Skip Navigation

Les nouvelles écoles fransaskoises absentes du budget provincial

La construction de nouvelles écoles fransaskoises devra attendre

École du parc à Regina

École du parc à Regina

L’école du Parc a été offerte comme solution temporaire en mars 2018 aux parents de Regina.

Crédit : Radio-Canada/Saskatchewan

La province de la Saskatchewan a dévoilé le 18 mars un budget partiel pour 2020-2021. Dans son plan de dépenses de plus de 14 milliards de dollars, rien n’est prévu pour la construction des nouvelles écoles tant attendues par les Fransaskois. Beaucoup ont réagi pour exprimer leur grande déception et promettent de ne pas en rester là.

Le Conseil scolaire fransaskois (CSF) a exprimé son incompréhension par voie de communiqué le 23 mars. « Le manque d’empressement du gouvernement à concrétiser les projets de construction de nouvelles écoles dans les régions scolaires de Regina, Prince Albert et Saskatoon, malgré l’entente de principe signée le 19 mars 2019, nous laisse perplexes », déclare le président Alpha Barry.

Le CSF rappelle par ailleurs que le gouvernement s’est engagé à construire l’une des trois écoles avant 2025. « C’est une déception profonde. On aimerait avoir une rencontre de clarification avec le ministère. On ne baissera pas les bras », indique pour sa part Ronald Ajavon, le directeur général du CÉF. « Le CÉF redoublera d’efforts », promet ainsi l’organisme.

Un goût amer

Les 27 divisions scolaires de la province recevront près de 2 milliards de dollars en fonds d’opération pour 2020-2021, soit une augmentation de 42 millions par rapport à l’année précédente. Malgré tout, aucune enveloppe n’est prévue pour la communauté fransaskoise.

Jean de Dieu Ndayahundwa

Jean de Dieu Ndayahundwa

Jean de Dieu Ndayahundwa est le porte-parole du Collectif des parents inquiets et préoccupés (CPIP) de Regina.
Crédit : Radio-Canada/Saskatchewan
La déception est grande pour Jean de Dieu Ndayahundwa, le porte-parole du Collectif des parents inquiets et préoccupés (CPIP) de Regina qui attendent une nouvelle école depuis 2015. « Il y a vraiment un surpeuplement. C’est urgent », avise-t-il. Le CPIP avait entrepris un recours judiciaire en 2017 et obtenu en mars 2018 l’école du Parc comme solution « temporaire ».

La nouvelle était toutefois prévisible selon le porte-parole. « On sentait qu’ils étaient hésitants à nous donner quelque chose de concret. » D’où l’envoi d’une lettre au ministère de l’Éducation le 5 février et de la liste des 116 signataires d’une pétition envoyée le 9 mars au premier ministre, au ministre de l’Éducation, au chef de l’opposition et aux députés de Regina. La lettre est restée sans réponse.

La minorité ignorée ?

La nouvelle est d’autant plus rageante pour certains que le gouvernement prévoit de financer la construction de sept nouvelles écoles anglophones dans la province. « Le fait qu’il n’y ait aucune mention d’un projet d’école communautaire citoyenne à Prince Albert, ni ailleurs dans la communauté fransaskoise, démontre un mépris flagrant à notre égard », conclut ainsi la Société canadienne-française de Prince Albert (SCFPA).

Un plan d’affaires solide avait pourtant été soumis. « Alors que les négociations semblaient évoluer dans la bonne direction, le gouvernement provincial a choisi d’ignorer encore une fois les besoins criants de nouveaux espaces scolaires et communautaires à Prince Albert », déplore la SCFPA.

L’organisme se dit d’autant plus surpris qu’un Mémorandum of Understanding avait été mis en place en 2019 entre le Conseil des écoles fransaskoises et le ministère de l’Éducation. « Nous sommes condamnés encore à essayer d’offrir une pédagogie de qualité dans des espaces scolaires désuets, inadéquats et non sécuritaires », insiste l’organisme.

Des besoins urgents

L’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) est elle aussi déconcertée par l’annonce des dépenses provinciales. L’optimisme était pourtant de mise : « Il y avait des engagements sur la table, le ministère de l’Éducation comprend les enjeux et les messages que nous recevions du gouvernement étaient jusqu’à très récemment encourageants », s’étonne le président Denis Simard.
 

Dustin McNichol

Dustin McNichol

Président de la Fédération des francophones de Saskatoon
La Fédération des francophones de Saskatoon (FFS) rappelle qu’à Saskatoon l’école primaire héberge deux fois plus d’élèves que sa capacité ne le permet. « La majeure partie des élèves travaille dans des locaux provisoires et les espaces communs tels que la bibliothèque et le gymnase sont cruellement sous-dimensionnés. »

« L’avenir de la fransaskoisie dépend des investissements dans le système scolaire et éducatif », souligne Dustin McNichol, président de la FFS. « Si les élèves quittent les écoles fransaskoises pour bénéficier de conditions d’enseignement plus adéquates dans le système majoritaire, c’est l’avenir de notre communauté qui est compromis », renchérit ainsi l’organisme.

Le recours judiciaire envisagé

« Nous sommes dans une situation précaire et inquiétante pour l’avenir de notre communauté », avertit Estelle Hjertaas, porte-parole de la SCFPA. « La SCFPA se réserve le droit de recourir à l’option juridique », laisse-t-elle ainsi présager.

De son côté, Jean de Dieu Ndayahundwa promet que le CPIP et le CSF n’en resteront pas là. « On va retourner devant les tribunaux, indique-t-il. Dès que les choses se calment, on sera prêt pour déclencher les procédures judiciaires. » Une rencontre est prévue début avril avec le CSF pour déterminer une stratégie.

Article précédent Le CÉF adopte le télétravail et le télé-enseignement
Prochain article Pénurie de juristes bilingues : la solution du côté de l’immersion ?
Imprimer
23024

Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF Lucas Pilleri

Autres messages par Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF
Contacter l'auteur

Contacter l'auteur

x
Émile Fortier: Comme une grande famille!

Émile Fortier: Comme une grande famille!

Un fransaskois au Campus St-Jean d'Edmonton

EDMONTON - Avec ses 750 étudiants, le Campus Saint-Jean est considéré comme un petit établissement au sein de l’Université de l’Alberta qui accueille chaque année près de 30 000 étudiants.

22 octobre 2014/Auteur: Étienne Alary/Nombre de vues (29661)/Commentaires (0)/
Capacité d’apprentissage: Six lieux, 3 groupes et un couffin

Capacité d’apprentissage: Six lieux, 3 groupes et un couffin

Des chercheurs ont suivi pendant quatre ans des jeunes enfants en milieu minoritaire pour mesurer l’impact d’un programme enrichi créé en Saskatchewan. Le résultat est « significatif » et pertinent.

22 octobre 2014/Auteur: Anonym/Nombre de vues (25417)/Commentaires (0)/

Des facteurs socioéconomiques et culturels influent sur la performance au chapitre de l'éducation et des compétences

Il faut mieux comprendre les défis particuliers auxquels sont confrontés les autochtones.

Selon un nouveau rapport du Conference Board du Canada sur l'éducation et les compétences dans les territoires produit dans le cadre de l'analyse Les performances du Canada, les résultats des territoires au chapitre de l'éducation et des compétences sont inférieurs à ceux des provinces en raison d'écarts notables entre les niveaux de scolarité des populations autochtones et non autochtones.

16 octobre 2014/Auteur: Conference Board of Canada/Nombre de vues (21368)/Commentaires (0)/
Omnium de volleyball

Omnium de volleyball

Un projet de l'AJF et du CÉF

C’est sous le signe de la fraternité que s’est déroulé l’Omnium fransaskois de volleyball au centre Henk Ruys à Saskatoon les 8 et 9 octobre derniers.  Quelque 483 élèves des écoles du Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) des quatre coins de la province se sont amusés en y participant.  

16 octobre 2014/Auteur: Alexandre Daubisse (EV)/Nombre de vues (34614)/Commentaires (0)/
Le Lien: Un centre de ressources francophones provincial

Le Lien: Un centre de ressources francophones provincial

Une mine de ressources à une distance de clic

Créé en 1986, le Lien est un centre de ressources culturelles et pédagogiques en français. Il dessert les francophones et francophiles de la Saskatchewan et de l’Ouest canadien. Seul centre francophone de prestation de services, le Lien met gratuitement à la disposition de ses usagers 42 000 titres soit 70 000 ressources sous forme de livres, de films (DVD, VHS), de CDs et propose l’accès à du matériel audiovisuel.

15 octobre 2014/Auteur: Alexandre Daubisse (EV)/Nombre de vues (26367)/Commentaires (0)/
Nicole Lemire:  De Nipawin à Edmonton, en passant par Prince Albert

Nicole Lemire: De Nipawin à Edmonton, en passant par Prince Albert

Chaque année, des milliers d’étudiants en 12e année sont confrontés à la même question : qu’est-ce qu’ils feront après l’obtention de leur diplôme : amorcer des études collégiales ou universitaires, aller directement sur le marché du travail ou prendre une pause d’études?

 

9 octobre 2014/Auteur: Étienne Alary/Nombre de vues (27453)/Commentaires (0)/

Nicole Dupuis, enseignante en école d’immersion à Estevan

Ceux qui choisissent le métier d’enseignant doivent être prêts à aimer leurs élèves, être capables de collaborer avec leurs collègues et prêts à appuyer les parents.

9 octobre 2014/Auteur: Alexandra Drame (EV)/Nombre de vues (31238)/Commentaires (0)/
Yves St-Maurice réélu à la présidence de l’ACELF

Yves St-Maurice réélu à la présidence de l’ACELF

Lors de l’assemblée annuelle tenue à Halifax, le 27 septembre dernier, les membres de l’Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF) ont réélu M. Yves St-Maurice à la présidence de l’association pour un quatrième mandat consécutif. 

9 octobre 2014/Auteur: L'Eau vive/Nombre de vues (30176)/Commentaires (0)/
Français pour l’avenir:  Plus de 200 000 $ de bourses à gagner!

Français pour l’avenir: Plus de 200 000 $ de bourses à gagner!

10e édition du Concours national de rédaction

Le français pour l’avenir lance la 10e édition du Concours national de rédaction pour les élèves de la 10e à la 12e année.

2014-12-19 23:00 - 23:30/Auteur: L'Eau vive/Nombre de vues (12984)/Commentaires (0)/
Institut français: Des initiatives pour favoriser la réussite des étudiants

Institut français: Des initiatives pour favoriser la réussite des étudiants

Services de mentorats et tutorats

Depuis le début de l’année universitaire, l’Institut français, sous la supervision de Ariadna Sachdeva, Conseillère et coordonnatrice des programmes crédités et des services aux étudiants, a mis en place un programme de mentorat.

9 octobre 2014/Auteur: Alexandre Daubisse (EV)/Nombre de vues (25875)/Commentaires (0)/
Hausse des inscriptions dans les écoles francophones de l'Ontario et de l'Ouest

Hausse des inscriptions dans les écoles francophones de l'Ontario et de l'Ouest

Les écoles fransaskoises connaissent la deuxième plus forte hausse au pays

La tendance nationale des inscriptions dans les écoles francophones est positive. Mais pas dans toutes les provinces, où se profilent d’importants défis pour l’avenir. Le 24e Congrès de la Fédération nationale des conseils scolaires francophones (FNCSF) fera le point. 

3 octobre 2014/Auteur: Lucien Chaput (Francopresse)/Nombre de vues (23301)/Commentaires (0)/
Programmation du Collège Mathieu 2014-15

Programmation du Collège Mathieu 2014-15

L'institution fransaskoise s’affirme comme l’un des acteurs majeurs du post-secondaire francophone en Saskatchewan.

Petit à petit, à force de travail et au fil du temps, le Collège Mathieu, sous la direction générale de Francis Kasongo, s’affirme de plus en plus comme l’un des acteurs majeurs, avec l’Institut français, du dossier du post-secondaire francophone en Saskatchewan.

2 octobre 2014/Auteur: Alexandre Daubisse (EV)/Nombre de vues (26431)/Commentaires (0)/
Les choses bougent à l’Institut français

Les choses bougent à l’Institut français

 Deux mois et demi après sa prise de fonction à la direction de l’Institut français, Sophie Bouffard peut déjà se prévaloir d’un bilan honorable.

2 octobre 2014/Auteur: Alexandre Daubisse (EV)/Nombre de vues (27464)/Commentaires (0)/
Êtes-vous business?

Êtes-vous business?

Le sujet de cette première formation d'une série de quatre, animée par le conseiller en développement économique Ildephonse Bigirimana, était l’acquisition d’une franchise. 

2 octobre 2014/Auteur: Marie-Pier Boilard/Nombre de vues (38894)/Commentaires (0)/
Le CÉF et l’Eau Vive font équipe pour soutenir les initiatives des conseils écoles

Le CÉF et l’Eau Vive font équipe pour soutenir les initiatives des conseils écoles

Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) et la Coopérative des publications fransaskoises (CPF) lancent une campagne d’aide au financement de projets scolaires par vente d’abonnements au journal l’Eau Vive

2 octobre 2014/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (26051)/Commentaires (0)/
RSS
Première2223242527293031Dernière

 - mercredi 29 mai 2024