Close

CFRG devient RRF

Le directeur de CFRG, Guylain Bergeron, montre avec fierté les boîtes contenant les 7 000 disques qu'il a reçus de Radio-Canada Edmonton.

Le directeur de CFRG, Guylain Bergeron, montre avec fierté les boîtes contenant les 7 000 disques qu'il a reçus de Radio-Canada Edmonton.

Photo : Jean-Pierre Picard

Le 15 mai prochain, la radio FM de Gravelbourg CFRG prendra de l’envergure en devenant le Réseau radiophonique fransaskois (RRF).

Le RRF est le résultat du travail du directeur général, Guylain Bergeron, qui s’investit dans ce projet de radio à vocation communautaire à l’échelle de la province depuis des mois. L’idée est de donner la parole aux Fransaskois, individus, associations, organismes qui le désirent afin que cette radio ressemble à sa communauté. La programmation dépend des bénévoles, et donc, de vous chers lecteurs.

Le projet Micro en main consiste à aider et à former des volontaires pour participer à des émissions mais surtout à les créer. Cette plateforme est une chance pour chaque communauté urbaine ou rurale de se faire entendre partout en province et à travers le monde, puisque le contenu de la radio est diffusé sur Internet.

Chacun pourra faire la promotion de ses activités et de ses réussites sur les ondes. C’est aussi une chance pour nos artistes en tous genres.

Déjà, les communautés de Gravelbourg, Ponteix, Prince Albert, Regina et Saskatoon participent à la programmation, et ont des idées de collaboration. L’Eau vive collabore notamment au site Internet.

Guylain Bergeron veut amorcer la pompe avec une série d’émissions prévues pour le lancement officiel du nouveau format de la radio sous le nom de RRF. Il est confiant que la communauté dans son ensemble va embarquer dans le projet et va contribuer à faire croître la radio, puisque la programmation gratuite est ouverte à tous.


Internet au service de la radio de proximité

La technologie d’aujourd’hui permet à quiconque le souhaite, avec un minimum de matériel et de formation, de créer du matériau à mettre en ligne. Le matériel d’enregistrement et la formation sont fournis par Guylain Bergeron. Selon le directeur de la radio, la Saskatchewan  est en avance sur les autres provinces concernant la diffusion d’émissions radiophoniques sur Internet.

M. Bergeron est satisfait que la radio puisse désormais compter sur le soutien de nombreux bénévoles qui ont la radio à cœur, comme Guy Michaud ou Shawn Jobin.

Pour le moment, le format idéal d’une émission à enregistrer est d’une heure, car selon le directeur, c’est plus facile à monter et à programmer. Si l’on déduit de ce temps les annonces et la musique, ce sont peut-être 30 à 45 min de prise de parole à assurer par heure d’émission. Ce que M. Bergeron considère comme très abordable, même pour des débutants.

Le contenu doit correspondre aux critères du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) en termes de correction de langage (pas de jurons) mais, sauf cette condition, les créateurs d’émissions ont une liberté totale de choix et de manières de traiter leurs sujets.

L’ambition de devenir une radio communautaire performante est claire. Des négociations en Alberta et au Manitoba sont en cours pour développer le réseau à travers les Prairies.

CFRG (baptisée selon sa devise Crois, Façonne, Rayonne, Garde) créée en 1952, a connu des fortunes diverses, mais elle existe toujours et est sur le point d’écrire une nouvelle page de son histoire grâce à la communauté qu’elle dessert.

 

Imprimer
7702
 

Navigation du site

Categories

Back To Top