Close
Alexandre Daubisse (EV)

La galerie d’art SLATE de Regina fête son premier anniversaire!

Une galerie à l’image de son quartier

Kimberley Fyfe et Gina Fafard, co-propriétaires de la galerie.

Kimberley Fyfe et Gina Fafard, co-propriétaires de la galerie.

Photo : Alexandre Daubisse
Le jeudi 3 avril, la galerie d’art SLATE, sise au cœur du quartier Heritage de Regina, a fêté sa première année d’existence avec le vernissage de son exposition intitulée Paper. Le thème du papier a été retenu par Gina Fafard et Kimberley Fyfe, les propriétaires, car les fibres du papier s’entremêlent et se joignent pour former ensemble une toile, un tout, une communauté, qui résume bien ce que les deux jeunes femmes cherchent à créer avec leur galerie.

Entre 200 et 250 personnes se sont rassemblées lors de cette soirée pour voir, revoir ou découvrir une sélection des œuvres des 29 artistes qui ont choisi Slate pour exposer leur art. Cette exposition, présentée jusqu’au 10 mai, compte des réalisations en papier d’artistes tels que David Thauberger, Kyle Herranen et Michael Hosaluk mais aussi des peintures, des installations et des sculptures, notamment, de l’artiste fransaskois, Joe Fafard.

Si la Saskatchewan est bien représentée (avec les œuvres d’artistes tels que Benning, Cicansky, Fafard, Hosaluk), d’autres artistes de partout au Canada, dont le franco-ontarien, Marc Courtemanche, et même de Pennsylvanie, sont aussi présents.

L’assemblée est un microcosme de Regina et ressemble bien au quartier en pleine évolution. Des familles relativement aisées commencent à acheter des maisons et à s’installer dans ce quartier populaire. Des commerces tels que Hemp, qui propose des produits alimentaires et des vêtements à base de chanvre, un salon de coiffure, qui ressemble à un salon privé d’artiste, ou encore l’installation dans les rues de boîtes en bois colorées qui servent de bibliothèques gratuites, lui confèrent sa personnalité bobo (bourgeois-bohème).

L’éventail du prix des œuvres va de 25 $ à 70 000 $ rendant ainsi l’art abordable pour tout le monde. D’ailleurs, comme je passais à la galerie le lendemain du vernissage, un jeune couple était en train de faire un achat. À noter que tout est à vendre à la galerie, y compris les chevaux sauvages de Joe Fafard qui galopent au-dessus de la façade.

Au même moment, un passant entrait juste pour jeter un coup d’œil et passer un moment. Il est vrai que l’ambiance est conviviale et le côté social de l’endroit est également très prisé.  Les propriétaires Gina Fafard et Kimberley Fyfe sont très disponibles pour renseigner et guider les visiteurs. Au lieu d’ouvrir deux galeries et de se faire concurrence, Kimberley et Gina se sont associées. L’idée de proposer la salle pour des concerts est née du désir de faire venir plus facilement des personnes qui ne sont pas familières des galeries d’art.

Le bilan de cette première année d’activités est encourageant. La galerie a présenté 12 expositions, quatre concerts et a accueilli des centaines de visiteurs1.

Le plus bel hommage au travail de Gina et de Kimberley reste le grand nombre d’artistes qui leur font confiance, estime Kimberley. Slate propose une grande diversité de styles et des œuvres de qualité, se réjouit Pier-Luigi, un professeur à la retraite de l’université de Regina.

Le 15 mai, Slate proposera une exposition des œuvres de l’artiste réginois Jefferson Little.


1 C’est aussi à la galerie Slate que s’est tenue la première conférence du cycle lancé par le Conseil culturel fransaskois intitulé « Voulez-vous français avec moi? »


Slate Fine Art Gallery
2078 Halifax Street (coin de la 13e Ave)
Regina (Saskatchewan) S4P 1T7
slate@sasktel.net
306-775-0300

Imprimer
6204

Navigation du site

Categories

Back To Top