Close
Alexandre Daubisse (EV)
/ Catégories: Arts et culture, Regina, 2014

Sandra Butel et le Regina Folk Festival

Sandra Butel est la directrice artistique du Folk Fest de Regina depuis 16 ans. « Nous travaillons avec une équipe soudée. La plupart des membres sont là depuis trois ans. L’un d’un est là depuis cinq ans. L’état d’esprit est excellent. Je suis chanceuse. Lorsque l’orage a éclaté vendredi soir, la réaction a été rapide et efficace. Nous sommes fiers d’avoir si bien géré la situation. Les gens étaient reconnaissants. La clôture était tombée et la pelouse inondée mais l’équipe a fait un travail fantastique le lendemain matin » et tout était prêt pour recevoir les festivaliers à nouveau. La machine est bien huilée et les quelque 600 bénévoles y sont pour beaucoup. « Ils sont nécessaires, » affirme Mme Butel.

 

Avec une capacité d’accueil de festivaliers payants d’environ 4500, Regina offre le folk fest le plus petit si on le compare avec ceux de Vancouver, Edmonton, Calgary et Winnipeg pour ne parler que de l’Ouest. Pourtant, selon le blog d’Alex Abboud (alexabboud.wordpress.com/2012/08/07/folk-and-the-city-promoting-music-and-community-in-western-canada/), le Regina Folk Fest (RFF) est l’un des meilleurs. « Nous proposons un festival plus intime où tout est plus facile pour les artistes et le public. Les déplacements, l’orientation sur place, la gestion de la foule et le placement du public, » explique Mme Butel. Devant la grande scène, la plupart des places disposent d’une excellente visibilité. De plus, malgré sa taille modeste, la programmation de RFF propose « le même calibre d’artistes que les plus grands festivals », qui peuvent accueillir jusqu’à 20 000 festivaliers payants. « La foule est choyée [à Regina] », explique Sandra Butel. Selon Alex Abboud, une fois tous les critères, ci-dessus, pris en compte, le prix d’un billet pour les trois jours de festival de Regina (113 $) a une valeur globale de 532,74 $ soit une plus-value de 517%. En vérité, tous les folk fests de l’Ouest affichent une plus-value de plus de 400% et même plus de 500% pour la plupart. Vous ne pouvez donc pas vraiment vous tromper en achetant un billet. 

 

Ce qui fait la différence pour les artistes à Regina, c’est la proximité avec le public et cette communion qui est rendue plus facile. Selon les membres du groupe Jon and Roy, la différence est sensible. Leonard Sumner et Mo Kenney apprécient le fait que les ateliers en après-midi soient gratuits. Cela assure un public nombreux, heureux d’être là.

 

L’atelier réunissant les groupes francophones lors du festival a été parrainé par le Conseil culturel fransaskois (CCF) et l’Association canadienne-française de Regina (ACFR). Sandra Butel a fait une allusion à d’autres projets avec l’ACFR et espère pérenniser ce partenariat.

 

La plupart des artistes, dont Jon and Roy, Mo Kenney et Klô Pelgag ont souligné la qualité de la nourriture fournie par le restaurant CRAVE, l’accueil et le côté intimiste du festival de Regina qui placent RFF loin devant les autres du même genre auxquels ils ont participé.

Imprimer
4197

Navigation du site

Categories

Back To Top