Skip Navigation
Anonym
/ Catégories: Éducation, Formation, Économie

Le budget fédéral et la formation à l’emploi

Les francophones pris entre les colonnes

Le budget préélectoral du ministre Jim Flaherty garde les bonnes nouvelles pour 2015 sans régler les problèmes de 2013. Les provinces, les employeurs et les sans emploi sont poussés au pied du mur.

Le budget de Jim Flaherty est une mince affaire, selon Normand Lévesque, le directeur général du Réseau pour le développement de l’alphabétisme et des compétences (RESDAC). 

Le budget d’Ottawa prévoit 40 millions en deux ans pour 3 000 stages au sein d’entreprises dans les secteurs en demande. Mais il laisse au chômage près d’un demi-million de jeunes Canadiens.

« Malgré les progrès dans notre réseau au niveau des compétences, explique Normand Lévesque, il y a un sérieux problème qui se pose avec la mise en œuvre de la stratégie des Subventions canadiennes à l’emploi. Ça fait un an que le fédéral négocie avec les provinces et ça n’avance pas. On voit l’impact sur le terrain dans certaines provinces où on travaille. » 

« En Nouvelle-Écosse, précise le directeur général du réseau national, on a un projet de formation dans la région d’Argyle, qui prépare des sans emploi en fonction de postes disponibles. Le ministre responsable a récemment envoyé une lettre aux partenaires pour dire que, sans entente avec le fédéral, il faudrait trouver une autre solution. Ça fragilise nos centres de formation et menace certains programmes prometteurs.

« Ça se complique pour les francophones, croit Normand Lévesque. L’accès à des fonds dans le cadre d’ententes fédérales-provinciales n’est jamais évident. Et la façon de procéder du fédéral, en forçant les provinces à embarquer d’ici le 31 mars, rend la chose encore plus difficile. Les enjeux sont là en ce moment. » 

Le ministre des Finances a fait savoir qu’à défaut d’une entente avec les provinces, les fonds seront remis le 1er avril à Service Canada qui répondra alors directement aux demandes des employeurs. Ottawa tente d’instaurer une nouvelle formule où il partage les coûts de formation de la main-d’œuvre avec les provinces et les employeurs. Le budget prévoit 116 millions $ pour la part du fédéral en 2014-2015.

« La formation est une compétence provinciale, souligne le directeur général. Plus on s’approche du terrain, plus les solutions sont pertinentes. C’est mieux pour les communautés francophones de négocier avec les provinces. C’est par elles qu’on a accès aux fonds quand le fédéral fait des transferts. »

Le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), Denis Vaillancourt, est d’accord. Il trouve regrettable que le fédéral en vienne à passer directement par les employeurs pour répondre aux besoins spécifiques des communautés. L’AFO invite le fédéral à rencontrer les communautés francophones pour voir comment éviter qu’elles ne soient pénalisées advenant l’échec des négociations. Denis Vaillancourt a rappelé le rôle essentiel des organismes sur le terrain dans la formation et l’intégration des nouveaux arrivants sur le marché du travail.

Pour sa part, le président du World Trade Center de Winnipeg, Raymond Lafond, ne croit pas que l’administration va recourir à Service Canada. « Le fédéral va finir par s’arranger avec les provinces parce qu’il ne peut pas jouer un très grand rôle. Ce sont les collèges communautaires qui assurent la plus grande part de la formation à l’emploi. Et les collèges s’adaptent à la demande. Le fédéral peut seulement ajouter à ce qui se fait présentement. » 

Selon le comptable agréé, Ottawa considère que les provinces ne sont pas à la hauteur des défis et que les solutions au manque de travailleurs qualifiés sont nationales et globales. « Les exigences de formation ont changé et les marchés évoluent rapidement. Ça complique tout. Il y a des emplois disponibles, par exemple en Alberta, où on manque d’ingénieurs.

« Le dilemme qu’on a toujours, les communautés francophones, suggère Raymond Lafond, c’est qu’on ne peut pas combler ces postes avec des nouveaux arrivants. On a beau être un ingénieur qualifié, c’est difficile de trouver un poste sans parler anglais. Et on n’a pas de formation en génie en français dans l’Ouest. »

Article précédent Le nouveau directeur du CÉF veut une analyse de la situation
Prochain article Symposium des 2014 de l’Association des parents fransaskois
Imprimer
33640

Contacter l'auteur

x
Addison Shyluk, jeune Fransaskoise passionnée, lauréate d’un concours international

Addison Shyluk, jeune Fransaskoise passionnée, lauréate d’un concours international

Addison Shyluk, élève en 11e année à l’École canadienne-française de Saskatoon, Pavillon Gustave-Dubois, vient de remporter le concours international Ma minute francophone.

18 décembre 2020/Auteur: Emmanuel Masson/Nombre de vues (14259)/Commentaires (0)/
Infrastructures scolaires à Saskatoon : un sondage confirme les besoins

Infrastructures scolaires à Saskatoon : un sondage confirme les besoins

Alors que Regina a obtenu l’aval du gouvernement pour le financement de nouveaux espaces scolaires, Saskatoon et Prince Albert attendent toujours. Le Comité vision des espaces scolaires francophones à Saskatoon, créé en juin 2020, a consulté la communauté pour identifier les besoins dans la ville des ponts.

11 décembre 2020/Auteur: Arthur Béague/Nombre de vues (16368)/Commentaires (0)/
Ma thèse en 180 secondes : trois Fransaskois dans la course

Ma thèse en 180 secondes : trois Fransaskois dans la course

L’Association francophone pour le savoir propose à des étudiants, via son concours Ma thèse en 180 secondes, de présenter leur sujet de recherche en termes simples à un auditoire. Le défi : exposer de façon claire, concise et convaincante un projet d’envergure en trois minutes.

14 novembre 2020/Auteur: Leslie Diaz/Nombre de vues (13617)/Commentaires (0)/
Alpha Barry réélu pour un deuxième mandat

Alpha Barry réélu pour un deuxième mandat

Entretien avec Alpha Barry, été réélu au poste de conseiller scolaire pour la région scolaire n°3 incluant Regina et Moose Jaw. Celui qui est aussi président du Conseil scolaire fransaskois l’a emporté avec 70 % des voix face à son adversaire Siriki Diabagaté.

11 novembre 2020/Auteur: Marie-Lou Bernatchez/Nombre de vues (13540)/Commentaires (0)/
Liberté académique : la parole aux universités de l’Ouest

Liberté académique : la parole aux universités de l’Ouest

Les établissements universitaires de l’Ouest du pays ont des outils en place pour assurer la liberté académique de leurs professeurs tout en assurant un traitement rigoureux des plaintes des étudiants.

7 novembre 2020/Auteur: Marie-Paule Berthiaume (Initiative de journalisme local – APF - Ouest)/Nombre de vues (14534)/Commentaires (0)/
Les professeurs de moins en moins protégés dans leur liberté universitaire

Les professeurs de moins en moins protégés dans leur liberté universitaire

Selon un nouveau sondage Léger, près de la moitié des Canadiens sont au courant de la récente controverse à l’Université d’Ottawa, et plus de la moitié ont tendance à soutenir la professeure ayant prononcé le «mot en n» dans le cadre de son cours Art and Gender plutôt que les étudiants.

7 novembre 2020/Auteur: Marie-Paule Berthiaume (Francopresse)/Nombre de vues (12800)/Commentaires (0)/
Campus Saint-Jean : vers une intervention fédérale?

Campus Saint-Jean : vers une intervention fédérale?

La ministre Mélanie Joly invite le gouvernement de l’Alberta à annuler sa décision de couper le financement du campus Saint-Jean de l’Université de l’Alberta, dans une lettre adressée au premier ministre de la province, Jason Kenney.

1 novembre 2020/Auteur: Bruno Cournoyer Paquin (Francopresse)/Nombre de vues (15359)/Commentaires (0)/
Débats corsés entre les candidats au poste de conseiller scolaire

Débats corsés entre les candidats au poste de conseiller scolaire

C'est un premier débat radiophonique parfois houleux qui a eu lieu le 20 octobre entre Alpha Barry et Siriki Diabagaté, les deux prétendants au poste de conseiller scolaire de Regina.

23 octobre 2020/Auteur: Marie-Lou Bernatchez/Nombre de vues (11844)/Commentaires (0)/
Professeure suspendue à l’Ud'O : «deux principes à réconcilier», selon le recteur

Professeure suspendue à l’Ud'O : «deux principes à réconcilier», selon le recteur

LE DROIT (Ontario) – Le débat autour de la suspension d’une professeure de l’Université d’Ottawa pour avoir utilisé le mot «n**ger» continue de faire rage.

21 octobre 2020/Auteur: Daniel LeBlanc e)t Julien Paquette (Le Droit)/Nombre de vues (13984)/Commentaires (0)/
Course électorale au CSF: continuité ou changement ?

Course électorale au CSF: continuité ou changement ?

Les parents fransaskois de Regina et Saskatoon seront appelés aux urnes le 28 octobre pour choisir leur conseiller scolaire dans le cadre des élections générales du Conseil scolaire fransaskois.

15 octobre 2020/Auteur: Estelle Bonetto/Nombre de vues (14645)/Commentaires (0)/
Les écoles fransaskoises réussissent leur rentrée malgré la pandémie

Les écoles fransaskoises réussissent leur rentrée malgré la pandémie

Rentrée scolaire

La rentrée scolaire fransaskoise a eu lieu du 8 au 11 septembre partout dans la province. L’eau vive s’est entretenue avec quelques parents pour faire le bilan d’une semaine riche en émotions.

17 septembre 2020/Auteur: Estelle Bonetto/Nombre de vues (14522)/Commentaires (0)/
Des pistes de réflexion pour financer l’éducation postsecondaire francophone

Des pistes de réflexion pour financer l’éducation postsecondaire francophone

La récente victoire du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique (CSFCB) en Cour suprême laisse présager une possible expansion de l’article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés.

28 août 2020/Auteur: Bruno Cournoyer Paquin (Francopresse)/Nombre de vues (14627)/Commentaires (0)/
Quand on l’attaque, la francophonie contre-attaque

Quand on l’attaque, la francophonie contre-attaque

Le Franco (Alberta) – L’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) promet une phase II de la campagne «Sauvons Saint-Jean» dès la rentrée. L’appel à des manifestations et une action en justice sont sur la table. 

24 août 2020/Auteur: Geoffrey Gaye (Le Franco)/Nombre de vues (17054)/Commentaires (0)/
Rentrée scolaire : des parents se confient

Rentrée scolaire : des parents se confient

Une rentrée sous le signe de la fébrilité et de la solidarité

À quelques semaines du jour J, beaucoup d’interrogations subsistent. Tantôt confiants, tantôt inquiets, plusieurs parents fransaskois se sont confiés à l’Eau vive.

20 août 2020/Auteur: Estelle Bonetto/Nombre de vues (14459)/Commentaires (0)/
Dans ce temps-là !

Dans ce temps-là !

À l’époque où j’étais élève à la fin de l’élémentaire, quand arrivait le mois de juin, nous étions assez intenables dans les classes... La fête de la Saint-Jean-Baptiste marquait le début des vacances estivales. Les classes s’étaient terminées la veille et on avait vidé nos pupitres. Plus de devoirs. Plus de leçons. 

16 juillet 2020/Auteur: Michel Vézina/Nombre de vues (20514)/Commentaires (0)/
RSS
123468910Dernière

 - mardi 23 avril 2024