Close

Le Prix Bravo Bénévole 2018 décerné au Collectif des parents inquiets et préoccupés

Prix Bravo bénévoles 2018
Le samedi 20 octobre dernier, à l’hôtel Radisson de Saskatoon, plus de 150 personnes ont assisté à la cérémonie de récompense des prix Bravo Bénévoles du conseil économique et coopératif de la Saskatchewan (CÉCS). Chaque année, le CÉCS organise en alternance la remise des prix Bravo Bénévoles et des prix Bravo Entreprises. Cette année ce sont les bénévoles qui ont été récompensés.

Il y a 6 ans l’initiative des prix Bravo Bénévoles voyait le jour à la suite du souci de la CÉCS pour la reconnaissance des efforts acharnés et la contribution des individus au développement économique de leurs communautés à travers des projets ou des activités. À la question de savoir quels ont été les critères de sélection des candidats pour n’en retenir que 6 au bout du compte, le directeur général du conseil économique et coopératif de la Saskatchewan (CÉCS), Robert Therrien confie : « Ce n’est pas nous qui décidons sur le nombre des candidatures. On fait appel à la communauté pour qu’elle présente des candidatures. Ce sont donc des individus, des groupes qui font des propositions par des formulaires. C’est un appel ouvert à la communauté francophone ».

L’éducation honorée par le prix Bravo Bénévoles

Cette année, le CÉCS a voulu reconnaitre de manière solennelle les efforts abattus par le collectif des parents inquiets et préoccupés (CPIP), en lui décernant le prix Bravo Bénévoles. Le castor (sculpture de l’artiste fransaskois Joe Fafard) a été remis au CPIP en guise de reconnaissance pour tout le travail effectué dans le cadre de l’amélioration de la qualité de l’éducation en français reçue par les jeunes fransaskois. C’est d’ailleurs ce travail qui a abouti à l’ouverture d’une nouvelle institution scolaire, l’école du Parc de Regina. Michelle Allard-Johnson, représentante du CPIP, exprime sa reconnaissance : « Ce prix signifie que nous avons reçu le soutien de tout le monde. C’est l’élan dont on avait besoin pour continuer à chercher des acquis pour que notre système scolaire devienne celui dont tout le monde rêve. »

Un candidat satisfait

Paulin Apipila a été l’un des candidats de la cérémonie. Son projet repose sur la promotion de l’agriculture, la création d’emploi et la production de nourriture saine. Pour lui, cela a été un honneur de figurer dans la liste des candidats : « Nous sommes très fiers, car le projet que je mène en collaboration avec mes partenaires n’a que moins d’une année. C’est avec un moral solide que nous participerons encore dans les années à venir au prix Bravo ». La remise des prix Bravo de l’an prochain honorera les entreprises cette fois-ci et le processus de soumission des candidatures commencera au printemps 2019.


Les candidatures

Six candidatures avaient été soumises :

• Association culturelle de Bellevue
Projet : Centre francophone BDS (Bellevue, Domrémy et St. Louis)

• Association fransaskoise de Zenon Park Inc.
Projet : Garantir la conitnuité de l’AFZP Inc.

• Claude Desnoyers
Projet : North Battleford Urban Garden

• Collectif des parents inquiets et préoccupés
Projet : Revendication d’une nouvelle école à Regina

• Duck Lake Historical Society
Projet : Construction du Duck Lake Regional Interpretive Centre

• Paulin Apipila
Projet : Union Agricole de la Diaspora Africaine (ANADA)

 

Previous Article Participation record au Symposium des parents fransaskois 2018
Next Article Journalisme en français : Des journalistes formés en Saskatchewan dès 2019
Print
25590

Autres nouvelles - Éducation

Le nouveau cabinet Juristes Power

Le nouveau cabinet Juristes Power

Un appui aux conseils scolaires francophones en période turbulente

Mark Power dirige un nouveau cabinet bilingue à mandat national et réunissant dix passionnés de droit. Les conseils scolaires francophones comptent sur lui pour traverser des années sombres pour la jurisprudence.

Thursday, March 6, 2014/Author: Jean-Pierre Dubé (Francopresse)/Number of views (17156)/Comments (0)/
Les élèves de Mgr de Laval à l’école du recyclage

Les élèves de Mgr de Laval à l’école du recyclage

Visite des élèves de Mgr de Laval aux installations de recyclage de Regina.

Thursday, March 6, 2014/Author: Luc Bengono/Number of views (21084)/Comments (0)/
Symposium des 2014 de l’Association des parents fransaskois

Symposium des 2014 de l’Association des parents fransaskois

Toutes les familles étaient invitées au Pavillon Gustave Dubois, ce samedi 1er mars, pour échanger sur des thématiques liées au bien-être et à la sécurité des petits comme des grands. 

Thursday, March 6, 2014/Author: Alexandra Drame (EV)/Number of views (18994)/Comments (0)/

Le budget fédéral et la formation à l’emploi

Les francophones pris entre les colonnes

Les provinces, les employeurs et les sans emploi sont poussés au pied du mur.

Thursday, February 27, 2014/Author: Jean-Pierre Dubé (Francopresse)/Number of views (27614)/Comments (0)/
Le nouveau directeur du CÉF veut une analyse de la situation

Le nouveau directeur du CÉF veut une analyse de la situation

Le Conseil scolaire fransaskois (CFS) a annoncé la nomination de monsieur Donald Michaud au poste de directeur par intérim du Conseil des écoles fransaskoises (CÉF). 

Thursday, February 20, 2014/Author: Jean-Pierre Picard/Number of views (20595)/Comments (0)/
Êtes-vous business?

Êtes-vous business?

Des ateliers bien appréciés

C’est le samedi 1er février 2014 que le Conseil de la Coopération de la Saskatchewan (CCS) offrait son quatrième et dernier atelier pour l’année 2013 – 2014, et ce, dans le cadre de son projet « Êtes-vous business? »

Thursday, February 20, 2014/Author: Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan/Number of views (30549)/Comments (0)/
Toute la province a fêté la Journée de l’Alphabétisation Familiale

Toute la province a fêté la Journée de l’Alphabétisation Familiale

Comme chaque année, le 27 janvier a été synonyme de Journée de l’Alphabétisation Familiale. 

Thursday, January 30, 2014/Author: Alexandra Drame (EV)/Number of views (16808)/Comments (0)/

Entrevue avec Marcel Michaud, directeur général du Collège Mathieu

Il l’affirme sans broncher, les défis que devra relever le Collège Mathieu sont énormes. De plus, la diminution du nombre d’élèves fréquentant son école l’inquiète beaucoup.

Thursday, April 12, 2001/Author: L'Eau vive/Number of views (15862)/Comments (0)/
RSS
First232425262728293032

 

Nouvelles et blogue du

Conseil des
écoles
fransaskoises

Nouvelles du CÉF

12345678910Last

Le CEF sur Facebook


Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top