Close
Jean-Étienne Sheehy (Francopresse)
/ Catégories: Arts et culture, Musique, 2015

Willows: franchise et chaleur humaine

Willows

Willows

Geneviève Toupin se réinvente sous le nom de plume Willows. Au bout de l'écoute du troisième album de la Franco-manitobaine, ce départ respire l'émancipation et l'authenticité. En plus d'être un référent en matière de chanson francophone hors Québec, cette offrande s'inscrit parmi les bons coups de l'année en français, toutes origines confondues.

Si la transition de Toupin à Willows a comme objectif la réconciliation entre ses origines linguistiques et culturelles, le résultat s'en retrouve accessible et universel. Ça s'entend d'abord au niveau musical où les intonations folk vaporeuses servent de rose des vents aux 11 chansons.

Le produit fini demeure bien actuel, parmi les référents aux musiques autochtones et les envolées planantes, meublées par les arrangements détaillés. Au final, une des plus grandes qualités de Willows demeure son caractère pop, évitant ainsi de s'essouffler en tenant le fil conducteur d'une main de maître.

Puis, Geneviève Toupin rayonne à l'écrit, grâce à ses textes précis et soignés. Les paroles se dévoilent en tant que regards personnels, livrés en français et en anglais, tout en évitant les pièges du genre, étant donné l'importance de cette relation dans la création du disque.

La magie opère quand la silhouette de Gabrielle Roy apparaît sur Paris Chante, ode à la langue de Molière. L'approche bénéficie de la tension entre les langues (Bill Murray). Si la nostalgie habite Willows (Au-delà des étoiles), celle-ci s'appuie sur les contes et légendes urbaines (Entends-tu?)

Geneviève Toupin réussit son pari avec Willows. En se révélant à fleur de peau, ce disque souligne au grand jour qu'aucune identité n'est complexe à afficher ou à porter. Le grand coup de la Franco-manitobaine demeure toutefois d'être arrivée à unir ce processus personnel à un cheminement créatif qui n’affiche que peu de failles.

Surtout, Willows incarne la franchise et la chaleur humaine individuelle, et la résilience collective. Il est temps de tendre l'oreille à l'oeuvre de Geneviève Toupin.

Willows - Tout ça passera

Premier vidéoclip de WILLOWS (Geneviève Toupin) réalisé par Pierre-Luc Racine

 

Imprimer
4597

Navigation du site

Categories

Back To Top