Skip Navigation

Le CÉF adopte le télétravail et le télé-enseignement

Ronald Ajavon

Ronald Ajavon

Le directeur général du Conseil des écoles fransaskoises a adopté le télétravail pendant la fermeture forcée des écoles.
Crédit : CÉF
Depuis le 20 mars, les écoles fransaskoises sont fermées en raison de la pandémie de la COVID-19. Le personnel du CÉF opte désormais pour le télétravail et le télé-enseignement afin de continuer à offrir des services éducatifs de qualité aux apprenants.

La semaine du 30 mars a ainsi été consacrée à la préparation des plateformes numériques, aux branchements et autres tests avec les familles. Les activités éducatives reprennent du service le 6 avril.

« Les équipes ont pris le temps de se familiariser avec les plateformes. Nous avons eu des journées de préparation au nouveau mode de livraison des cours et les équipes techniques ont vérifié que tout le monde est bien connecté », indique Ronald Ajavon, directeur général du CÉF.

« Les écoles sont accessibles par téléphone. Le personnel travaille depuis la maison. Tous les services sont disponibles et tous les numéros restent les mêmes. » - Ronald Ajavon

Le travail à distance demande une réorganisation. Père de deux enfants, le directeur général lui-même s’est adapté à son nouvel environnement de travail : « Ça nécessite de l’organisation interne, reconnaît-il. Chaque famille a besoin de mettre des dispositifs en place pour s’adapter. »

Le personnel du CÉF est prêt à relever ce nouveau défi. « Il y a une synergie d’équipe virtuelle. Les gens démontrent une grande solidarité d’équipe. On avance malgré tout et les dossiers se poursuivent », constate Ronald Ajavon.

Malgré le confinement, les cours se poursuivront avec le télé-enseignement. « Ce qu’on met en place ouvre la voie à l'innovation. Nous sommes choyés d'avoir du personnel engagé. L'esprit d'entraide entre les équipes fait ses preuves. On va pouvoir faire les apprentissages et atteindre les résultats », rassure le directeur général.

Un grand nombre de ressources virtuelles sont mises à disposition des familles par le CÉF. « On encourage vivement les parents à poursuivre la lecture avec leurs enfants, à dévorer le plus de ressources possible dans la langue de Molière », recommande Ronald Ajavon.

Gisèle Lalonde

Gisèle Lalonde

Légende : La coordonnatrice des Services aux élèves Gisèle Lalonde et psychologue s’est aménagé un espace de travail à la maison.
Crédit : CÉF
Une formule qui a ses avantages

De son côté, la psychologue et coordonnatrice des services aux élèves  Gisèle Lalonde souligne les avantages du télétravail : « La recherche démontre une hausse de performance, de productivité et de flexibilité. » Elle donne aussi quelques conseils pour bien travailler depuis la maison :

  • Aménager son espace de travail
  • S’asseoir sur une bonne chaise
  • Prévoir un éclairage suffisant
  • Se créer une routine pour concilier flexibilité et priorités
  • Garder le même rythme de travail qu’au bureau
  • Maintenir des contacts réguliers avec ses collègues, par téléphone ou vidéo

« La technologie nous permet vraiment de nous sentir moins isolés, on est chanceux d’être en 2020. » - Gisèle Lalonde

Quelques conseils de la psychologue Gisèle Lalonde pour bien vivre le confinement :
  • S’accorder une période d’ajustement
  • Garder une routine avec les mêmes heures de repas
  • Varier les journées dans le cadre d’une structure
  • Être patient avec soi-même et ses enfants
  • Ne pas rester en pyjama toute la journée !
  • Créer des moments de jeu en extérieur (en respectant les mesures de distanciation physique)
Article précédent École à distance : Les élèves du CÉF ont hâte de se brancher
Prochain article Les nouvelles écoles fransaskoises absentes du budget provincial
Imprimer
23524

Conseil des écoles fransaskoisesConseil des écoles fransaskoises

Autres messages par Conseil des écoles fransaskoises
Contacter l'auteur

Contacter l'auteur

x
Au CÉF, l’école se veut communautaire et citoyenne !

Au CÉF, l’école se veut communautaire et citoyenne !

Entretien avec Ronald Ajavon, directeur général du Conseil des écoles fransaskoises

Le CÉF travaille à établir un modèle unique d’école communautaire citoyenne en Saskatchewan. Il vise à favoriser à la fois la réussite des élèves et l’épanouissement des communautés.

19 novembre 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (22956)/Commentaires (0)/
École et descendance française : Les francophones doivent-ils se satisfaire du minimum?

École et descendance française : Les francophones doivent-ils se satisfaire du minimum?

Une semaine après que les Franco-Colombiens aient demandé de meilleures écoles devant la Cour Suprême…

2 novembre 2019/Auteur: Réjean Paulin/Nombre de vues (22436)/Commentaires (0)/
Sciences infirmières : un examen national décrié par les francophones

Sciences infirmières : un examen national décrié par les francophones

Le NCLEX (National Council Licensing Examination) fait trembler bien des candidats francophones au programme de sciences infirmières. Si dans sa version anglaise plus de 80 % d’entre eux réussissent au niveau national, le taux de réussite tombe à 30 % pour les candidats en français.

31 octobre 2019/Auteur: Lucas Pilleri/Nombre de vues (27310)/Commentaires (0)/
Une communauté dévouée pour son école

Une communauté dévouée pour son école

Un nouveau terrain de jeu pour l'École Providence de Vonda

Grâce à la mobilisation des parents, du personnel et de la ville, l’École Providence de Vonda s’est paré d’un terrain de jeu flambant neuf pour le plus grand plaisir des enfants.

23 septembre 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (29786)/Commentaires (0)/
Coup d'oeil sur l'École Mgr de Laval de Regina

Coup d'oeil sur l'École Mgr de Laval de Regina

L’école Monseigneur de Laval, Pavillon secondaire des Quatre Vents à Regina, n’a rien à envier aux établissements de la majorité.

23 septembre 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (23550)/Commentaires (0)/
La langue michif au programme d'une école de Saskatoon

La langue michif au programme d'une école de Saskatoon

Un programme offert de la maternelle à la 3e année

SASKATOON - Les étudiants de la maternelle à la 3e année de l’école St. Michael Community School à Saskatoon auront l’occasion de suivre le premier programme d’apprentissage de la langue michif offert dans la ville et l’un des deux seuls programmes à l’échelle de la province.

15 septembre 2019/Auteur: Jean-Philippe Deneault/Nombre de vues (25854)/Commentaires (0)/
Retrouvailles au Collège Mathieu

Retrouvailles au Collège Mathieu

45 ans après avoir terminé leurs études au Collège Mathieu d'anciens élèves se sont rencontrés à Gravelbourg.

 

29 août 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (26401)/Commentaires (0)/
Portraits de professeurs francophones de l’Université de la Saskatchewan

Portraits de professeurs francophones de l’Université de la Saskatchewan

SASKATOON - Sur près de 1 200 professeurs à l’Université de la Saskatchewan, on compte une vingtaine de francophones. L'Eau vive en a rencontré six.

21 juillet 2019/Auteur: Jean-Philippe Deneault/Nombre de vues (27553)/Commentaires (0)/
Amélie Boutin, diplômée de l'École canadienne-française de Saskatoon

Amélie Boutin, diplômée de l'École canadienne-française de Saskatoon

Née à Saskatoon, Amélie a effectué tout son parcours scolaire à l’École canadienne-française, depuis la garderie jusqu’à la 12e année. Elle part maintenant étudier les sciences en français à l’Université d’Ottawa.

19 juillet 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (24473)/Commentaires (0)/
Quand les jeunes s’investissent pour la science !

Quand les jeunes s’investissent pour la science !

Remise des prix Expo-science 2019

REGINA - Le 20 juin dernier, à l’école Monseigneur de Laval de Regina, on a pu assister à un spectacle de chansons, de danses concocté par les classes de 3e année,ainsi qu'à la remise des prix aux gagnants de l’Expo-sciences qui s‘était déroulée au début du mois.

16 juillet 2019/Auteur: Linda Morales/Nombre de vues (25174)/Commentaires (0)/
Deux enseignants reconnus pour leur engagement sportif

Deux enseignants reconnus pour leur engagement sportif

Terry Gaudet et Michel Forest honorés par la Saskatchewan High Schools Athletic Association

Terry Gaudet et Michel Forest, enseignants respectivement à l’École St-Isidore à Bellevue et à l’École Mathieu de Gravelbourg, ont chacun reçu le Prix du service de la Saskatchewan High Schools Athletic Association (SHSAA). Ces récompenses viennent souligner l’implication remarquable des deux instituteurs pour le sport à l’école.

13 juillet 2019/Auteur: Lucas Pilleri/Nombre de vues (27399)/Commentaires (0)/
Une foire des sciences totalement en français

Une foire des sciences totalement en français

Expo-sciences à Mgr de Laval

REGINA - Le jeudi 6 juin 2019 avait lieu la foire des sciences de l’école Monseigneur de Laval. Les élèves de la 3e et de la 5e année étaient présents pour exposer leurs projets de recherche. 

22 juin 2019/Auteur: Linda A. Morales/Nombre de vues (25974)/Commentaires (0)/
Une première cohorte de juristes obtient des certifications en français

Une première cohorte de juristes obtient des certifications en français

SASKATOON - Pour la première fois, cinq étudiantes de l’Université de la Saskatchewan ont reçu ce 5 juin à Saskatoon une certification de common law en français de l’Université d’Ottawa. 

21 juin 2019/Auteur: Lucas Pilleri/Nombre de vues (30031)/Commentaires (0)/
62,6 millions de dollars pour lutter contre la pénurie d’enseignants

62,6 millions de dollars pour lutter contre la pénurie d’enseignants

VANCOUVER - Le lundi 13 mai 2019, la ministre des Langues officielles Mélanie Joly a annoncé une stratégie nationale de recrutement et de rétention des enseignants francophones.

4 juin 2019/Auteur: Lucas Pilleri/Nombre de vues (32610)/Commentaires (0)/
Lettre du président de la SCFPA: Déménagement à l’Académie Rivier

Lettre du président de la SCFPA: Déménagement à l’Académie Rivier

Malgré le fait que l’édifice des Sœurs de la Présentation de Marie ait été construit dans les années 1960, sauf la piscine (années 1980), il s’agit d’une occasion de créer, au-delà du concept de centre scolaire communautaire, un pôle d’attraction et de développement unique en Saskatchewan et dans l’Ouest canadien.

25 avril 2019/Auteur: Michel Dubé/Nombre de vues (27274)/Commentaires (0)/
RSS
Première45679111213Dernière

 - mardi 23 avril 2024