Close

Une nouvelle année pour le CÉF : Attendre de voir

Un consensus semble atteint par tous les interlocuteurs du CÉF qui prennent maintenant un certain recul après avoir exprimé leurs critiques et veulent laisser les personnes en charge le soin de travailler à l’amélioration de son fonctionnement.

 

Toutefois, il n’est pas question de faire preuve d’angélisme ou de candeur aveugle. Pour Gisèle Dagenais, présidente et conseillère de l’Association des enseignants de langue française (ALEF), cette année les enseignants du CÉF ont plus d’inquiétudes. « Les coupures budgétaires nous ont profondément affectés. Le CÉF compte moins d’enseignants [...] cette année que l’année passée, malgré l’augmentation des nombres d’élèves dans nos écoles. Nous avons moins d’appuis, moins de conseillers pédagogiques, moins d’aides enseignants. L’orthopédagogie sera maintenant livrée selon un nouveau modèle, dont nous attendons encore les détails, sans orthopédagogue dans l’école au jour le jour. La francisation sera maintenant faite par des moniteurs et monitrices de langue au lieu de par les enseignants. Il n’y a plus de poste d’animation culturelle. » La charge de travail des enseignants se trouve ainsi considérablement augmentée, avec davantage d’élèves par classe, davantage de niveaux à enseigner en même temps, davantage de ressources à rechercher eux-mêmes. « [En tant que professionnels, n]ous ferons tout pour minimiser les effets de ces changements sur les élèves, mais nous ne pourrons pas complètement les éliminer », s’inquiète Gisèle Dagenais.

 

Le service d’orthopédagogie reste un souci majeur pour la communauté. Colette Lavallée, présidente de l’Association des parents fransaskois (APF) explique, selon Radio-Canada, que « [d]ans le passé, c’était quand même un service qui était très bien desservi. [...] On espère que cela va quand même être bien fait avec le nouveau modèle ».

 

Communiquer : une priorité 

 

Un domaine où le CÉF semble avoir fait des progrès est la communication. Gabrielle Lepage-Lavoie, porte-parole des Parents mobilisés pour une meilleure gestion scolaire, confirme cette tendance auprès de Radio-Canada.

 

Colette Lavallée, pour sa part, affirme discuter régulièrement avec le président du Conseil scolaire fransaskois (CSF), André Denis, et le directeur de l’éducation par intérim, Donald Michaud. « J’ai vu d’énormes progrès par rapport à la transparence depuis un an. J’ai vu qu’il y a eu beaucoup d’efforts faits pour mieux communiquer », déclare-t-elle à Radio-Canada.

 

Gisèle Dagenais explique que l’ALEF travaille avec le CÉF, pour assurer une bonne communication et une collaboration régulière. « L’année passée, le CÉF a consulté l’ALEF au sujet de certaines des coupures considérées, avant de faire les décisions finales vis-à-vis des compressions, mais les communications ont souffert parfois. Cette année commence avec des signes prometteurs que nous réussirons à reprendre la bonne relation de travail qui existe entre le CÉF et l’ALEF depuis les débuts du CÉF, [...] pour le bien des élèves. M. Denis lui-même a parlé à Radio-Canada de ce désir de collaboration et nous espérons pouvoir maintenir nos communications et collaborations avec le CÉF et même de pouvoir établir des communications directement avec le CSF (Conseil scolaire fransaskois). »

 

De son côté le groupe des Parents anciennement silencieux, selon Alpha Barry, son porte-parole, veut travailler en collaboration avec le comité des Parents mobilisés pour une meilleure gestion scolaire si l’occasion se présente. « Pour l’heure, les questions soulevées par notre groupe semblent avoir été prises en compte et il faut maintenant laisser travailler les gens qui sont plus compétents que nous. »

 

Ce n’est pas l’heure des bilans, c’est l’heure de la rentrée. Tout le monde a beaucoup de travail sur la planche. L’approche générale est faisons confiance et attendons de voir.

Previous Article Quelle année scolaire pour les écoles du CÉF?
Next Article L’optimisation des compétences et des ressources au service des élèves
Print
12842

Theme picker

Autres nouvelles - Éducation

Les jeunes Fransaskois et la dimension oubliée des années 1968

Les jeunes Fransaskois et la dimension oubliée des années 1968

Les jeunes Fransaskois et la dimension oubliée des années 1968

REGINA - Les années 1968 étaient une période de beaucoup de changements, de revendications politiques, culturelles et sociales, ce qui explique pourquoi les chercheurs s’y attardent.

Thursday, June 7, 2018/Author: Hervé Niragira/Number of views (11569)/Comments (0)/
Cours sur les premiers soins en santé mentale

Cours sur les premiers soins en santé mentale

MOOSE JAW - Les 5 et 6 mai derniers, une douzaine de personnes ont participé à une formation sur les premiers soins en santé mentale, animée par Francine Proulx-Kenzle et Roger Gauthier à Moose Jaw.

Thursday, May 10, 2018/Author: L'Eau vive/Number of views (12955)/Comments (0)/
Une soirée de célébrations pour La Cité et le Bac !

Une soirée de célébrations pour La Cité et le Bac !

50 ans d'enseignement en français à l'Université de Regina

REGINA - Voilà maintenant 50 ans que les étudiants et professionnels ont la possibilité d’étudier le français et d’apprendre en français à l'Université de Regina.

Thursday, May 10, 2018/Author: Céline Galophe/Number of views (16847)/Comments (0)/
Un deuxième pavillon pour l'école élémentaire fransaskoise à Regina

Un deuxième pavillon pour l'école élémentaire fransaskoise à Regina

REGINA - Selon un communiqué émis par le Collectif des parents inquiets et préoccupés (CPIP), une entente conclue avec la province permettra à l’École Mgr de Laval de compter sur un deuxième pavillon pour désengorger ses locaux actuels.

Tuesday, April 24, 2018/Author: Jean-Pierre Picard/Number of views (16620)/Comments (0)/

C’est fait, une bataille gagnée par le CPIP !

Regina aura une deuxième école élémentaire

Communiqué du Collectif des parents inquiets et préoccupés faisant part de la décision du gouvernement de la Saskatchewan de louer les anciens locaux de l’école St Andrew pour dépeupler le pavillon primaire de l’école Monseigneur de Laval. 

Tuesday, April 24, 2018/Author: Jean de Dieu Ndayahundwa/Number of views (11032)/Comments (0)/
Mise à jour de la cause du CPIP

Mise à jour de la cause du CPIP

Résultats prometteurs de la médiation !

En octobre 2017, le Collectif des parents inquiets et préoccupés (CPIP) a déposé un recours judiciaire contre le gouvernement de la Saskatchewan et le Conseil scolaire fransaskois (CSF) pour la construction d’une nouvelle école primaire à Regina et l’offre des programmes et services équivalents à ceux des écoles de la majorité anglophone.

Thursday, April 12, 2018/Author: Jean de Dieu Ndayahundwa/Number of views (11598)/Comments (0)/
Lancement de "Contre toute attente"

Lancement de "Contre toute attente"

50 de vie francophone à l’Université de Regina

REGINA - Le 15 mars 2018 , une quarantaine de personnes se sont rendues à La Cité universitaire francophone pour assister au lancement du livre Contre toute attente de l’historien Michael Poplyansky et du chercheur Abdoulaye Yoh.

Thursday, March 29, 2018/Author: Jean-Pierre Picard/Number of views (15424)/Comments (0)/
Lire avec fiston

Lire avec fiston

Travail d’équipe pour donner le gout de la lecture aux garçons

Lire avec fiston est un projet qui vise à donner le gout de la lecture aux garçons de 3e et 4e années en prêchant par l’exemple.

Thursday, March 29, 2018/Author: Julien Cayouette (Le Voyageur)/Number of views (13160)/Comments (0)/
Un cri d’alarme dans les garderies de l’Ouest

Un cri d’alarme dans les garderies de l’Ouest

Comité des langues officielles en tournée

Un groupe de sept membres du Comité permanent des langues officielles des Communes a récemment séjourné dans l’Ouest canadien pour s’informer sur place de l’état critique des services à la petite enfance francophone.

Sunday, March 25, 2018/Author: Jean-Pierre Dubé (Francopresse)/Number of views (12786)/Comments (0)/
Un livre sur 50 ans de présence francophone à l’Université de Regina

Un livre sur 50 ans de présence francophone à l’Université de Regina

En septembre 1968, le Centre d’études bilingues de Regina voyait le jour au cœur de l’Université de Regina. Cinquante ans plus tard, La Cité universitaire francophone et le programme du Bac en éducation française sont les fiers représentants de la francophonie à l'université.

Thursday, March 1, 2018/Author: Marie Galophe/Number of views (17372)/Comments (0)/
Ponteix obtient sa région scolaire fransaskoise

Ponteix obtient sa région scolaire fransaskoise

Le 7 février dernier, lors de sa séance régulière à Regina, le Conseil scolaire fransaskois (CSF) a décidé d’accorder une région scolaire distincte à Ponteix, accompagnée d’un siège à la table des conseillers scolaires.

Saturday, February 24, 2018/Author: Pierre-Émile Claveau/Number of views (13845)/Comments (0)/
Un soutien au
 développement de 
l’éducation postsecondaire en français

Un soutien au
 développement de 
l’éducation postsecondaire en français

Collaboration du Collège Mathieu, Saskatchewan Polytechnic et l'Université de Regina

Le Collège Mathieu, la Saskatchewan Polytechnic et l’Université de Regina ont signé une lettre d’intention visant la collaboration mutuelle au chapitre des programmes d’éducation en français dans le domaine de la santé, le 18 janvier dernier, à la Rotonde de la Cité universitaire.

Thursday, February 1, 2018/Author: Pierre-Émile Claveau/Number of views (13439)/Comments (0)/
Journée des carrières en santé

Journée des carrières en santé

Le Consortium national de formation en santé de La Cité universitaire francophone de l’Université de Regina a organisé, pour la première fois, une journée des carrières en santé, en collaboration avec l’Université d’Ottawa, le 13 janvier dernier. 

Thursday, February 1, 2018/Author: Jeanne Dumas/Number of views (12154)/Comments (0)/
Deux enseignantes de la Saskatchewan reçoivent le Prix d’histoire
 du Gouverneur général pour l’excellence en enseignement

Deux enseignantes de la Saskatchewan reçoivent le Prix d’histoire
 du Gouverneur général pour l’excellence en enseignement

Le 22 novembre 2017, à Rideau Hall, les enseignantes saskatchewannaises Naomi Fortier-Fréçon et Leia Laing ont reçu le Prix d’histoire du Gouverneur général pour l’excellence en enseignement 2017

Thursday, December 7, 2017/Author: L'Eau vive/Number of views (12956)/Comments (0)/
Les conseillers scolaires à la rencontre des aspirants chefs

Les conseillers scolaires à la rencontre des aspirants chefs

Les conseillers scolaires fransaskois ont commencé à rencontrer les candidats à la chefferie du Parti saskatchewannais et du Nouveau Parti Démocratique, le 4 décembre dernier à Regina. 
Wednesday, December 6, 2017/Author: Pierre-Émile Claveau/Number of views (14888)/Comments (0)/
RSS
123578910Last

Theme picker

 

Nouvelles du

Conseil des
écoles
fransaskoises

Nouvelles du CÉF

Plan de déconfinement du CÉF en vue de la rentrée 2020-2021

Le 4 août 2020 Bonjour chers parents et tuteurs, Nous espérons que vous profitez bien de la saison estivale et que vous avez pu passer de bons moments en famille, malgré cette situation inédite que nous vivons actuellement. En collaboration...
Tuesday, August 4, 2020/Author: Conseil des écoles fransaskoises/

Nouvelles affectations aux postes de direction et direction adjointe d’école

Regina, le 3 juillet 2020 – Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) annonce de nouvelles affectations à des postes de direction d’école et direction adjointe pour la rentrée 2020-2021.
Friday, July 3, 2020/Author: Conseil des écoles fransaskoises/

Abdoulaye Yoh nommé directeur administratif du CÉF

Regina, le 3 juillet 2020 – Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) a annoncé aujourd’hui la nomination d’Abdoulaye Yoh au poste de directeur administratif.
Friday, July 3, 2020/Author: Conseil des écoles fransaskoises/
123578910Last

Theme picker

Le CEF sur Facebook


Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top