Close
Vincent Tremblay

Martine Noël-Maw s’inspire au Salon du livre de Montréal

Anne-Marie Fortin, de Communication-Jeunesse et Martine Noël-Maw.

Anne-Marie Fortin, de Communication-Jeunesse et Martine Noël-Maw.

MONTRÉAL - L’auteure fransaskoise Martine Noël-Maw a parcouru des milliers de kilomètres au cours des dernières semaines. Après une tournée dans les écoles du Nouveau-Brunswick, elle s’est arrêtée au 40e Salon du livre de Montréal, pour se ressourcer et s’inspirer.

L’Eau vive : Cette année, le Salon du livre de Montréal fête ses 40 ans. Depuis combien d’années y assistez-vous ?

Martine Noël-Maw : Je viens à peu près toutes les années depuis 2005. En tant qu’auteure, donc lorsque j’ai des nouveautés, je viens pour les séances de dédicaces. Les derniers livres que j’ai publiés c’était en 2014. Il y en eut trois, chez trois éditeurs différents. J’avais passé la semaine d’un stand à un autre. L’autre raison pour laquelle je viens d’année en année, c’est à titre de membre du conseil d’administration des Éditions de la nouvelle plume.

EV : À quel niveau vos rencontres vous inspirent-elles ?

MNM : Le vendredi, c’est toujours la journée des professionnels, donc des gens du domaine de l’édition. Cette année, j’ai assisté à deux rencontres, l’une sur les nouveaux influenceurs et l’autre sur la biographie, comment bien distinguer la vérité d’une biographie. Je travaille présentement sur une biographie de Will James et souvent je me pose la question : jusqu’où on peut aller dans la fiction quand on parle d’un personnage qui a existé ?

EV : Avons-nous un devoir d’acheter local ?

MNM  : Personnellement, je vois toujours la lecture comme un plaisir, un loisir, mais c’est certain que d’encourager des auteurs, des éditeurs de l’Ouest, ça compte beaucoup pour nous. Il y a également une valeur ajoutée pour le lecteur de lire des histoires qui se passent chez lui. Par exemple, les cinq premiers romans de la série «Escapade» publiés à la nouvelle plume, [un sixième en route] se passent en Saskatchewan.

EV : Le domaine de l’édition est-il en santé en Saskatchewan ?

MNM : À mon arrivée en 2006 sur le CA des Éditions de la nouvelle plume, et même avant, il y avait des années où les Éditions ne publiaient aucun livre. Il y a eu une sorte d’initiative à la fin de 2009-2010, où on a atteint une production de sept livres par année.

Il y a sans l’ombre d’un doute une professionnalisation du domaine de l’édition. Les Éditions de la nouvelle plume engagent maintenant des professionnels, on a une maison de distribution très importante au Québec. Ça permet aux auteurs et aux Fransaskois de rayonner à l'échelle du Canada.

Sur une note un peu plus personnelle, je reviens d’une tournée dans les écoles et les bibliothèques publiques du Nouveau-Brunswick, et les seuls livres que j’ai présentés ce sont des livres des Éditions de la nouvelle plume. Parce qu’en ce 150e du Canada, je voulais parler aux plus jeunes du livre Hommage au bison* et aux plus grands du livre Le 13e souhait.**

EV : En terminant, est-ce que vous voyez un salon du livre version fransaskoise se développer en Saskatchewan ?

MNM : La Bouquinerie Gravel déploie beaucoup d’efforts pour apporter le livre francophone dans toutes les communautés de la province, Depuis plusieurs années. Pauline Vézina et Maria Lepage se déplacent avec les grosses caisses de livres. Il y a aussi une présence des Éditions de la nouvelle plume aux Rendez-vous fransaskois et également dans les évènements  tel « Word on the Street ».

* Hommage au bison, une légende des Cris des Plaines. Judith Silverthorne et Ray Lavallee. Traduit de l’anglais par Martine Noël-Maw.

** Le 13e souhait un roman d’aventure et de mystère qui soulève une question fondamentale : est-il vraiment impossible de changer le passé? Par Martine Noël-Maw

Article précédent Du racisme fransaskois ? Vraiment ?
Prochain article David Baudemont : Parcours d'un écrivain
Imprimer
2792

x

Les plus populaires

La Tente francophone accueille plus de 1 000 visiteurs

La Tente francophone accueille plus de 1 000 visiteurs

Festival pour enfants Potash Corp à Saskatoon

SASKATOON - Pour la première fois cette année, le Festival pour enfants Potash Corp offrait une tente abritant les activités offertes par plusieurs artistes et organismes francophones.

 

16 juin 2016/Auteur: Aminata Konaté/
La Saint-Jean-Baptiste en Saskatchewan

La Saint-Jean-Baptiste en Saskatchewan

Compte rendu et photos des célébrations de la Saint-Jean-Baptiste à Saskatoon, Bellegarde, Gravelbourg et Zenon Park.

3 juillet 2016/Auteur: L'Eau vive/
Le « mieux-être » au cœur du Rendez-vous fransaskois 2016

Le « mieux-être » au cœur du Rendez-vous fransaskois 2016

SASKATOON - C’est sous le thème du « mieux être personnel et communautaire » que s’est déroulé le Rendez-vous fransaskois, la rencontre annuelle de la communauté organisée par l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), du 4 au 6 novembre 2016 à Saskatoon.
10 novembre 2016/Auteur: Jean-Pierre Picard/
"Un tramway nommé Désir" au Théâre Oskana

"Un tramway nommé Désir" au Théâre Oskana

Le Théâtre Oskana de Regina présentait, du 15 au 18 mars dernier, Un tramway nommé Désir, de l’auteur américain Tennessee Williams.

29 mars 2018/Auteur: Mychèle Fortin/
Mosaic 2017 : Un pavillon francophone haut en couleur

Mosaic 2017 : Un pavillon francophone haut en couleur

Festival Mosaic 2017 à Regina

REGINA - Les résidents de la capitale saskatchewannaise se sont déplacés en grand nombre dans les dix pavillons du festival Mosaic dispersés à travers Regina. 

 

 

8 juin 2017/Auteur: Pierre-Émile Claveau/
Et c’est parti pour “Le Canada c’est moi!”

Et c’est parti pour “Le Canada c’est moi!”

C’est Saskatoon, St-Denis et Debden qui ont donné le coup d’envoi du projet de l'Association des parents fransaskois (APF) Le Canada c’est moi  le 21 janvier 2017.

3 février 2017/Auteur: L'Eau vive/
Caravane de Vocalités vivantes: quand les mots voyagent

Caravane de Vocalités vivantes: quand les mots voyagent

Après avoir sillonné les routes canadiennes des Maritimes aux Prairies, la caravane de Vocalités vivantes a effectué ses deux derniers arrêts en Saskatchewan.
15 octobre 2017/Auteur: Pierre-Émile Claveau/
Les morts-vivants ont envahi Moose Jaw

Les morts-vivants ont envahi Moose Jaw

Plus de 85 zombies et humains se sont affrontés

Les zombies ont envahi Moose Jaw lors de l'évènement Zombie vs humain auquel 85 personnes ont participé le 29 octobre 2016. Heureusement, quelques humains ont survécu!


10 novembre 2016/Auteur: ACF MooseJaw/
Les Tintamarres fransaskois

Les Tintamarres fransaskois

1 000 personnes dans les rues de 3 communautés

Trois communautés de la province, Moose Jaw, Prince Albert et Gravelbourg, ont organisé des Tintamarres le 20 mars 2018. Au total, ce sont près de 1 000 Fransaskois qui sont descendus dans les rues de ces communautés.

30 mars 2018/Auteur: Jean-Pierre Picard/
Les cultures francophone et métisse célébrées à Batoche

Les cultures francophone et métisse célébrées à Batoche

Douzième édition des Journées du Patrimoine de la SHS

Cette année, la culture métisse était à l’honneur des Journées du Patrimoine qui se sont déroulées au lieu historique national de Batoche, du 27 au 30 septembre.

15 octobre 2017/Auteur: Pierre-Émile Claveau/
Foire du patrimoine régionale de Regina

Foire du patrimoine régionale de Regina

Des jeunes de 18 écoles étalent leur savoir

La Foire régionale du patrimoine s’est tenue à l’Université des Premières Nations, le jeudi 1er mai. Cet évènement réunissait les 103 projets des 125 élèves (4e à 9e année) de 18 écoles des 6 commissions scolaires suivantes : le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF), Prairie Valley, Regina Catholic, Regina public, South East Cornerstone et Holy Family.

8 mai 2014/Auteur: Alexandre Daubisse (EV)/
The Trial of Louis Riel : un demi-siècle sur les planches

The Trial of Louis Riel : un demi-siècle sur les planches

REGINA - L’hôtel DoubleTree de Regina accueillait un symposium organisé dans le cadre du 50e anniversaire de la production The Trial of Louis Riel, le 14 octobre dernier. 


 

26 octobre 2017/Auteur: Jean-Pierre Picard/
Après 20 ans de gestion scolaire fransaskoise:  Comment se porte le français dans nos écoles?

Après 20 ans de gestion scolaire fransaskoise: Comment se porte le français dans nos écoles?

Rencontre avec un parent inquiet, mais optimiste

La Saskatchewan a bien changé depuis l’obtention de la gestion scolaire il y a 20 ans. Depuis deux décennies, l’épanouissement du Conseil des écoles fransakoises (CÉF) est évident. La gestion scolaire est-elle garante de la qualité de l'éducation française? Nous en avons discuté avec un parent de Regina qui a accepté de répondre à nos questions mais qui a préféré garder l'anonymat.

29 janvier 2015/Auteur: Mychèle Fortin (EV)/
La Société historique de la Saskatchewan honorée par la province

La Société historique de la Saskatchewan honorée par la province

REGINA - Son Honneur, l’honorable W. Thomas Molloy, le lieutenant-gouverneur de la Saskatchewan a remis un prix à la Société historique de la Saskatchewan (SHS), le 13 juin 2018.

27 juin 2018/Auteur: L'Eau vive/
L’École canadienne-française honore ses finissants

L’École canadienne-française honore ses finissants

Remise des diplômes 2015

SASKATOON - Le samedi 27 juin c’était la cérémonie de remise des diplômes pour l’année 2014-2015 aux 22 finissants et finissantes de l’École canadienne-française (ECF) du Pavillon Gustave Dubois.

9 juillet 2015/Auteur: Martin Kakra-Kouame (EV)/

Navigation du site

Categories

Back To Top