Close
Séance de clavardage avec Françoise Sigur-Cloutier

Séance de clavardage avec Françoise Sigur-Cloutier

Une collaboration de l'Eau vive et de ICI Radio-Canada Saskatchewan

Le jeudi 23 octobre Radio-Canada Saskatchewan a diffusé une entrevue de la présidente de l'Assemblée communautaire, madame Françoise Sigur-Cloutier, réalisée en partenariat avec l'Eau vive. Cette entrevue a été suivie d'une séance de clavardage. Voici la transcription des échanges.


Bonsoir et bienvenue à la séance de clavardage avec Françoise Sigur-Cloutier, présidente de l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF). Elle répondra à vos questions, en direct, de 19 h à 20 h, heure locale. Je m'appelle Mireille Lavoie, je suis journaliste web à ICI Radio-Canada Saskatchewan et je serai la modératrice de la discussion en ligne.

par mireille.lavoie 18:59

 

Envoyez vos questions à Françoise Sigur-Cloutier sur les dossiers francophones qui vous préoccupent.

par mireille.lavoie 19:00

 

Mme Sigur-Cloutier a été réélue sans opposition pour un deuxième mandat à la fin du mois de septembre.

par mireille.lavoie 19:01

 

Les élus de l'ACF ont voté l'été dernier pour que leur mandat soit dorénavant de quatre ans plutôt que deux.

par mireille.lavoie 19:02

  

Bonsoir Françoise- Je viens de regarder ton entrevue à RC. Félicitations au sujet de tes commentaires et explications. Concernant l'ACF et sa structure de gouvernance, notre entité gouvernante doit-elle être plus impliquée dans les relations politiques au niveau des gouvernements?

par Michel Dubé 19:06

 

Bonjour Michel1 C'est bien cela : Nous devons faire plus de stratégie politique à tous les niveaux  et nous sommes en train de mettre en place tout cela pour mon prochain mandat!

par Françoise Sigur-Cloutier 19:08

 

Pour ceux qui ont manqué l'entrevue, sa transcription est ici.

http://goo.gl/mYQt3h

par L'Eau vive 19:08

 

Pour moi la motivation est le fait de reconnaître et être fier de parler le français. Il est donc dommage que des forces ont agi pour assimiler ceux qui ont grandi avec le français dans leur entourage mais ont choisi de s'éloigner.

par Clément Dion 19:11

 

Bonjour Clément - Oui, les années d'assimilation ont fait grand tort à beaucoup trop de communautés.Maintenant avec les écoles ( et bientôt le postsecondaire j'espère) nous mettons les bouchées doubles pour rebâtir !

par Françoise Sigur-Cloutier 19:12

 

Bonsoir! Félicitations pour le renouvèlement de votre mandat!

Ma question: Que pensez-vous qu'il faudra faire pour optimiser la gouvernance de la communauté fransaskoise, son porte-parole l'ACF et son réseau associatif?

par Francine Proulx-Kenzle 19:13

 

La structure de l'ACF a tout le potentiel pour permettre la participation citoyenne : d'où que les citoyens soient ils peuvent voter, se faire élire et participer. À chaque nouvelle élection, activité ou réunion, on doit prendre l'occasion de mieux faire connaître l'ACF et les organismes du réseau associatif. Les médias traditionnels (Radio-Canada, Eau vive),  les médias sociaux (les Facebook, Twitter de ce monde) sont autant d'outils que l'on peut et doit utiliser mais rien ne vaut, à mon avis, le contact avec les gens. C'est pour cela que je suis beaucoup "sur le terrain" lors d'activités, d'événements, etc. J'en profite pour inviter tout le monde au Rendez-vous fransaskois" -

par Françoise Sigur-Cloutier 19:21

 

C'était une très grande question  et nous devons faire plus : avec la Coalition, avec des campagnes de promotion ciblées, dans les écoles bien sûr ...

par Françoise Sigur-Cloutier 19:23

 

Je continue... Et encore pire, ils ont milité contre l'épanouissement du fait francais. Est-ce que nous avons des études qui nous éclairent pouquoi ceci s'est produit?

par Clément Dion 19:23

 

Que voulez-vous dire par "études" : recherches? ou des cours ?

par Françoise Sigur-Cloutier 19:25

 

Clément , les ravages de l'assimilation sont très graves pour notre communauté. Les constats ont provoqué, à travers tout le pays, l'action des francophones pour obtenir le droit aux écoles,  l'article 23, d'où sont nées les écoles fransaskoises, entre autres.

par Françoise Sigur-Cloutier 19:29

 

Je dirais que la majorité des ressources humaines et donc financières de la communauté fransaskoise, sont concentrées dans les deux villes de Regina et Saskatoon. Comment est ce que, sous le leadership de l'ACF, peut-on s'assurer que les autres communautés fransaskoises ne soient pas "négligées" par le réseau provincial d'organismes?

par Michel Dubé 19:29

 

L'ACF met son énergie au service de toutes les communautés. Chaque "communauté" par contre a aussi le "devoir" de faire connaître ses défis afin qu'ensemble on puisse trouver la meilleure façon de les aborder -

par Françoise Sigur-Cloutier 19:33

 

Félicitations pour le renouvellement de ce mandat! Je trouve aussi que c'est une très bonne chose que le mandat soit maintenant de 4 ans. Une question et préoccupation: je rencontre très régulièrement des francophones qui ont choisi de s'éloigner de la communauté, qui ont "perdu" leur français au fil des ans, car ils ne se sont pas retrouvés dans certaines des "luttes" de la communauté, dans le passé, estimant qu'elles allaient trop loin. Qu'en pensez-vous et que faire/quelles stratégies pour leur donner envie de revivre dans cette communauté et au mieux, de s'impliquer? Au passage, j'en rencontre tellement souvent que je peine vraiment à croire que les francophones ne soient que 2% dans la province!

par Angeline Dubois 19:33

 

Bonjour Angéline! Si ma mémoire me sert bien il me semble qu'au dernier recensement le pourcentage de francophones n'avait jamais été aussi haut i.e. env. 7%. entre les jeunes qui sont passés par les écoles fransaskoises, les écoles d'immersion et aussi les nouveaux arrivants d'autres pays ou d'autres province. Cela dit, le français ne devrait pas être une question de "luttes" seulement car s'il n'est que cela, nous n'irons pas loin... Une de nos actions doit être, sans doute, et encore, la revendication, mais je dirai qu'un autre pourcentage doit être les services : écoles, santé, services gouvernementaux, médias et surtout la partie "plaisir" : plaisir à se rencontrer entre francophones, plaisir, à parler notre langue (le français ce n'est pas que des conjugaisons) , plaisir à chanter--ou écouter chanter-- dans notre langue... Ce que je souhaite c'est que chacun de nous puissions témoigner de ce plaisir dans nos milieux, pour le communiquer aux autres. Les groupes régionaux ont une partie de cette responsabilité...

par Françoise Sigur-Cloutier 19:44

 

Jusqu'à il y a trois semaines, je ne connaissais pas l'existence de la Coalition pour la promotion de la langue française et de la culture francophone en Saskatchewan. Pourtant je me considère informé sur la communauté. N'y aurait-il pas lieu de se pencher sur une stratégie de communications globale pour la communauté?

par Jean-Pierre Picard 19:45

 

Très bon commentaire! La Coalition avait pourtant était mise sur pied pour "donner plus de visibilité" à toute la communauté donc de penser "stratégie de communication globale"! «quelqu'un a échappé la balle»... il est grand temps de la reprendre !

par Françoise Sigur-Cloutier 19:48


Bonsoir,

Il y a un afflux de nouveaux arrivants francophones dans notre province ces derniers temps. Quelle stratégie/approche à mettre en place pour éviter qu'ils se volatilisent dans la majorité anglophone? Merci!

par Jean de Dieu Ndayahundwa 19:53

 

Bonsoir Jean de Dieu.  Comme on ne peut forcer personne, il faut que notre "communauté d'accueil" i.e. nous tous qui maintenant sommes ici et formons cette communauté, soyons accueillants : ouverts à l'autre dans nos organismes, nos entreprises, nos institutions, nos écoles, nos églises, nos groupes et surtout nos coeurs. Ensemble nous devons trouver des moyens, à tous les niveaux pour faire cet effort constant même si pour certaines personnes c'est exigeant! Comme je le disait à Angeline, il faut aussi montrer le plaisir que nous avons dans notre communauté francophone.

par Françoise Sigur-Cloutier 20:00

 

Le mercredi 5 novembre prochain, les Fransaskois des districts de Zenon Park, Saskatoon et Regina seront appelés à choisir un ou deux députés communautaires. Si vous habitez ces régions, vous parlez français, vous avez 16 ans ou plus et que vous êtes établis dans la province depuis au moins six mois, vous pouvez voter après avoir complété la déclaration de l'électeur au bureau de scrutin. Plus d'informations dans le site web de l'ACF.

par mireille.lavoie 23 octobre à 20 h 02

 

Pour en savoir plus sur les candidats

par mireille.lavoie 23 octobre à 20 h 02

 

25 personnes ont voté par anticipation avant la date limite du 21 octobre pour l’élection des députés communautés des districts de Zenon Park, Saskatoon et Regina.

par mireille.lavoie 23 octobre à 20 h 02

 

Merci de votre participation!

par Françoise Sigur-Cloutier 23 octobre à 20 h 04

 

N'oubliez pas d'aller voter le 5 novembre prochain pour vos députés dans les districts de Zenon Park, Saskatoon et Regina! La participation citoyenne c'est aussi ça! Au plaisir de vous retrouver dans la communauté lors d'un 5 à 7, une soirée d'artistes, un vernissage, une réunion, ou un événement social! et SVP invitez moi aussi à venir chez vous! Ensemble on peut tout!

par Françoise Sigur-Cloutier 23 octobre à 20 h 06

 

p.s. Merci à Mireille Lavoie et Merci à Radio-Canada qui a permis ces échanges et qui nous permet (encore) de faciliter notre vie citoyenne en nous informant et nous reliant les uns aux autres! bonne fin de soirée! ;)

par Françoise Sigur-Cloutier 23 octobre à 20 h 08

 

p.p.s Merci de votre confiance et de votre support ! Au plaisir de vous retrouver nombreux au Rendez-vous fransaskois!

par Françoise Sigur-Cloutier 23 octobre à 20 h 09


 

Imprimer
4434

Navigation du site

Categories

Back To Top