Close
Estelle Bonetto
/ Catégories: Arts et culture, Musique

Un Noël à la Campagne

Famille Campagne

Famille Campagne

Crédit : Courtoisie

La famille Campagne vient de sortir un album du temps des Fêtes, intitulé Noël en famille, qui fait honneur aux traditions et aux générations, tout en faisant place au renouveau et aux retrouvailles en famille

Le dernier album de Noël de la famille, Le dernier mois de l’année, sous l’égide de leur groupe fétiche, Hart Rouge, remonte à 1992. Originaire du village de Willow Bunch, en Saskatchewan, le clan Campagne, désormais composé de six membres depuis le départ de Carmen, offre un cadeau de Noël qui saura faire vibrer les fibres familiales et festives. Entretien avec Annette Campagne.

Les albums de Noël foisonnent sur les tablettes des disquaires virtuels, alors pourquoi avoir choisi ce genre musical ?

Ça fait longtemps qu’on voulait faire un album de Noël ! Beaucoup de monde, surtout en Saskatchewan, nous demandait où il pouvait trouver notre album de Hart Rouge, Le dernier mois de l’année, mais il n’est plus en circulation. On n’a même plus le droit de le vendre, car la bande maîtresse ne nous appartient pas.

Comment cet album se démarque-t-il ?

On voulait quelque chose de la famille qui allait durer, et faire le mariage des générations. C’est important de léguer notre expérience à la prochaine génération. C’est aussi pour cela qu’on fait le festival Terre ferme : pour donner à la relève l’expérience des enregistrements, des entrevues. C’est la continuation de notre legs.

Cet album n’est pas seulement une compilation de chansons de Noël, ce sont surtout et avant tout des retrouvailles. Quels membres de la famille y ont participé ?

Toutes les générations ! De la voix de ceux qui nous ont quittés, c’est-à-dire mon père et ma sœur Carmen, à celles de mon frère, mes quatre sœurs, moi-même, mon conjoint Dave Lawlor qui est musicien, en plus de deux nièces et trois neveux.

Comment avez-vous fait pour réunir tous ces membres qui sont maintenant éparpillés un peu partout au Canada ?

Cet été, nous étions tous réunis à la ferme familiale à Willow Bunch pour notre spectacle annuel Terre Ferme qui s’est déroulé encore une fois en ligne. Nous en avons donc profité pour enregistrer les voix, à une température de +30 degrés, pas -30 ! [rires]. Nous avons continué à distance entre Montréal, Winnipeg et Regina.

À quoi peut-on s’attendre avec cet album ?

On a composé quatre nouvelles chansons, on a repris quatre chansons de l’album Le dernier mois de l’année, dont Minuit chrétien où on peut entendre la voix de mon père Émile et Noël, c’est l’amour avec la voix de ma sœur Carmen. 

C’est un beau mélange de nouveau et de traditionnel et, pour moi, Noël n’est pas Noël tant que je n’ai pas entendu mon père chanter Minuit chrétien. Le fil conducteur de l’album est vraiment la famille, aujourd’hui et hier.

Justement, que représente la période du temps des Fêtes pour votre famille ?

Noël, ce sont des retrouvailles, on est de très grands joueurs de cartes, alors on joue beaucoup, on mange beaucoup aussi, et ce sont des vacances aussi pour avoir la chance de se reposer. C’est une pause aussi, au même titre que la pandémie qui nous a permis de ralentir. 

Personnellement, j’en ai profité pour créer. D’avoir cet espace, ce temps, ça ne m’a pas trop manqué de me trimbaler à droite, à gauche et d’être constamment en déplacement ou en tournée.

L’album est maintenant lancé. Que préparez-vous pour 2022 ?

Beaucoup de choses ! À part l’album, nous avons aussi eu une subvention pour réaliser six émissions, dont la première qui vient d’être diffusée et dont le thème est Noël. La prochaine est prévue pour février. Ces émissions mettent en vedette des artistes de l’Ouest. C’est une prolongation du festival Terre Ferme. En espérant que nous aurons la chance d’avoir un festival en personne en 2022 !

Tous les détails sur le site de Terre Ferme. Pour écouter les émissions, rendez-vous sur la page Facebook de Terre Ferme.

Imprimer
838

Navigation du site


Categories

Back To Top