Skip Navigation

Deux enseignants reconnus pour leur engagement sportif

Terry Gaudet et Michel Forest honorés par la Saskatchewan High Schools Athletic Association

Terry Gaudet et Michel Forest, enseignants respectivement à l’École St-Isidore à Bellevue et à l’École Mathieu de Gravelbourg, ont chacun reçu le Prix du service de la Saskatchewan High Schools Athletic Association (SHSAA). Ces récompenses viennent souligner l’implication remarquable des deux instituteurs pour le sport à l’école.

Janine Bussière, directrice de l’École St-Isidore, a assisté à la cérémonie de remise des prix de la SHSAA. « Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) a été très bien représenté », rapporte-t-elle. En effet, parmi les 14 récipiendaires, deux font partie du CÉF. C’est elle qui avait sélectionné Terry Gaudet pour son institution : « Depuis 1995, il s’implique dans les sports à l’école. Il a fait grandir les programmes, il a encouragé les élèves à participer au plus grand nombre de sports possible. »

Pour la responsable d’établissement, le sport en milieu scolaire revêt des bénéfices concrets, à l’instar de la reconnaissance qu’il confère à l’école dans le reste de la province, notamment avec la majorité anglophone. « L’École St-Isidore est connue grâce aux athlètes qu’elle produit. C’est une reconnaissance provinciale et c’est une fierté pour les élèves », se réjouit-elle.

Deux profs qui font bouger les élèves !

Chaque année, la SHSAA, ou association provinciale des sports dans les écoles secondaires, organise au mois de juin son assemblée générale. Tous les directeurs des programmes sportifs des écoles se rencontrent alors, accompagnés des enseignants les plus dévoués à la cause sportive. L’association est divisée en 14 districts.

Terry Gaudet, enseignant depuis 25 ans à Bellevue, a reçu les honneurs pour la région Horizon Central. « C’est très émouvant. J’étais très reconnaissant. C’est tout un honneur de se faire reconnaître par ses pairs. Je ne fais pas ça pour des prix, mais ça fait du bien quand même ! », confie le professeur.

Reprenant les rênes de l’équipe de volleyball en 2002 à l’École St-Isidore, Terry Gaudet suit quelques formations pour se mettre à niveau et mène les jeunes vers de belles réussites. « Tous nos athlètes travaillent fort, on a eu beaucoup de succès dans les dernières années. » Pour preuve : l’équipe a obtenu une médaille d’or, trois médailles d’argent et deux de bronze au championnat provincial.

L’implication du coach pour le périscolaire est entière. « Les recherches scientifiques le prouvent : le sport donne une chance aux élèves de s’épanouir, de voir l’école autrement qu’un lieu académique », explique-t-il. Qu’il s’agisse de volleyball, de badminton, d’athlétisme ou de curling, Terry Gaudet est sur tous les terrains. Et les retombées sont positives : « Ça leur donne un sens du succès, mais aussi de l’échec. Ils apprennent à gérer les victoires et les défaites. Dans mon entraînement, je vise toujours le processus avant le résultat. »

Sa plus belle expérience reste sans doute d’entraîner ses deux fils Nathan et Joshua, anciens élèves de l’école œuvrant désormais dans l’enseignement. Joshua est d’ailleurs le premier élève de l’École St-Isidore à avoir obtenu une bourse au postsecondaire en volleyball. L’entraînement a porté ses fruits !

Le cœur à l’ouvrage

Michel Forest, enseignant à l’École Mathieu de Gravelbourg depuis 30 ans, a reçu quant à lui le Prix du service pour la région South Central. « Je m’y attendais pas. C’est un honneur, exprime-t-il. J’étais vraiment honoré d’être reconnu devant mes pairs. Ça m’a fait chaud au cœur. »

Parti à la retraite très récemment, fin juin pour être exact, il aura été pendant trois décennies un fervent défenseur du multisport à l’école. Impliqué dans divers championnats, vainqueur de plusieurs médailles, l’instituteur s’est adonné particulièrement au badminton, au basketball, au volleyball et à l’athlétisme. L’important pour lui tient en trois préceptes : « Travailler en équipe, bien pratiquer afin d’atteindre un niveau pour compétitionner avec d’autres écoles et avoir le respect des autres. »

Ces nombreuses années d’entrain seront finalement passées vite. « J’ai toujours eu les sports à cœur, c’est ma façon de contribuer », dit-il. L’instituteur, qui sera regretté à la rentrée prochaine de septembre, aura su faire de son temps d’enseignement une belle aventure sportive !

Article précédent Une foire des sciences totalement en français
Prochain article Quand les jeunes s’investissent pour la science !
Imprimer
27399

Lucas PilleriLucas Pilleri

Autres messages par Lucas Pilleri
Contacter l'auteur

Contacter l'auteur

x
Reconnaissance nationale pour Ronald Ajavon du CÉF

Reconnaissance nationale pour Ronald Ajavon du CÉF

Ronald Ajavon du Conseil des écoles fransaskoises est reconnu parmi les 10 personnalités influentes de la francophonie canadienne de 2021.

3 janvier 2022/Auteur: Francopresse/Nombre de vues (6645)/Commentaires (0)/
Garderies à 10 $ : pas de clause linguistique pour les francophones

Garderies à 10 $ : pas de clause linguistique pour les francophones

La Fédération des communautés francophones et acadiennes craint désengagement du fédéral de sa responsabilité de protéger l'éducation de la petite enfance en français. 

 

17 décembre 2021/Auteur: Inès Lombardo – Francopresse /Nombre de vues (7578)/Commentaires (0)/
Étudier en français sans le parler : le défi des élèves allophones

Étudier en français sans le parler : le défi des élèves allophones

L’intégration des élèves allophones, de plus en plus nombreux, représente un défi pour les écoles francophones en milieu minoritaire. 

16 décembre 2021/Auteur: Marine Ernoult – Francopresse/Nombre de vues (6326)/Commentaires (0)/
Qu'est-ce que la communauté fransaskqueer?

Qu'est-ce que la communauté fransaskqueer?

La Cité universitaire francophone de Regina organisait une table ronde sur la communauté fransaskqueer, du nom d’un projet d’études sur l’identité et les expériences queer et trans des Fransaskois.

28 novembre 2021/Auteur: Estelle Bonetto – IJL-Réseau.Presse /Nombre de vues (9359)/Commentaires (0)/
Éducation francophone : Me  Roger Lepage décortique l’article 23

Éducation francophone : Me Roger Lepage décortique l’article 23

Me Roger Lepage nous explique que la francophonie canadienne en situation minoritaire revient de loin en matière d’éducation en français.

21 novembre 2021/Auteur: Mehdi Jaouhari – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (9719)/Commentaires (0)/
Quel continuum en éducation pour les Fransaskois ?

Quel continuum en éducation pour les Fransaskois ?

Le Rendez-vous fransaskois qui avait lieu du 1er au 7 novembre touchait un sujet sensible et urgent : l’éducation. Dans cet article, vous trouverez un résumé des discussions qui ont eu lieu à ce sujet.

13 novembre 2021/Auteur: Marie-Lou Bernatchez/Nombre de vues (8812)/Commentaires (0)/
Jean Féron : à la découverte d’un trésor bien caché

Jean Féron : à la découverte d’un trésor bien caché

Le Conseil culturel fransaskois a publié un troisième guide pédagogique consacre à Joseph-Marc Lebel, alias Jean Féron, l’un des joyaux les plus méconnus de la littérature francophone de l’Ouest.

 

1 novembre 2021/Auteur: Estelle Bonetto/Nombre de vues (8304)/Commentaires (0)/
Des balados en français pour les écoles

Des balados en français pour les écoles

Le Conseil culturel fransaskois a dévoilé son projet déCLIC, une série de balados éducatifs qui explore la construction langagière, identitaire et culturelle en Saskatchewan.

25 octobre 2021/Auteur: Leslie Diaz/Nombre de vues (7066)/Commentaires (0)/
Garderies à 10 $ : ententes opaques sur d’éventuelles clauses linguistiques

Garderies à 10 $ : ententes opaques sur d’éventuelles clauses linguistiques

La création d’un système public pancanadien de garderies à 10 $ améliorera le sort des parents canadiens, mais les francophones en situation minoritaire s’inquiètent du manque de places de garderie pour eux malgré tout.

8 octobre 2021/Auteur: Marine Ernoult – Francopresse/Nombre de vues (7724)/Commentaires (0)/
Garderies francophones : une cinquantaine de nouvelles places à Saskatoon

Garderies francophones : une cinquantaine de nouvelles places à Saskatoon

Apprenez-en plus sur les deux nouveaux établissements de la petite enfance francophones qui ont ouvert leurs portes récemment à Saskatoon.

7 octobre 2021/Auteur: Mehdi Jaouhari – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (8419)/Commentaires (0)/
Une Journée d’orientation scolaire réussie

Une Journée d’orientation scolaire réussie

La Journée d’orientation scolaire du SAIF-SK pour les nouveaux arrivants a attiré plus d’une quinzaine de familles francophones et non francophones.

6 septembre 2021/Auteur: Mehdi Jaouhari/Nombre de vues (9393)/Commentaires (0)/
Projet de loi 96 : quel impact pour les étudiants fransaskois ?

Projet de loi 96 : quel impact pour les étudiants fransaskois ?

Le gouvernement québécois veut rapprocher la francophonie canadienne et québécoise, notamment en réduisant les frais de scolarité des programmes universitaires et collégiaux offerts en français. 

14 juin 2021/Auteur: Emmanuel Masson/Nombre de vues (13387)/Commentaires (0)/
Une troisième école élémentaire déjà en pourparlers à Regina

Une troisième école élémentaire déjà en pourparlers à Regina

Depuis l’automne 2018, l’école du Parc de Regina accueille quelque 200 enfants francophones dans l’attente de l’ouverture d’un établissement flambant neuf d’ici septembre 2023.

11 juin 2021/Auteur: Lucas Pilleri – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (12736)/Commentaires (0)/
Assemblée des députés communautaires: du PDG à l’Académie Rivier

Assemblée des députés communautaires: du PDG à l’Académie Rivier

Pour la deuxième fois cette année, les députés de l’Assemblée communautaire fransaskoise se sont réunis en ligne pour discuter des enjeux touchant la fransaskoisie.

11 juin 2021/Auteur: Emmanuel Masson – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (15193)/Commentaires (0)/
Les Fransaskois de Saskatoon se préparent à recevoir une nouvelle école élémentaire

Les Fransaskois de Saskatoon se préparent à recevoir une nouvelle école élémentaire

D’ici 2025, les francophones de la ville des ponts sont consultés pour identifier leurs besoins en infrastructure en vue de la construction d'une nouvelle école élémentaire.

27 mai 2021/Auteur: Emmanuel Masson – IJL – Réseau.Presse/Nombre de vues (14157)/Commentaires (0)/
RSS
124678910Dernière

 - mardi 23 avril 2024