Skip Navigation

Une foire des sciences totalement en français

Expo-sciences à Mgr de Laval

 

REGINA - Le jeudi 6 juin 2019 avait lieu la foire des sciences de l’école Monseigneur de Laval. Les élèves de la 3e et de la 5e année étaient présents pour exposer leurs projets de recherche des dernières semaines et déployer avec fierté leur travail acharné.

La foire s’est déroulée dans le grand gymnase de l’école et a ouvert ses portes aux parents des élèves et à la communauté fransaskoise. Elle offrait un long parcours de différents kiosques préparés par les élèves.

Les projets exposés couvraient les différents volets du programme d’études en sciences. Les visiteurs pouvaient donc faire un survol et en apprendre davantage au sujet des plantes, des animaux, des phénomènes météorologiques et des machines simples, parmi tant d’autres.

Quand les sciences s’invitent à l’école

Organisée par Simone Terrien, enseignante de 3e année, cette foire a impliqué toute l’école, et ce, pendant plusieurs semaines avant le jour J. Les enseignants, les assistants en éducation inclusive, les parents et les nombreux bénévoles ont participé d’arrache-pied pour aider les élèves dans leurs projets de recherche et faire de cet évènement un succès riche en apprentissages et découvertes.  

Contrairement aux années précédentes, Mme Therrien indique que la foire des sciences s’est déroulée juste avant la fin de l’année scolaire : « On a une certaine latitude et on peut choisir. Je pense que c’est bon d’avoir l’expo-sciences à ce temps-ci car les enfants peuvent faire pousser des plantes et ça pousse bien. »

De plus, les élèves dès la prématernelle ont pu profiter de cet apprentissage en science et faire le tour des différents kiosques et poser des questions. Quoi de mieux pour susciter l’intérêt des sciences chez les plus jeunes que ce partage d’information entre les élèves ?

Les jeunes filles et les sciences

L’expo-sciences pouvait compter cette année sur une forte présence de jeunes filles qui ont exposé leurs projets. Verra, élève en 3e année, a présenté un kiosque sur les besoins des plantes. Elle explique qu’elle a beaucoup aimé sa première expérience à cet événement : « J’aime beaucoup les plantes et c’est important d’en prendre soin, et l’année prochaine j’aimerais encore travailler sur les plantes. »

Même chose pour Julianne et Véronique, élèves en 5e année, qui ont présenté un kiosque sur les poulies. Toutes deux étaient contentes du résultat de leur travail qu’elles ont préparé avec beaucoup d’entrain.

Pour expliquer la forte présence des jeunes filles à l’expo-sciences de cette année, l’enseignante mentionne que leur participation diffère d’une année à l’autre : « Cette année, j’ai quatre garçons dans ma classe et j’ai quinze filles, c’est une année de filles ! ».

Selon des statistiques canadiennes datant de 2018, on compte seulement 25 % de femmes occupant des emplois dans le domaine des sciences, des technologies, de l’ingénierie et des mathématiques. Apparaît ainsi le rôle primordial d’un évènement comme l’expo-sciences auprès du jeune public féminin. Ce type d’activité permet de nourrir davantage la compréhension et la passion des jeunes envers les sciences et les technologies, tout en encourageant l’intégration des filles, sous-représentées dans ces domaines.

Une compétition et un podium !

« Ça fait 10 ans que les élèves participent à l’expo-sciences avec moi », lance Mme Therrien. Cette année encore, la foire comptait la présence de trois juges en 3e année et trois autres en 5e année. Des prix de 1ère, 2e et 3e places seront donc décernés à chaque équipe qui aura obtenu le plus de points lors de l’évaluation des juges, dépendamment du niveau. 

Chaque équipe a été évaluée sur l’hypothèse, les observations et informations présentées, ainsi que sur la conclusion et les résultats de son expérience. Les gagnants de cette compétition seront dévoilés lors de la dernière assemblée scolaire, c’est-à-dire autour du 20 juin.

D’ici là, tout le personnel enseignant et de soutien scolaire qui a contribué à la bonne tenue de cet évènement se réjouit d’avoir fait une fois de plus rayonner les activités scolaires au sein de la communauté fransaskoise.

Article précédent Une première cohorte de juristes obtient des certifications en français
Prochain article Deux enseignants reconnus pour leur engagement sportif
Imprimer
25974

Linda A. MoralesConseil des écoles fransaskoises

Autres messages par Linda A. Morales
Contacter l'auteur

Contacter l'auteur

x
Près de 16 000 ayants droit : un argument massue pour plus d’écoles fransaskoises

Près de 16 000 ayants droit : un argument massue pour plus d’écoles fransaskoises

En novembre dernier, Statistique Canada a révélé que près de 16 000 jeunes Saskatchewanais étaient admissibles à l’instruction en français en 2021. Pourtant, seulement 2 000 élèves fréquentent les écoles francophones de la province. Des personnalités de la communauté réagissent.

25 janvier 2023/Auteur: Anne-Hélène Mai – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (4722)/Commentaires (0)/
Francis Kasongo, un pilier de l’éducation en français

Francis Kasongo, un pilier de l’éducation en français

Le 9 novembre, lors du congrès national du Réseau des cégeps et collèges francophones du Canada (RCCFC) à Montréal, le directeur général du Collège Mathieu Francis Kasongo a reçu le prix Pilier collégial francophone. Cette distinction vient ainsi souligner son travail pour le développement de l’éducation postsecondaire collégiale en français en Saskatchewan. Le fier récipiendaire revient sur son engagement.

25 novembre 2022/Auteur: Lucas Pilleri/Nombre de vues (4646)/Commentaires (0)/
Des bibliothèques communautaires à Regina

Des bibliothèques communautaires à Regina

Dans le cadre de la rentrée des classes, l’Association communautaire fransaskoise de Regina (ACFR), en partenariat avec le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF), a dévoilé trois bibliothèques communautaires extérieures. L’objectif : favoriser le partage de livres et encourager à la lecture en français.

18 octobre 2022/Auteur: Marie-Lou Bernatchez – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (4773)/Commentaires (0)/
Le Conseil culturel fransaskois plus près des écoles

Le Conseil culturel fransaskois plus près des écoles

En cette période de rentrée, le Conseil culturel fransaskois (CCF) veut resserrer ses liens avec le secteur scolaire. 

29 septembre 2022/Auteur: Leanne Tremblay – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (4313)/Commentaires (0)/
Collège Mathieu : une nouvelle Charte pour une nouvelle ère

Collège Mathieu : une nouvelle Charte pour une nouvelle ère

Une nouvelle époque s’ouvre pour le Collège Mathieu qui vient de renouveler sa charte le 17 août. Alors que l’Église catholique ne sera plus représentée dans le conseil d’administration de l’établissement, la nouvelle loi veut faire plus de place à la jeunesse et aux femmes, ainsi qu’à certaines compétences clés. 

1 septembre 2022/Auteur: Mehdi Mehenni – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (3735)/Commentaires (0)/
Le fédéral assure défendre les droits des Fransaskois

Le fédéral assure défendre les droits des Fransaskois

Mehdi Mehenni – IJL-Réseau.Presse La ministre des Langues officielles et ministre responsable de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, Ginette Petitpas Taylor, était en visite le 29 juillet à Regina dans la cadre des consultations pancanadiennes sur les langues officielles entamées en mai dernier. Une visite durant laquelle une annonce de 7,1 millions de dollars a été faite au profit de la Cité universitaire francophone de l’Université de Regina et du Collège Mathieu.

En évoquant le projet de Loi sur les langues officielles, toujours en cours d’adoption au Parlement, Ginette Petitpas Taylor souligne l’engagement du fédéral à s’assurer que, à l’échelle provinciale, les communautés de langues officielles en situation minoritaire « reçoivent les services et droits nécessaires pour continuer à vivre et à travailler dans leur langue maternelle ».  

12 août 2022/Auteur: Mehdi Mehenni – IJL-Réseau.Presse /Nombre de vues (3212)/Commentaires (0)/
7,1 millions de dollars pour le postsecondaire fransaskois

7,1 millions de dollars pour le postsecondaire fransaskois

La Cité universitaire francophone de l’Université de Regina et le Collège Mathieu viennent de bénéficier d’un budget de plus de 7,1 millions de dollars pour la construction, la rénovation et le développement d’espaces éducatifs postsecondaires, mais aussi pour accroître l’offre de programmes qui desservent les communautés de langue officielle en situation minoritaire.

29 juillet 2022/Auteur: Mehdi Mehenni – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (3806)/Commentaires (0)/
Café le Réseau : les élèves aux manettes derrière le comptoir

Café le Réseau : les élèves aux manettes derrière le comptoir

Depuis le 8 juin, le Café le Réseau a ouvert ses portes au sein même de l’école Monseigneur de Laval. Se voulant un lieu de rencontre, l’établissement est une initiative 100 % étudiante qui fait la fierté des jeunes et de leurs enseignants, et le bonheur des clients.

2 juillet 2022/Auteur: Lucas Pilleri – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (2638)/Commentaires (0)/
Joe Poirier: Une passion pour la fransaskoisie récompensée

Joe Poirier: Une passion pour la fransaskoisie récompensée

Joseph, dit Joe, Poirier a passé sa vie à défendre la cause fransaskoise. À 78 ans, il est récompensé pour ce dévouement en recevant, en avril dernier à Ottawa, la Médaille du souverain pour les bénévoles des mains de la gouverneure générale du Canada Mary Simon.

13 mai 2022/Auteur: Marie-Lou Bernatchez – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (4532)/Commentaires (0)/
La francophonie entre privilèges et marginalisations

La francophonie entre privilèges et marginalisations

Les chercheurs et membres des communautés francophones de l’Ouest et du Canada se sont rassemblés de manière virtuelle dans le cadre du colloque du Centre d’études franco-canadiennes de l’Ouest, organisé par La Cité universitaire francophone de l’Université de Régina.

6 avril 2022/Auteur: Marie-Lou Bernatchez/Nombre de vues (4797)/Commentaires (0)/
L’enseignement en français au cœur des débats

L’enseignement en français au cœur des débats

Les collèges et universités francophones en milieu minoritaire font face à d’importants défis partout au Canada.

1 mars 2022/Auteur: Marie-Lou Bernatchez – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (6452)/Commentaires (0)/
Les faibles taux de rétention, revers de la médaille en immersion

Les faibles taux de rétention, revers de la médaille en immersion

Les programmes d’immersion ont augmenté dans les vingt dernières années, mais moins de la moitié des élèves restent jusqu’à l’obtention de leur diplôme.

10 février 2022/Auteur: Ericka Muzzo – Francopresse /Nombre de vues (5359)/Commentaires (0)/
Postsecondaire dans l'Ouest: la demande dépasse l’offre

Postsecondaire dans l'Ouest: la demande dépasse l’offre

Dans l’Ouest canadien, la demande pour des programmes en français est plus élevée que l’offre des établissements postsecondaires. C'est ce qui ressort des États généraux sur le postsecondaire en contexte francophone minoritaire.

8 février 2022/Auteur: Marianne Dépelteau – Francopresse/Nombre de vues (5982)/Commentaires (0)/
La francophonie, parent pauvre du postsecondaire

La francophonie, parent pauvre du postsecondaire

L’égalité est loin d’être atteinte entre les établissements postsecondaires francophones et ceux de la majorité anglophone. 

25 janvier 2022/Auteur: Francopresse/Nombre de vues (5802)/Commentaires (0)/
Revue de l'année 2021 - Éducation

Revue de l'année 2021 - Éducation

Survol de l'actualité fransaskoise durant l'année 2021 dans le domaine de l'éducation.

14 janvier 2022/Auteur: Lucas Pilleri/Nombre de vues (6247)/Commentaires (0)/
RSS
135678910Dernière

 - mardi 23 avril 2024