Close

Participation record au Symposium des parents fransaskois 2018

Des parents et des enfants comblés

Symposium des parents 2018

Symposium des parents 2018

La formation « Intervention en milieu minoritaire » destinée aux professionnels de la petite enfance et dispensée par Brigitte Chassé a été très populaire.
Photo : Daniel Paquet (2018)

REGINA - Le samedi 20 octobre dernier avait lieu le Symposium des parents organisé annuellement par l’Association des parents fransaskois (APF) et d’après le sourire affiché par les 175 personnes présentes (un record), cette édition a été une réussite.

De l’avis de plusieurs, le Symposium de cette année semblait plus organisé et surtout, plus dynamique que les éditions précédentes. Selon les parents rencontrés par l’Eau vive, grâce aux ateliers pour enfants et adolescents (construction avec des blocs lego, l’atelier Défi ingénieur et la formation de gardiens avertis notamment), les parents ont pu se libérer et assister aux différentes conférences. Qui plus est, tous les ateliers ont été appréciés et les participants en redemandaient.

Donner confiance aux enfants

Parmi les activités prévues au programme, la formation en petite enfance a été, sans l’ombre d’un doute, la plus populaire. Dispensée par Brigitte Chassé, enseignante au programme de petite enfance du Collège Mathieu, cette formation a attiré près de 60 personnes. Lors de cette formation titrée « La petite enfance en milieu minoritaire », les participants ont eu l’occasion d’en apprendre davantage sur le développement de l’enfant et le rôle qu’ont les éducateurs à ce niveau. « Si l’enfant reçoit des interactions affectueuses, régulières, fiables et authentiques, l’enfant se développera en ayant confiance pour explorer le monde. […] Les enfants qui ont confiance en eux et en leurs capacités sont plus aptes à mener une vie adulte heureuse et productive. Apprenez-leur à mettre leurs erreurs à profit, à travailler pour atteindre un objectif et à être fiers de leurs réussites », explique l’animatrice. Tout au long de son intervention, Mme Chassé s’est permis quelques conseils, notamment à l’égard du rôle des éducateurs dans la relation entre enfants et dans un contexte où des conflits éclatent entre eux : « il faut trouver une façon pour que les idées de résolution de conflit viennent d’eux-mêmes ! », ajoute-t-elle.

Des silences pour ébruiter l’imaginaire

L’atelier « l’Art de conter », animé par l’Acadienne Clara Dugas, permettait aux participants d’acquérir les règles de bases pour conter une histoire, pour chercher l’émotion juste et pour capter l’attention de l’auditoire. Cette conférence a certes permis aux participants de comprendre l’art de conter, mais aussi d’acquérir quelques astuces pour améliorer leurs interventions publiques. « Il faut parfois, avant de conter une histoire, démontrer, dans une certaine mesure, votre vulnérabilité, votre authenticité. Les gens seront alors plus conditionnés à vous écouter. [Et] lorsque vous contez, allez-y avec une voix haute dans certains passages, et une voix basse pour d’autres, selon le texte. Le silence aussi est très important. Pendant les courts silences du conteur, l’auditoire imagine la suite et on crée une intrigue », mentionne l’animatrice.

Une cape de Superman pour le ménage!

Enfin, le Symposium 2018 avait l’honneur de présenter des ateliers animés par Émilie Ouellette, une humoriste du Québec qui se spécialise dans l’humour touchant la parentalité. Lors de ses deux interventions, la première intitulée « De la discipline à l’humour » et l’autre titrée « De l’humour dans une vie de fou », les parents présents ont bien rigolé et plusieurs ont exprimé leurs idées ou leurs inquiétudes face à la discipline qu’ils doivent inculquer à leurs enfants, malgré leurs lourdes journées au travail.

Mme Ouellette leur a alors démontré qu’il est possible d’élaborer une stratégie de discipline en utilisant l’humour et en ayant du plaisir à discipliner. L’une de ces stratégies, selon elle, est de développer un plan disciplinaire par « thématique ». « Trouvez quelque chose ou un domaine que vos enfants aiment, développez ensuite une « stratégie » à partir de là. Le fait d’utiliser un thème agréable pour vos enfants, ils seront plus attentifs à vos demandes. Par exemple, si votre enfant adore Superman, vous et votre enfant, vous pouvez commencer à faire le ménage avec une cape rouge ! », précise la spécialiste sous les éclats de rire des participants. « Toutefois, ajoute cette dernière, ce n’est pas si simple, et la discipline est souvent liée aux valeurs véhiculées dans le couple. C’est sûr qu’il y a un choc des valeurs lorsque l’on parle de la discipline chez les enfants. Il y a d’abord un choc entre les valeurs de deux individus, ensuite, les valeurs d’un homme et celles d’une femme, qui sont parfois opposées, et pour les couples mixtes, il y a aussi le choc des valeurs culturelles », souligne Mme Ouellette en y ajoutant quelques exemples rigolos de chocs culturels issus de son propre couple, elle qui est mariée à un homme d’origine haïtienne.

Le Symposium 2018 s’est terminé avec deux activités familiales au choix, le cinéma ou les quilles. Bien que le film d’animation « Mune » soit très intéressant, les quilles ont semblé séduire la plupart des parents. Aucun doute donc, la boule du Symposium 2018 a bien suivi l’allée familiale fransaskoise et a fait un abat !

Previous Article Plan d’action de l’APF et Symposium des parents 2018
Next Article Le Prix Bravo Bénévole 2018 décerné au Collectif des parents inquiets et préoccupés
Print
23630

Autres nouvelles - Éducation

Qu'est-ce que la communauté fransaskqueer?

Qu'est-ce que la communauté fransaskqueer?

La Cité universitaire francophone de Regina organisait une table ronde sur la communauté fransaskqueer, du nom d’un projet d’études sur l’identité et les expériences queer et trans des Fransaskois.

Sunday, November 28, 2021/Author: Estelle Bonetto – IJL-Réseau.Presse /Number of views (161)/Comments (0)/
Éducation francophone : Me  Roger Lepage décortique l’article 23

Éducation francophone : Me Roger Lepage décortique l’article 23

Me Roger Lepage nous explique que la francophonie canadienne en situation minoritaire revient de loin en matière d’éducation en français.

Sunday, November 21, 2021/Author: Mehdi Jaouhari – IJL-Réseau.Presse/Number of views (611)/Comments (0)/
Quel continuum en éducation pour les Fransaskois ?

Quel continuum en éducation pour les Fransaskois ?

Le Rendez-vous fransaskois qui avait lieu du 1er au 7 novembre touchait un sujet sensible et urgent : l’éducation. Dans cet article, vous trouverez un résumé des discussions qui ont eu lieu à ce sujet.

Saturday, November 13, 2021/Author: Marie-Lou Bernatchez/Number of views (697)/Comments (0)/
Jean Féron : à la découverte d’un trésor bien caché

Jean Féron : à la découverte d’un trésor bien caché

Le Conseil culturel fransaskois a publié un troisième guide pédagogique consacre à Joseph-Marc Lebel, alias Jean Féron, l’un des joyaux les plus méconnus de la littérature francophone de l’Ouest.

 

Monday, November 1, 2021/Author: Estelle Bonetto/Number of views (903)/Comments (0)/
Des balados en français pour les écoles

Des balados en français pour les écoles

Le Conseil culturel fransaskois a dévoilé son projet déCLIC, une série de balados éducatifs qui explore la construction langagière, identitaire et culturelle en Saskatchewan.

Monday, October 25, 2021/Author: Leslie Diaz/Number of views (884)/Comments (0)/
Garderies à 10 $ : ententes opaques sur d’éventuelles clauses linguistiques

Garderies à 10 $ : ententes opaques sur d’éventuelles clauses linguistiques

La création d’un système public pancanadien de garderies à 10 $ améliorera le sort des parents canadiens, mais les francophones en situation minoritaire s’inquiètent du manque de places de garderie pour eux malgré tout.

Friday, October 8, 2021/Author: Marine Ernoult – Francopresse/Number of views (1344)/Comments (0)/
Garderies francophones : une cinquantaine de nouvelles places à Saskatoon

Garderies francophones : une cinquantaine de nouvelles places à Saskatoon

Apprenez-en plus sur les deux nouveaux établissements de la petite enfance francophones qui ont ouvert leurs portes récemment à Saskatoon.

Thursday, October 7, 2021/Author: Mehdi Jaouhari – IJL-Réseau.Presse/Number of views (1192)/Comments (0)/
Une Journée d’orientation scolaire réussie

Une Journée d’orientation scolaire réussie

La Journée d’orientation scolaire du SAIF-SK pour les nouveaux arrivants a attiré plus d’une quinzaine de familles francophones et non francophones.

Monday, September 6, 2021/Author: Mehdi Jaouhari/Number of views (2389)/Comments (0)/
Projet de loi 96 : quel impact pour les étudiants fransaskois ?

Projet de loi 96 : quel impact pour les étudiants fransaskois ?

Le gouvernement québécois veut rapprocher la francophonie canadienne et québécoise, notamment en réduisant les frais de scolarité des programmes universitaires et collégiaux offerts en français. 

Monday, June 14, 2021/Author: Emmanuel Masson/Number of views (5135)/Comments (0)/
Une troisième école élémentaire déjà en pourparlers à Regina

Une troisième école élémentaire déjà en pourparlers à Regina

Depuis l’automne 2018, l’école du Parc de Regina accueille quelque 200 enfants francophones dans l’attente de l’ouverture d’un établissement flambant neuf d’ici septembre 2023.

Friday, June 11, 2021/Author: Lucas Pilleri – IJL-Réseau.Presse/Number of views (5053)/Comments (0)/
Assemblée des députés communautaires: du PDG à l’Académie Rivier

Assemblée des députés communautaires: du PDG à l’Académie Rivier

Pour la deuxième fois cette année, les députés de l’Assemblée communautaire fransaskoise se sont réunis en ligne pour discuter des enjeux touchant la fransaskoisie.

Friday, June 11, 2021/Author: Emmanuel Masson – IJL-Réseau.Presse/Number of views (6980)/Comments (0)/
Les Fransaskois de Saskatoon se préparent à recevoir une nouvelle école élémentaire

Les Fransaskois de Saskatoon se préparent à recevoir une nouvelle école élémentaire

D’ici 2025, les francophones de la ville des ponts sont consultés pour identifier leurs besoins en infrastructure en vue de la construction d'une nouvelle école élémentaire.

Thursday, May 27, 2021/Author: Emmanuel Masson – IJL – Réseau.Presse/Number of views (6325)/Comments (0)/
Académie Rivier : la fransaskoisie attend un signal du gouvernement

Académie Rivier : la fransaskoisie attend un signal du gouvernement

Le budget provincial ne fait aucune mention d’aides financières dans le projet de transformation de l’ancienne Académie Rivier de Prince Albert en un centre scolaire communautaire francophone. 

Monday, May 17, 2021/Author: Hélène Lequitte – IJL-Réseau.Presse/Number of views (6112)/Comments (0)/
Révéler nos racines avec un nouveau guide pédagogique

Révéler nos racines avec un nouveau guide pédagogique

Carmen Campagne vient garnir la collection « Atelier » du CCF destinée aux écoliers afin de leur faire découvrir les grands personnages de la culture fransaskoise.

Monday, April 26, 2021/Author: Estelle Bonetto/Number of views (6499)/Comments (0)/
Il y a urgence d’agir en éducation postsecondaire en français

Il y a urgence d’agir en éducation postsecondaire en français

Disparition de programmes à l’Université Laurentienne, compressions au Campus Saint-Jean et à l’Université de Moncton, budget à l’encre rouge à l’Université Sainte-Anne, réduction du financement à l’Université de Saint-Boniface : l’éducation postsecondaire en français en contexte minoritaire est en difficulté.

Wednesday, April 21, 2021/Author: Francopresse/Number of views (7549)/Comments (0)/
RSS
1345678910Last

 

Nouvelles et blogue du

Conseil des
écoles
fransaskoises

Nouvelles du CÉF

1345678910Last

Le CEF sur Facebook


Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top