Close

« Maman, je garde les enfants ! »

Vous décidez de sortir samedi soir avec des amis et vous proposez au fils du voisin de se faire un peu d’argent en s’occupant de vos plus jeunes enfants durant quelques heures. Savez-vous si ce dernier est en mesure de réagir si l’un entre eux s’étouffe, convulse ou se brûle ? Sait-il se servir d’un thermomètre, utiliser un chauffe-biberon ou encore alerter les urgences en cas de besoin ?

L’Association des parents fransaskois (APF) a proposé de rassurer les familles sur la garde d’enfants en proposant aux jeunes âgés de 11 à 15 ans la formation Gardiens avertis à Saskatoon le 15 février, à Regina le 22 et à Prince Albert le 29.

À Regina, la formation était animée par Josiane Thadal, animatrice pour le Centre d’appui à la famille et à l’enfance de Regina. En partenariat avec le Conseil canadien de la sécurité, l’atelier visait à enseigner aux six jeunes présents des consignes de santé et de sécurité qui entourent la garde d’enfants à domicile.

« C’est plus ou moins un cours de premiers soins pour les jeunes afin d’avoir les outils nécessaires pour réagir en cas d’urgence », indique Émilie Lebel, responsable des communications à l’APF.

Cette dernière souligne que l’un des objectifs est de responsabiliser les jeunes avec un premier emploi pouvant comporter des situations à risque. « C’est un cours qui se donne depuis des années pour les jeunes de 11 à 15 ans qui veulent faire un peu d’argent. Avec cette formation, les parents peuvent se sentir plus rassurés s’ils veulent s’absenter et laisser les enfants à la maison. »

Un cours riche et adapté

Le cours met l’accent sur les techniques de secourisme et couvre une vaste gamme de sujets. Allant de la gestion des comportements difficiles aux compétences en leadership, en passant par ce que l’on attend de la part des gardiennes et gardiens d’enfants, la formation d’une journée s’appuie sur différentes données scientifiques et méthodes pédagogiques.

Le cours explore notamment la façon d’être responsable, de prendre de bonnes décisions, de gérer les comportements difficiles, de prendre conscience des différents stades de développement de l’enfant, d’apporter les différents soins à l’enfant et enfin de faire face à une situation dangereuse.

La formation se fait à l’aide d’un livret et de démonstrations physiques ou par vidéos. Les participants passent ensuite un test de 45 minutes composé de 25 questions pour valider leur apprentissage. « Les participants doivent obtenir au moins 75 % de réussite au test pour pouvoir être certifiés », insiste Josiane Thadal.

Un besoin réel pour les familles

Au cours des trois dernières décennies, les besoins en matière de services de garde d’enfants ont augmenté de façon constante. Plusieurs facteurs sont en cause tels que la hausse du taux d’emploi chez les femmes.

Au Canada, les options pour la garde des enfants sont variées : gardiennage à la maison, services de garde en milieu familial, garderies, programmes scolaires et services de garde avant et après les heures de classe, etc. Au-delà du besoin exprimé par les familles, c’est avant tout la demande d’un service de garde de qualité qui s’est accrue.

L’idée de former les enfants, souvent les aînés de la famille, reste une option pouvant faciliter la tâche des parents. « Il est encore très commun pour les familles d’embaucher un jeune de plus de 12 ans pour faire du gardiennage », constate Émilie Lebel.

Le père de l’un des jeunes présents à la formation confirme ce besoin. « Mon fils, qui a 14 ans, a dû garder les enfants d’un couple d’amis la dernière fois. Cela s’est très bien passé et je sais que maintenant il est bien mieux préparé et a plus confiance en lui si l’occasion devait se présenter à nouveau. »

Les dires de ce dernier sont complétés par ceux de son fils qui se félicite d’avoir appris de nouvelles choses. « J’ai été surpris de savoir que faire prendre un bain à un enfant pouvait être dangereux. »

En plus d’être une sensibilisation au niveau de la sécurité et du gardiennage d’enfants, l’initiative Gardiens avertis constitue aussi une expérience professionnelle pour les participants qui repartent avec un certificat. « C’est un atout pour les jeunes. Ce certificat permet aux adolescents de trouver une occupation avec une petite rémunération », indique Géraldine Sterpin, adjointe à la programmation à l’APF.

Article précédent Le Collège Mathieu formera la relève journalistique dès l’automne
Prochain article Le CÉF lance une application pour téléphone intelligent
Imprimer
2874

Theme picker

Autres nouvelles - Éducation

Dans ce temps-là !

Dans ce temps-là !

À l’époque où j’étais élève à la fin de l’élémentaire, quand arrivait le mois de juin, nous étions assez intenables dans les classes... La fête de la Saint-Jean-Baptiste marquait le début des vacances estivales. Les classes s’étaient terminées la veille et on avait vidé nos pupitres. Plus de devoirs. Plus de leçons. 

16 juillet 2020/Auteur: Michel Vézina/Nombre de vues (735)/Commentaires (0)/
Les Fransaskois obtiennent enfin une nouvelle école

Les Fransaskois obtiennent enfin une nouvelle école

Après plusieurs années d’attente et une entente de principe avec le gouvernement de la Saskatchewan qui tardait à se concrétiser, une nouvelle école primaire francophone verra finalement le jour dans la capitale provinciale.

13 juillet 2020/Auteur: L'Eau vive/Nombre de vues (1616)/Commentaires (0)/
Immersion : Cinquante ans d’une formule éprouvée

Immersion : Cinquante ans d’une formule éprouvée

Le tout premier programme d’immersion en Saskatchewan est apparu à Saskatoon en 1968. Cinquante ans plus tard, ils sont plus de 16 500 à travers la province à se retrouver sur les bancs du programme qui fait de plus en plus d’adeptes.

8 juillet 2020/Auteur: Lucas Pilleri, avec les informations de Diane Lacasse/Nombre de vues (1377)/Commentaires (0)/
Un jardin communautaire à l’école Mgr de Laval à Regina

Un jardin communautaire à l’école Mgr de Laval à Regina

Produire local, le nouveau défi des francophones de Regina

REGINA - LAssociation canadienne-française de Regina a inauguré son tout premier jardin communautaire le 15 juin dernier sur le terrain de l'École Mgr de Laval.

1 juillet 2020/Auteur: Leslie Diaz – Initiative de journalisme local – APF /Nombre de vues (1642)/Commentaires (0)/
Les Fransaskois applaudissent la victoire des parents franco-colombiens en Cour suprême

Les Fransaskois applaudissent la victoire des parents franco-colombiens en Cour suprême

Après 10 ans de lutte judiciaire, la Cour suprême du Canada a tranché en faveur des parents franco-colombiens. Cette décision historique a été chaudement saluée par la communauté fransaskoise.

29 juin 2020/Auteur: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF/Nombre de vues (1329)/Commentaires (0)/
L’histoire de la fransaskoisie narrée aux jeunes

L’histoire de la fransaskoisie narrée aux jeunes

Ateliers scolaires Gardiens de lys'toire par la Société historique de la Saskatchewan

À travers sa série d’ateliers pédagogiques, la Société historique de la Saskatchewan (SHS) donne vie à l’histoire dans la salle de classe des écoles de la province. 

28 juin 2020/Auteur: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF/Nombre de vues (1453)/Commentaires (0)/
La pandémie risque de nuire à la francophonie des universités

La pandémie risque de nuire à la francophonie des universités

Les universités francophones du pays misent sur l’inscription d’étudiants internationaux. Les mesures sanitaires en place affecteront directement les inscriptions.

14 juin 2020/Auteur: André Magny (Francopresse)/Nombre de vues (1731)/Commentaires (0)/
Toujours pas de déblocage pour le Campus Saint-Jean

Toujours pas de déblocage pour le Campus Saint-Jean

Trois semaines après que l’Association canadienne-française de l’Alberta a lancé une campagne de mobilisation pour sauver le Campus Saint-Jean de l’Université de l’Alberta, l’incertitude règne toujours quant à l’avenir de l’établissement.

13 juin 2020/Auteur: Guillaume Deschênes-Thériault – Francopresse /Nombre de vues (1762)/Commentaires (0)/
Conseil des écoles fransaskoises: À vos pupitres, citoyens!

Conseil des écoles fransaskoises: À vos pupitres, citoyens!

Si tout va bien à la rentrée de septembre, le Conseil des écoles fransaskoises (CEF) ira de l’avant avec un concept nouveau en Saskatchewan, mais qui a fait ses preuves dans d’autres provinces: l’école communautaire citoyenne.

13 juin 2020/Auteur: André Magny (Initiative de journalisme local – APF – Ouest)/Nombre de vues (2121)/Commentaires (0)/
La Cour suprême donne gain de cause aux parents franco-colombiens

La Cour suprême donne gain de cause aux parents franco-colombiens

La Cour suprême du Canada a donné raison aux francophone de la Colombie-Britannique, qui réclame depuis dix ans devant les tribunaux que le système scolaire de langue française soit mis à égalité avec le système anglophone.

12 juin 2020/Auteur: Marc Poirier – Francopresse /Nombre de vues (2194)/Commentaires (0)/
André Moquin, récit vivant de la fransaskoisie

André Moquin, récit vivant de la fransaskoisie

Fils et petit-fils de colons de l’Ouest, André Moquin a œuvré toute sa vie pour l’avancement de l’éducation en français dans sa province.

2 juin 2020/Auteur: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF /Nombre de vues (3351)/Commentaires (0)/
L'École Mgr de Laval slame ses accents à Regina

L'École Mgr de Laval slame ses accents à Regina

L'école fransaskoise remporte un prix international

Six élèves de la 8e année du Pavillon secondaire des Quatre Vents de l'école de Monseigneur on remporté un des deux Prix du public offerts dans le cadre du concours « Slame tes accents » du Centre de la Francophonie des Amériques.

23 mai 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (2893)/Commentaires (0)/
Un vent de solidarité au Canada pour sauver le Campus Saint-Jean

Un vent de solidarité au Canada pour sauver le Campus Saint-Jean

L’appel à l’action de l’ACFA dans le cadre de la campagne «Sauvons Saint-Jean» a été entendu d’un bout à l’autre du pays, et même au-delà de nos frontières. 

19 mai 2020/Auteur: Guillaume Deschênes-Thériault (Francopresse)/Nombre de vues (2605)/Commentaires (0)/
Une miniécole de médecine pour y voir clair

Une miniécole de médecine pour y voir clair

Le premier volet de la 24e édition de la Miniécole de médecine de l’Université d’Ottawa s’est consacré entièrement au sens de la vue, présentant l’anatomie de l’œil et jetant les bases de la prévention des troubles de la vision.

19 mai 2020/Auteur: Sébastien Durand/Nombre de vues (3422)/Commentaires (0)/
Des élèves fransaskois se livrent face à la pandémie

Des élèves fransaskois se livrent face à la pandémie

Déjà un peu plus d’un mois que les jeunes Fransaskois sont passés de la salle de classe à la table du salon et ont échangé leurs stylos pour un clavier. Comment vivent-ils cette transition et quel regard portent-ils sur la situation?

16 mai 2020/Auteur: Leslie Diaz/Nombre de vues (4327)/Commentaires (0)/
RSS
1345678910Dernière

Theme picker

 

Nouvelles du

Conseil des
écoles
fransaskoises

Nouvelles du CÉF

Plan de déconfinement du CÉF en vue de la rentrée 2020-2021

Le 4 août 2020 Bonjour chers parents et tuteurs, Nous espérons que vous profitez bien de la saison estivale et que vous avez pu passer de bons moments en famille, malgré cette situation inédite que nous vivons actuellement. En collaboration...
4 août 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Nouvelles affectations aux postes de direction et direction adjointe d’école

Regina, le 3 juillet 2020 – Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) annonce de nouvelles affectations à des postes de direction d’école et direction adjointe pour la rentrée 2020-2021.
3 juillet 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Abdoulaye Yoh nommé directeur administratif du CÉF

Regina, le 3 juillet 2020 – Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) a annoncé aujourd’hui la nomination d’Abdoulaye Yoh au poste de directeur administratif.
3 juillet 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/
1345678910Dernière

Theme picker

Le CEF sur Facebook


Back To Top