Close
Alexandre Daubisse (EV)
/ Catégories: Éditorial

Élections sans passion à l'ACF

Mme Françoise Sigur-Cloutier a été réélue par acclamation, c’est-à-dire sans opposition, pour un mandat de quatre ans à la présidence de l’Assemblée communautaire fransaskoise. La durée du mandat a été allongée de deux ans lors d’un vote l’été dernier. Sept députés ont également été élus par acclamation. En revanche, aucun député ne représente, à ce jour, les communautés de Willow Bunch, des Battlefords et de Bellevue et à Prince Albert, un seul siège sur deux est pourvu. Tandis que certains se réjouissent que le processus démocratique fonctionne bien dans la Fransaskoisie, il est permis de remettre ce constat en question.

Contrairement à il y a deux ans, l’absence d’opposition à la présidence sortante, et il ne s’agit pas d’un commentaire sur l’actuelle présidente, nous a privé d’un débat qui aurait permis de soulever des questions qui concernent la communauté et de discuter de la façon d’aborder les dossiers de l’immigration, le postsecondaire, le développement communautaire, etc. On peut regretter cette absence de discussion publique où chaque candidat(e) doit au moins faire valoir ses idées pour être élu(e). On peut regretter aussi le manque de candidats à la députation.

L’ACF avait pourtant fait de la publicité dans les médias locaux. Alors quel est le problème? S’agit-il d’un manque de connaissance, par les membres de la communauté, sur le rôle des députés ou bien, plus grave, s’agit-il d’une crise de confiance dans le rôle et l’impact réels de nos représentants?

N’oublions pas que pendant les quatre prochaines années, avec le modèle de gouvernance actuel de l’ACF, ils seront les seuls à pouvoir voter à son assemblée annuelle, là où se prennent des décisions importantes pour notre communauté.

Imprimer
2189

Navigation du site

Categories

Back To Top