Close

Une Journée d’orientation scolaire réussie

Image
Une présentation de la routine scolaire au sein des écoles du CÉF
Crédits : Conseil des écoles fransaskoises (CÉF)

Organisée virtuellement le samedi 28 août par le Service d’accueil et d’inclusion francophone en Saskatchewan (SAIF-SK), la Journée d’orientation scolaire pour les nouveaux arrivants a attiré plus d’une quinzaine de familles francophones et non francophones.

« Mes enfants ne parlent pas le français. Je me demande comment ils pourront vivre les premiers jours à l’école fransaskoise », se questionne une famille non francophone originaire du Moyen-Orient récemment installée dans la province. Une interrogation qui peut à elle seule illustrer l’intérêt de la journée d’orientation.

Au total, plus de quinze familles ont été au rendez-vous de cet événement organisé par le SAIF-SK, en collaboration avec le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF), le Réseau Santé en français (RSFS) et l’Association des juristes d’expression française (AJEFS).

De 10 h à 13 h 30, quatre ateliers ont ainsi été animés par des intervenants autour de thématiques pertinentes pour les nouveaux arrivants : comment fonctionnent le système scolaire en Saskatchewan et le transport scolaire, quels sont les droits de l’enfant et des parents, ou encore les moyens de maintenir une saine alimentation.

L’école fransaskoise prisée 

Émilie Gagnon
Émilie Gagnon, conseillère d’orientation au CÉF
Crédit: Courtoisie

« Dans les écoles fransaskoises, nous avons un triple mandat : éducatif, culturel et communautaire », expliquait lors du premier atelier de la journée Émilie Gagnon, intervenante en orientation scolaire pour le CÉF.

Cette dernière a passé en revue les différents niveaux du système scolaire canadien, les différents programmes ainsi que le déroulement d’une journée type en écoles élémentaire et secondaire. 

À l’instar de tous les intervenants de la journée, l’employée du conseil scolaire s’exprimait en français et en anglais pour accommoder certains parents non francophones qui ont déjà inscrit leurs enfants à l’école fransaskoise pour la rentrée.

Lors de l’atelier, beaucoup des parents nouvellement arrivés ont posé des questions en lien avec la maîtrise de l’anglais et les perspectives des diplômés du système scolaire francophone. « Les élèves francophones maintiennent et perfectionnent le français en tant que langue première, et ils maîtrisent à la fin de leur parcours scolaire la langue anglaise », a rassuré Émilie Gagnon.

« De plus, le diplôme des écoles fransaskoises est délivré par le ministère de l’Éducation de la Saskatchewan et offre les mêmes options d’études postsecondaires que le système anglophone, en plus d’ouvrir la porte des établissements universitaires francophones et bilingues », a-t-elle renchéri.

Le bilinguisme séduit les parents

Signe de l’intérêt que représente le système scolaire francophone en situation minoritaire, de nouveaux arrivants non francophones n’hésitent pas à inscrire leur progéniture à l’école fransaskoise. 

C’est le cas d’Ailin Zhuang, une maman originaire d’Asie qui s’est interrogée sur la politique de communication entre les parents et l’école. Idem pour Ibrahim Ali, un nouvel arrivant issu du Moyen-Orient, qui a été rassuré par le personnel du CÉF sur le fait que ses enfants seront bien intégrés, même s’ils ne parlent aucun mot de français.

« Notre personnel est formé à gérer l’intégration des élèves non francophones qui ont un minimum de connaissances en anglais. Souvent, leurs collègues en classe les aident aussi à apprendre le français. Sans compter les activités de francisation », a précisé Fatma-Zohra Henni, directrice du Pavillon élémentaire de l’école Monseigneur de Laval à Regina.

Lors du deuxième atelier, les parents ont pu avoir une idée plus précise du fonctionnement du transport scolaire au sein des écoles fransaskoises. Le directeur des communications du CÉF Claude-Jean Harel a même présenté une nouvelle section du site web du conseil scolaire entièrement dédiée à ce sujet.

Plus tard, lors des troisième et quatrième ateliers, les parents ont également bénéficié d’une brève introduction aux législations fédérales et provinciales en matière de protection des droits de l’enfant, des parents et de la famille, ainsi qu’à la saine alimentation.

 

Article précédent Projet de loi 96 : quel impact pour les étudiants fransaskois ?
Prochain article Garderies francophones : une cinquantaine de nouvelles places à Saskatoon
Imprimer
6225

Autres nouvelles - Éducation

Le Conseil culturel fransaskois plus près des écoles

Le Conseil culturel fransaskois plus près des écoles

En cette période de rentrée, le Conseil culturel fransaskois (CCF) veut resserrer ses liens avec le secteur scolaire. 

29 septembre 2022/Auteur: Leanne Tremblay – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (100)/Commentaires (0)/
Collège Mathieu : une nouvelle Charte pour une nouvelle ère

Collège Mathieu : une nouvelle Charte pour une nouvelle ère

Une nouvelle époque s’ouvre pour le Collège Mathieu qui vient de renouveler sa charte le 17 août. Alors que l’Église catholique ne sera plus représentée dans le conseil d’administration de l’établissement, la nouvelle loi veut faire plus de place à la jeunesse et aux femmes, ainsi qu’à certaines compétences clés. 

1 septembre 2022/Auteur: Mehdi Mehenni – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (367)/Commentaires (0)/
Le fédéral assure défendre les droits des Fransaskois

Le fédéral assure défendre les droits des Fransaskois

Mehdi Mehenni – IJL-Réseau.Presse La ministre des Langues officielles et ministre responsable de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, Ginette Petitpas Taylor, était en visite le 29 juillet à Regina dans la cadre des consultations pancanadiennes sur les langues officielles entamées en mai dernier. Une visite durant laquelle une annonce de 7,1 millions de dollars a été faite au profit de la Cité universitaire francophone de l’Université de Regina et du Collège Mathieu.

En évoquant le projet de Loi sur les langues officielles, toujours en cours d’adoption au Parlement, Ginette Petitpas Taylor souligne l’engagement du fédéral à s’assurer que, à l’échelle provinciale, les communautés de langues officielles en situation minoritaire « reçoivent les services et droits nécessaires pour continuer à vivre et à travailler dans leur langue maternelle ».  

12 août 2022/Auteur: Mehdi Mehenni – IJL-Réseau.Presse /Nombre de vues (449)/Commentaires (0)/
7,1 millions de dollars pour le postsecondaire fransaskois

7,1 millions de dollars pour le postsecondaire fransaskois

La Cité universitaire francophone de l’Université de Regina et le Collège Mathieu viennent de bénéficier d’un budget de plus de 7,1 millions de dollars pour la construction, la rénovation et le développement d’espaces éducatifs postsecondaires, mais aussi pour accroître l’offre de programmes qui desservent les communautés de langue officielle en situation minoritaire.

29 juillet 2022/Auteur: Mehdi Mehenni – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (457)/Commentaires (0)/
Café le Réseau : les élèves aux manettes derrière le comptoir

Café le Réseau : les élèves aux manettes derrière le comptoir

Depuis le 8 juin, le Café le Réseau a ouvert ses portes au sein même de l’école Monseigneur de Laval. Se voulant un lieu de rencontre, l’établissement est une initiative 100 % étudiante qui fait la fierté des jeunes et de leurs enseignants, et le bonheur des clients.

2 juillet 2022/Auteur: Lucas Pilleri – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (387)/Commentaires (0)/
Joe Poirier: Une passion pour la fransaskoisie récompensée

Joe Poirier: Une passion pour la fransaskoisie récompensée

Joseph, dit Joe, Poirier a passé sa vie à défendre la cause fransaskoise. À 78 ans, il est récompensé pour ce dévouement en recevant, en avril dernier à Ottawa, la Médaille du souverain pour les bénévoles des mains de la gouverneure générale du Canada Mary Simon.

13 mai 2022/Auteur: Marie-Lou Bernatchez – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (512)/Commentaires (0)/
La francophonie entre privilèges et marginalisations

La francophonie entre privilèges et marginalisations

Les chercheurs et membres des communautés francophones de l’Ouest et du Canada se sont rassemblés de manière virtuelle dans le cadre du colloque du Centre d’études franco-canadiennes de l’Ouest, organisé par La Cité universitaire francophone de l’Université de Régina.

6 avril 2022/Auteur: Marie-Lou Bernatchez/Nombre de vues (1060)/Commentaires (0)/
L’enseignement en français au cœur des débats

L’enseignement en français au cœur des débats

Les collèges et universités francophones en milieu minoritaire font face à d’importants défis partout au Canada.

1 mars 2022/Auteur: Marie-Lou Bernatchez – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (2564)/Commentaires (0)/
Les faibles taux de rétention, revers de la médaille en immersion

Les faibles taux de rétention, revers de la médaille en immersion

Les programmes d’immersion ont augmenté dans les vingt dernières années, mais moins de la moitié des élèves restent jusqu’à l’obtention de leur diplôme.

10 février 2022/Auteur: Ericka Muzzo – Francopresse /Nombre de vues (2432)/Commentaires (0)/
Postsecondaire dans l'Ouest: la demande dépasse l’offre

Postsecondaire dans l'Ouest: la demande dépasse l’offre

Dans l’Ouest canadien, la demande pour des programmes en français est plus élevée que l’offre des établissements postsecondaires. C'est ce qui ressort des États généraux sur le postsecondaire en contexte francophone minoritaire.

8 février 2022/Auteur: Marianne Dépelteau – Francopresse/Nombre de vues (2655)/Commentaires (0)/
La francophonie, parent pauvre du postsecondaire

La francophonie, parent pauvre du postsecondaire

L’égalité est loin d’être atteinte entre les établissements postsecondaires francophones et ceux de la majorité anglophone. 

25 janvier 2022/Auteur: Francopresse/Nombre de vues (2976)/Commentaires (0)/
Revue de l'année 2021 - Éducation

Revue de l'année 2021 - Éducation

Survol de l'actualité fransaskoise durant l'année 2021 dans le domaine de l'éducation.

14 janvier 2022/Auteur: Lucas Pilleri/Nombre de vues (3221)/Commentaires (0)/
Reconnaissance nationale pour Ronald Ajavon du CÉF

Reconnaissance nationale pour Ronald Ajavon du CÉF

Ronald Ajavon du Conseil des écoles fransaskoises est reconnu parmi les 10 personnalités influentes de la francophonie canadienne de 2021.

3 janvier 2022/Auteur: Francopresse/Nombre de vues (3650)/Commentaires (0)/
Garderies à 10 $ : pas de clause linguistique pour les francophones

Garderies à 10 $ : pas de clause linguistique pour les francophones

La Fédération des communautés francophones et acadiennes craint désengagement du fédéral de sa responsabilité de protéger l'éducation de la petite enfance en français. 

 

17 décembre 2021/Auteur: Inès Lombardo – Francopresse /Nombre de vues (4550)/Commentaires (0)/
Étudier en français sans le parler : le défi des élèves allophones

Étudier en français sans le parler : le défi des élèves allophones

L’intégration des élèves allophones, de plus en plus nombreux, représente un défi pour les écoles francophones en milieu minoritaire. 

16 décembre 2021/Auteur: Marine Ernoult – Francopresse/Nombre de vues (3674)/Commentaires (0)/
RSS
1345678910Dernière

 

Nouvelles et blogue du

Conseil des
écoles
fransaskoises

Nouvelles du CÉF

Camp Voyageur

Le CÉF rappelle aux familles qu'il est partenaire de l’édition 2022 du Camp Voyageur, organisé par l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF). Ce partenariat permet aux familles des écoles fransaskoises de profiter d’un rabais de 15% sur les...

Camp Voyageur

Le CÉF rappelle aux familles qu'il est partenaire de l’édition 2022 du Camp Voyageur, organisé par l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF). Ce partenariat permet aux familles des écoles fransaskoises de profiter d’un rabais de 15% sur les...
1345678910Dernière

Le CEF sur Facebook


Back To Top