Close
Presse Canadienne
/ Catégories: Arts et culture, Cinéma

Oscars: Birdman triomphe; L'hôtel Grand Budapest et Whiplash ne sont pas en reste

Oscar
Même nombre de nominations, même nombre de trophées: "Birdman" et "L'hôtel Grand Budapest", les grands favoris de la 87e cérémonie des Oscars, tous deux nommés neuf fois, sont repartis avec quatre trophées chacun.

"Birdman ou (les vertus insoupçonnées de l'ignorance)" du réalisateur mexicain Alejandro Gonzalez Inarritu a toutefois reçu les prix les plus convoités: meilleurs film, réalisateur, scénario original et direction de la photographie.

Quant à "L'hôtel Grand Budapest" de Wes Anderson, il repart avec les trophées des décors, de la coiffure et du maquillage, des costumes, ainsi que de la trame sonore originale.

Le "Whiplash" de Damien Chazelle a connu une récolte plus surprenante. Tout de même un titre important de l'année - cinq nominations de l'académie, dont une dans la catégorie Meilleur film -, il a remporté trois prix: acteur de soutien, montage et mixage sonore. Ce dernier prix a été remporté par le Canadien Craig Mann.

Le segment de remise des prix musicaux a été apprécié durant la soirée, qui s'est étirée au-delà de l'horaire prévu. L'interprétation de "Glory", la chanson thème de "Selma", par John Legend et Common a ému toute la salle. Toute de suite après, les deux interprètes remontaient sur scène pour prendre possession du trophée pour la meilleure chanson originale. Des acteurs, dont celui qui tient le rôle de Martin Luther King Jr. dans "Selma", David Oyelowo, étaient émus aux larmes. Durant son discours, John Legend a rappelé qu'il y avait aujourd'hui "plus d'hommes noirs dans les services correctionnels que d'esclaves autrefois" aux États-Unis.

Pour marquer les 50 ans de la sortie de "La mélodie du bonheur", Lady Gaga a entonné un pot-pourri de trame sonore de la légendaire comédie musicale. Ovationnée, elle a été jointe sur la scène par Julie Andrews, l'actrice et chanteuse qui incarnait Fraulein Maria, qui a remis à Alexandre Desplat le prix de la meilleure trame sonore originale pour "L'hôtel Grand Budapest".

Sacrée meilleure actrice de soutien pour son rôle dans "Jeunesse", Patricia Arquette a épaté et surpris en transformant son discours d'acceptation en plaidoyer pour l'équité salariale. Meryl Streep, défaite dans cette catégorie, l'a acclamée, bras en l'air. "Il est temps que nous obtenions l'équité salariale et des droits égaux pour toutes les femmes en Amérique!", s'est-elle écriée sur le ton d'une politicienne. L'équivalent de ce prix a été remis à J.K. Simmons, qui tient le rôle de l'exigeant chef d'orchestre dans "Whiplash". Lui aussi touchant dans son discours d'acceptation, il a rappelé à tous ceux qui ont des parents toujours en vie de leur téléphoner. "Ne textez pas, ne leur envoyez pas un courriel; appelez-les et parlez-leur aussi longtemps qu'ils le désirent!"

D'ailleurs, tout le monde avait sa cause, dimanche soir, lors du gala animé pour la première fois par l'acteur Neil Patrick Harris. En plus de Mme Arquette et M. Simmons, Le récipiendaire du trophée du meilleur scénario d'adaptation, Graham Moore pour "Le jeu de l'imitation", a parlé de sa tentative de suicide et encouragé tous les adolescents à rester intègres. Julianne Moore, meilleure actrice pour "Still Alice", a sensibilisé le public à la maladie d'Alzheimer, dont souffre son personnage.

Le réalisateur québécois Jean-Marc Fournier a malheureusement vu s'envoler ses deux chances de voir son film "Wild" décoré d'une statuette de l'Academy of Motion Arts and Picture, les actrices Reese Witherspoon et Laura Dern ayant été défaites dans les catégories, respectivement, d'actrice principale et de soutien. 

 

Imprimer
4718

Navigation du site

Categories

Back To Top