Close

Festival découvertes

Le théâtre au service du dialogue intercultural

Denis Rouleau, le directeur artistique de La Troupe du jour (LTDJ), était tout sourire lors de son mot de clôture du Festival découvertes, qui a mis fin à deux jours d’activités théâtrales sous le signe de la diversité culturelle. Avec sa diversité de styles, de langues et de niveau artistique, ce festival a offert une excellente occasion de sortir des sentiers battus et, parfois même, de notre zone de confort.

Waylon Machiskinic, de la nation Saulteaux, lisant un extrait de Hamlet en cree.

Waylon Machiskinic, de la nation Saulteaux, lisant un extrait de Hamlet en cree.

Photo : Jean-Pierre Picard
To Cree or not to Cree

Le Saskatchewan Native Theatre Company a offert des extraits de pièces de William Shakespeare en langue cri.

 
De g. à d. : Angus Ferguson (Dancing Sky Theatre), Curtis Peeteetuce (SNTC) et Denis Rouleau (LTDJ).

De g. à d. : Angus Ferguson (Dancing Sky Theatre), Curtis Peeteetuce (SNTC) et Denis Rouleau (LTDJ).

Photo : La Troupe de Jour
Les partenaires du festival

Pour mettre sur pied ce festival, LTDJ s’est alliée avec le Saskatchewan Native Theatre Company (SNTC) et Dancing Sky Theatre, une compagnie de théâtre basée à Meacham. Ci-dessus, les trois directeurs artistiques des compagnies partenaires.

 

Rangée du haut (de g. à d.) : Ian C. Nelson, David Baudemont, Madeleine Dahlem, Raoul Granger, Jean-Marie Michaud. Rangée du bas (de g. à d.) : Vincent Lagrange, Amanda Proznik, Gisèle Lalonde et Francis Denis.

Rangée du haut (de g. à d.) : Ian C. Nelson, David Baudemont, Madeleine Dahlem, Raoul Granger, Jean-Marie Michaud. Rangée du bas (de g. à d.) : Vincent Lagrange, Amanda Proznik, Gisèle Lalonde et Francis Denis.

Photo : La Troupe de Jour
Lecture des textes du Cercle des écrivains

Depuis maintenant 13 ans, le Cercle des écrivains regroupe des auteurs de tous genres qui se rencontrent tout au long de l’année, afin de peaufiner leurs textes et participer à des ateliers de formation, sous l’animation de David Baudemont et Ian C. Nelson. La mise en lecture de leurs textes permet aux auteurs d’en découvrir une autre dimension.

 

David Granger, Catherine Harrison et Bruce Mckay.

David Granger, Catherine Harrison et Bruce Mckay.

Photo : Jean-Pierre Picard
La Corde à linge

Cette première pièce de Dave Turcotte présente le défi de faire jouer des rôles d’enfants de six ans par des adultes. Il faut souligner la façon particulièrement efficace avec laquelle David Granger l’a relevé. Si au premier contact on croit avoir affaire à une pièce pour enfant, on découvre rapidement la complexité des émotions et des idées qu’elle recèle. C’est l’histoire d’un enfant dont la marge de manœuvre est déterminée par la corde à linge à laquelle il est relié. C’est aussi l’histoire de ses amitiés qui évoluent autour de réflexions sur la vie, la mort et la liberté.

 
Image
Photo : Jean-Pierre Picard
Le jeu de Go

Les extraits de cette pièce ont été lus en mandarin et en français avec surtitres en français et en anglais. L’auteur, Xavier Froment, devait participer à la lecture mais il s’est vu refuser l’entrée au Canada. Il a été remplacé par Dave Turcotte (à gauche) qui donnait la réplique à Justin Siyuan Qian.

Le jeu de Go est une création du Théâtre des Trois Oranges. Fondée par Xavier Froment à Béjing en 2003, elle est la première troupe dédiée à la création théâtrale contemporaine en Chine continentale.

Angus Ferguson, Carol Greyeyes et Matt Burgess.

Angus Ferguson, Carol Greyeyes et Matt Burgess.

Photo : Jean-Pierre Picard
Operation Big Rock

Cette pièce de Joel Bernbaum, produite par Dancing Sky Theatre, sera présentée au cours de l’été à Meacham. Elle raconte la relation d’un géologue avec une roche vénérée par les autochtones des Prairies et qui est condamnée à être submergée avec la construction du barrage Gardner.

 
 

Roger Gauthier et Frédérique Baudemont

Roger Gauthier et Frédérique Baudemont

Photo : courtoisie de Yvan LeBel
Mots d’ado

À son ouverture, le Festival a fait place à la présentation des textes des écrivains en herbe, qui ont suivi le programme de formation Mots d’ados offert depuis 2009 par LTDJ, grâce un partenariat avec le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) (voir l’Eau vive du 20 mars). Les  jeunes auteurs retenus pour la cuvée 2013-14 sont :

  • • Samantha Cyr, 9e année, École Boréale
  • • Yohan Boka, 9e année, École Valois          
  • • Marie Hardouin, 9e année, École canadienne-française de Saskatoon
  • • Andréanne Lavoie, 12e année, École canadienne-française de Saskatoon
  • • Debora Seye, 9e année, École canadienne-française de Saskatoon

Dave Turcotte, le coordonnateur et formateur pour ce programme, a dirigé la mise en lecture et y a participé en compagnie de Frédérique Baudemont, Roger Gauthier et Ammie Ferland. Les textes mis en lecture seront publiés dans l’Eau vive au cours des semaines qui viennent.

Cette présentation s’est faite en présence de l’auteur de Saskatoon Yann Martel, qui a remis aux jeunes auteurs une copie dédicacée de son ouvrage 101 lettres à un premier ministre. Mais que lit Stephen Harper?

 

Dave Turcotte, Céline Guilloizeau et Alphonse Gaudet.

Dave Turcotte, Céline Guilloizeau et Alphonse Gaudet.

Photo : Jean-Pierre Picard
4 rondes pis plonge

Une première version de cette création de David Granger, avait déjà été présentée par LTDJ en 2013. On y retrouve un officier véreux qui organise des combats de boxe pour divertir les soldats canadiens, d’une prostituée française qui cherche sa place dans la vie, d’un jeune soldat loin de son amoureuse et d’une lune qui veut se rapprocher de la terre. Ce texte a pu être développé grâce au programme Cycle de développement dramaturgique de LTDJ.

Imprimer
9633

Navigation du site

Categories

Back To Top