de Regina accueille quelque 200 enfants francophones dans l’attente de l’ouverture d’un établissement flambant neuf d’ici septembre 2023.

11 juin 2021/Auteur: Lucas Pilleri – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (3165)/Commentaires (0)/
Assemblée des députés communautaires: du PDG à l’Académie Rivier

Assemblée des députés communautaires: du PDG à l’Académie Rivier

Pour la deuxième fois cette année, les députés de l’Assemblée communautaire fransaskoise se sont réunis en ligne pour discuter des enjeux touchant la fransaskoisie.

11 juin 2021/Auteur: Emmanuel Masson – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (4949)/Commentaires (0)/
Les Fransaskois de Saskatoon se préparent à recevoir une nouvelle école élémentaire

Les Fransaskois de Saskatoon se préparent à recevoir une nouvelle école élémentaire

D’ici 2025, les francophones de la ville des ponts sont consultés pour identifier leurs besoins en infrastructure en vue de la construction d'une nouvelle école élémentaire.

27 mai 2021/Auteur: Emmanuel Masson – IJL – Réseau.Presse/Nombre de vues (4513)/Commentaires (0)/
Académie Rivier : la fransaskoisie attend un signal du gouvernement

Académie Rivier : la fransaskoisie attend un signal du gouvernement

Le budget provincial ne fait aucune mention d’aides financières dans le projet de transformation de l’ancienne Académie Rivier de Prince Albert en un centre scolaire communautaire francophone. 

17 mai 2021/Auteur: Hélène Lequitte – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (4184)/Commentaires (0)/
Révéler nos racines avec un nouveau guide pédagogique

Révéler nos racines avec un nouveau guide pédagogique

Carmen Campagne vient garnir la collection « Atelier » du CCF destinée aux écoliers afin de leur faire découvrir les grands personnages de la culture fransaskoise.

26 avril 2021/Auteur: Estelle Bonetto/Nombre de vues (5065)/Commentaires (0)/
Il y a urgence d’agir en éducation postsecondaire en français

Il y a urgence d’agir en éducation postsecondaire en français

Disparition de programmes à l’Université Laurentienne, compressions au Campus Saint-Jean et à l’Université de Moncton, budget à l’encre rouge à l’Université Sainte-Anne, réduction du financement à l’Université de Saint-Boniface : l’éducation postsecondaire en français en contexte minoritaire est en difficulté.

21 avril 2021/Auteur: Francopresse/Nombre de vues (6099)/Commentaires (0)/
L’Afrique au programme de la Cité universitaire francophone de Regina

L’Afrique au programme de la Cité universitaire francophone de Regina

La Cité universitaire francophone de Regina proposera dès la rentrée prochaine une mineure bilingue en études africaines.

24 mars 2021/Auteur: Leslie Diaz/Nombre de vues (6497)/Commentaires (0)/
Comment démarrer une garderie francophone en milieu familial ?

Comment démarrer une garderie francophone en milieu familial ?

Le CÉCS a offert le 6 mars un atelier virtuel sur le démarrage d’une garderie en milieu familial.

22 mars 2021/Auteur: Sarah Vennes-Ouellet/Nombre de vues (5325)/Commentaires (0)/
Prince Albert: Le projet de l’école Rivier expliqué à la communauté

Prince Albert: Le projet de l’école Rivier expliqué à la communauté

Les détails du projet d’acquisition de l’Académie Rivier de Prince Albert ont été explicités au cours d’une session d’information.

6 mars 2021/Auteur: Emmanuel Masson/Nombre de vues (7654)/Commentaires (0)/
Le Mois de l'histoire des Noirs à l’honneur au CÉF

Le Mois de l'histoire des Noirs à l’honneur au CÉF

Nos directrices et directeurs d’écoles témoignent

À l'occasion du Mois de l'histoire des Noirs nous vous offrons trois témoignages de trois directions d'écoles fransaskoises.

23 février 2021/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (4888)/Commentaires (0)/
La communauté réaffirme son soutien au projet de Prince Albert

La communauté réaffirme son soutien au projet de Prince Albert

Le ministre de l’Éducation a rencontré les présidences d’organismes fransaskois afin de discuter du projet de nouvelle école francophone à Prince Albert.

4 février 2021/Auteur: Emmanuel Masson/Nombre de vues (5492)/Commentaires (0)/
Éducation en français sous respirateur artificiel

Éducation en français sous respirateur artificiel

Ça va mal dans le monde de l’éducation universitaire en français en Ontario

3 février 2021/Auteur: Réjean Grenier/Nombre de vues (6185)/Commentaires (0)/
La notation humanitaire, un « soulagement » pour la population étudiante

La notation humanitaire, un « soulagement » pour la population étudiante

Des universités canadiennes ont adopté un système de notation où les étudiants peuvent désormais choisir la mention « réussite » ou « échec »

3 février 2021/Auteur: Francopresse/Nombre de vues (5996)/Commentaires (0)/
RSS
1345678910Dernière

Theme picker

 

Nouvelles et blogue du

Conseil des
écoles
fransaskoises

Nouvelles du CÉF

Journées du patrimoine 2021

Comme chaque année, la Société historique de la Saskatchewan (SHS) invite les écoles du CÉF à participer à la 16ème édition des Journées du Patrimoine : L'éclosion du lys des prairies, du 22 au 28 septembre 2021.
10 septembre 2021/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

La rentrée dans les écoles du CÉF - École Valois

À l'école Valois, la rentrée, c'était la fête! Les élèves de la prématernelle à la 6e année sont arrivés à l’école pour trouver des ballons et de la musique dans la cours d’école. Les élèves ont rencontré leur enseignant à l'extérieur avant...
10 septembre 2021/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

La rentrée dans les écoles du CÉF - Écoles Beau Soleil et Mathieu de Gravelbourg

La directrice, Mme Maryse, a accueilli les élèves à l’extérieur et ils ont eu la chance de rencontrer tous les membres du personnel dès leur arrivée dans l’école.
10 septembre 2021/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Rosalie Lizée prend la barre du service des Partenariats et de la programmation culturelle

Regina, le 1er septembre 2021 – Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) est fier d’annoncer la nomination de Rosalie Lizée à la coordination du service des Partenariats et de la programmation culturelle. Originaire de Gravelbourg, Mme Lizée...

1 septembre 2021/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Message du directeur général à l'occasion de la rentrée 2021-2022

(ENGLISH WILL FOLLOW) Le 23 août 2021 Bonjour chers parents et tuteurs, Il ne reste plus que quelques jours avant que le personnel des écoles accueille nos enfants dans nos établissements scolaires du CÉF. Une rentrée scolaire suscite beaucoup...
23 août 2021/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/
20 août 2021/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Un jardin hydroponique à l'école Boréale

Projet de jardin hydroponique à l’École Boréale de Ponteix Le jardin hydroponique s’inscrit dans le cadre du partenariat entre l’École Boréale et l’association communautaire Les Auvergnois de Ponteix. À travers ce jardin, les élèves ont créé un...
25 juin 2021/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

On célèbre le Mois national de l'histoire autochtone à l'école Ducharme

La journée de lancement du mois national de l’histoire autochtone a été célébrée à l’école Ducharme le 01 juin 202. Le projet de cette journée était : j'enseigne sur le territoire du traité #4. À cet effet, il y a eu création des chemises avec...
25 juin 2021/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Le CÉF offre maintenant le programme Jeune apprenti de la Saskatchewan (JAS / SYA)

Le programme Jeune apprenti Saskatchewan (JAS / SYA) donne aux élèves du secondaire l'occasion d'en apprendre davantage sur les cheminements de carrière dans les métiers spécialisés et de prendre une longueur d'avance dans leur choix de...
25 juin 2021/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Le CÉF et l’Ambassade de Tunisie au Canada collaborent pour recruter des talents francophones

Regina, le 23 juin 2021 – Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) et l’Ambassade de Tunisie au Canada collaborent pour recruter des talents francophones. « Ce partenariat repose sur nos valeurs profondes d’ouverture sur le monde, la...
23 juin 2021/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/
1345678910Dernière

Theme picker

Le CEF sur Facebook


Back To Top