Skip Navigation

Une foire des sciences totalement en français

Expo-sciences à Mgr de Laval

 

REGINA - Le jeudi 6 juin 2019 avait lieu la foire des sciences de l’école Monseigneur de Laval. Les élèves de la 3e et de la 5e année étaient présents pour exposer leurs projets de recherche des dernières semaines et déployer avec fierté leur travail acharné.

La foire s’est déroulée dans le grand gymnase de l’école et a ouvert ses portes aux parents des élèves et à la communauté fransaskoise. Elle offrait un long parcours de différents kiosques préparés par les élèves.

Les projets exposés couvraient les différents volets du programme d’études en sciences. Les visiteurs pouvaient donc faire un survol et en apprendre davantage au sujet des plantes, des animaux, des phénomènes météorologiques et des machines simples, parmi tant d’autres.

Quand les sciences s’invitent à l’école

Organisée par Simone Terrien, enseignante de 3e année, cette foire a impliqué toute l’école, et ce, pendant plusieurs semaines avant le jour J. Les enseignants, les assistants en éducation inclusive, les parents et les nombreux bénévoles ont participé d’arrache-pied pour aider les élèves dans leurs projets de recherche et faire de cet évènement un succès riche en apprentissages et découvertes.  

Contrairement aux années précédentes, Mme Therrien indique que la foire des sciences s’est déroulée juste avant la fin de l’année scolaire : « On a une certaine latitude et on peut choisir. Je pense que c’est bon d’avoir l’expo-sciences à ce temps-ci car les enfants peuvent faire pousser des plantes et ça pousse bien. »

De plus, les élèves dès la prématernelle ont pu profiter de cet apprentissage en science et faire le tour des différents kiosques et poser des questions. Quoi de mieux pour susciter l’intérêt des sciences chez les plus jeunes que ce partage d’information entre les élèves ?

Les jeunes filles et les sciences

L’expo-sciences pouvait compter cette année sur une forte présence de jeunes filles qui ont exposé leurs projets. Verra, élève en 3e année, a présenté un kiosque sur les besoins des plantes. Elle explique qu’elle a beaucoup aimé sa première expérience à cet événement : « J’aime beaucoup les plantes et c’est important d’en prendre soin, et l’année prochaine j’aimerais encore travailler sur les plantes. »

Même chose pour Julianne et Véronique, élèves en 5e année, qui ont présenté un kiosque sur les poulies. Toutes deux étaient contentes du résultat de leur travail qu’elles ont préparé avec beaucoup d’entrain.

Pour expliquer la forte présence des jeunes filles à l’expo-sciences de cette année, l’enseignante mentionne que leur participation diffère d’une année à l’autre : « Cette année, j’ai quatre garçons dans ma classe et j’ai quinze filles, c’est une année de filles ! ».

Selon des statistiques canadiennes datant de 2018, on compte seulement 25 % de femmes occupant des emplois dans le domaine des sciences, des technologies, de l’ingénierie et des mathématiques. Apparaît ainsi le rôle primordial d’un évènement comme l’expo-sciences auprès du jeune public féminin. Ce type d’activité permet de nourrir davantage la compréhension et la passion des jeunes envers les sciences et les technologies, tout en encourageant l’intégration des filles, sous-représentées dans ces domaines.

Une compétition et un podium !

« Ça fait 10 ans que les élèves participent à l’expo-sciences avec moi », lance Mme Therrien. Cette année encore, la foire comptait la présence de trois juges en 3e année et trois autres en 5e année. Des prix de 1ère, 2e et 3e places seront donc décernés à chaque équipe qui aura obtenu le plus de points lors de l’évaluation des juges, dépendamment du niveau. 

Chaque équipe a été évaluée sur l’hypothèse, les observations et informations présentées, ainsi que sur la conclusion et les résultats de son expérience. Les gagnants de cette compétition seront dévoilés lors de la dernière assemblée scolaire, c’est-à-dire autour du 20 juin.

D’ici là, tout le personnel enseignant et de soutien scolaire qui a contribué à la bonne tenue de cet évènement se réjouit d’avoir fait une fois de plus rayonner les activités scolaires au sein de la communauté fransaskoise.

Article précédent Une première cohorte de juristes obtient des certifications en français
Prochain article Deux enseignants reconnus pour leur engagement sportif
Imprimer
25974

Linda A. MoralesConseil des écoles fransaskoises

Autres messages par Linda A. Morales
Contacter l'auteur

Contacter l'auteur

x
Le téléenseignement, une forme de théâtre expérientiel pour Colette George

Le téléenseignement, une forme de théâtre expérientiel pour Colette George

Je me sens un peu plus animée durant mes leçons virtuelles. C'est comme si j'étais une comédienne dans une pièce de théâtre.

14 mai 2020/Auteur: Webmestre/Nombre de vues (20297)/Commentaires (0)/
Le téléenseignement, une expérience formatrice

Le téléenseignement, une expérience formatrice

J'ai eu le bonheur de vivre l'expérience de l'enseignement à distance il y a une douzaine d'années dans un autre contexte et cette expérience continue d'influencer l'utilisation que je fais de la technologie dans l'enseignement des mathématiques en salle de classe depuis ce temps.

1 mai 2020/Auteur: Webmestre/Nombre de vues (21114)/Commentaires (0)/
Les jeunes de l’école Père Mercure au fait de l’actualité sanitaire

Les jeunes de l’école Père Mercure au fait de l’actualité sanitaire

J’ai proposé à mes élèves un défi, non obligatoire : faire une capsule vidéo pour la salle de classe au sujet de la COVID-19. J’ai reçu 10 vidéos sur 13 élèves !

30 avril 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (25025)/Commentaires (0)/
Pénurie de juristes bilingues : la solution du côté de l’immersion ?

Pénurie de juristes bilingues : la solution du côté de l’immersion ?

Le manque de juges, avocats, procureurs et greffiers bilingues en milieu minoritaire est une réalité de longue date. Mais l’immersion, de plus en plus populaire au pays, pourrait constituer une piste de solution.

14 avril 2020/Auteur: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF /Nombre de vues (26408)/Commentaires (0)/
Les nouvelles écoles fransaskoises absentes du budget provincial

Les nouvelles écoles fransaskoises absentes du budget provincial

La construction de nouvelles écoles fransaskoises devra attendre

Dans son plan de dépenses de plus de 14 milliards de dollars, rien n’est prévu pour la construction des nouvelles écoles tant attendues par les Fransaskois.

9 avril 2020/Auteur: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF /Nombre de vues (22658)/Commentaires (0)/
Le CÉF adopte le télétravail et le télé-enseignement

Le CÉF adopte le télétravail et le télé-enseignement

Depuis le 20 mars, les écoles fransaskoises sont fermées en raison de la pandémie de la COVID-19. Le personnel du CÉF opte désormais pour le télétravail et le télé-enseignement.

3 avril 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (23524)/Commentaires (0)/
École à distance : Les élèves du CÉF ont hâte de se brancher

École à distance : Les élèves du CÉF ont hâte de se brancher

Les élèves du Conseil des écoles fransaskoises pourront suivre leurs cours en ligne dès le 6 avril.

3 avril 2020/Auteur: Sébastien Durand – Initiative de journalisme local – APF /Nombre de vues (25336)/Commentaires (0)/
Le CÉF lance une application pour téléphone intelligent

Le CÉF lance une application pour téléphone intelligent

Le CÉF a dévoilé, le 12 mars 2020 une a,pplication pour téléphone intelligent qui permettra aux familles et aux élèves d'avoir accès en tout temps à l'information dont elles ont besoin.

19 mars 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (22626)/Commentaires (0)/
« Maman, je garde les enfants ! »

« Maman, je garde les enfants ! »

L’Association des parents fransaskois (APF) a offert un atelier sur la garde d’enfants en proposant aux jeunes âgés de 11 à 15 ans la formation Gardiens avertis à Saskatoon le 15 février, à Regina le 22 et à Prince Albert le 29.

12 mars 2020/Auteur: Leslie Garrido Diaz – Initiative de journalisme local – APF/Nombre de vues (20121)/Commentaires (0)/
Le Collège Mathieu formera la relève journalistique dès l’automne

Le Collège Mathieu formera la relève journalistique dès l’automne

Les inscriptions pour le programme de journalisme en français du Collège Mathieu sont finalement ouvertes. 

29 février 2020/Auteur: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local - APF/Nombre de vues (27361)/Commentaires (0)/
Un nouvel examen de certification pour les infirmières

Un nouvel examen de certification pour les infirmières

Plusieurs intervenants francophones espèrent qu’un nouvel examen devienne une alternative à l’examen d’agrément national pour les infirmières qui est, depuis 2015, le seul examen obligatoire pour être certifié infirmière au Canada, exception faite du Québec et du Yukon, mais dont la traduction fait l’objet de critiques.

28 janvier 2020/Auteur: Marc Poirier (Francopresse)/Nombre de vues (23247)/Commentaires (0)/
La bienveillance à l’honneur à l’école Ducharme

La bienveillance à l’honneur à l’école Ducharme

Les 80 élèves de l’école Ducharme de Moose Jaw ont fait preuve de bienveillance au cours des mois de novembre et décembre 2019.

27 janvier 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (20597)/Commentaires (0)/
La réussite des enfants au coeur du congrès des parents fransaskois

La réussite des enfants au coeur du congrès des parents fransaskois

SASKATOON - L’Association des parents fransaskois (APF) a tenu son symposium le 26 octobre autour du thème « Être parent en 2019 ».  L’événement a rassemblé 128 participants.

1 décembre 2019/Auteur: Marie-Lou Bernatchez/Nombre de vues (24607)/Commentaires (0)/
Les élèves fransaskois honorent la mémoire des anciens combattants

Les élèves fransaskois honorent la mémoire des anciens combattants

Survol des activités organisées par les écoles fransaskoises pour souligner le jour du Souvenir.

29 novembre 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (25809)/Commentaires (0)/
Le Collège Mathieu surfe sur la vague du numérique

Le Collège Mathieu surfe sur la vague du numérique

Regina a accueilli le congrès du Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada

REGINA - Le Collège Mathieu était l'hôte du congrès annuel du Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada les 6 et 7 novembre 2019. Le thème de cette année : « Le numérique, un dénominateur commun. »

28 novembre 2019/Auteur: Marie-Lou Bernatchez/Nombre de vues (26556)/Commentaires (0)/
RSS
Première34568101112Dernière

 - mardi 23 avril 2024