Close

Nouveau souffle pour le Rendez-Vous Fransaskois

Un public varié et des invités de marque :

SASKATOON - Le Rendez-Vous s’était un peu essoufflé l’année dernière, boudé en partie par les partisans de l’ancien directeur général de l’ACF, Denis Simard, dont le congédiement controversé durant l’été, était resté en travers de la gorge de certains. Mais cette année, le public était indiscutablement présent pour discuter de la question de l’éducation en français, si chère à tous. Parmi les officiels, on comptait des ministres, des anciens ministres, des employés de Ministères provinciaux et fédéraux, le maire de Saskatoon et beaucoup de membres des conseils d’administration d’organismes fransaskois. La communauté dans son ensemble avait donc répondu présente avec près de 200 inscrits pour cette édition.

Le maire de Saskatoon, Donald Atchison

Le maire de Saskatoon, Donald Atchison

Le maire de Saskatoon, Donald Atchison, était présent à la cérémonie d’ouverture du Rendez-vous fransaskois. Il a souligné l’importance de la contribution de la communauté fransaskoise à la vitalité de la ville.
Photo: Alexandra Drame (2014)
L’ouverture des festivités a été lancée par Mme Gabrielle-Lepage Lavoie, présidente de la Fédération des Francophones de Saskatoon qui a rappelé combien « Il est important de transmettre la fierté francophone à nos jeunes ». D’ailleurs, une délégation de membres de l’Association Jeunesse Fransaskoise (AJF) est venue parler de son expérience concernant l’éducation. Étant les principaux concernés par les efforts développés dans ce secteur, c’était bien de les avoir aussi autour de la table.

Une autre présence notable a été celle de Canadian Parents for French (CPF) : pour une fois, la parole a été donnée au secteur de l’immersion, et pas seulement au Conseil des Écoles Fransaskoises (CEF). Notons néanmoins qu’écouter seulement CPF, sans un représentant d’une commission scolaire responsable de programmes d’immersion, ce serait comme laisser l’Association des Parents Fransaskois (APF) parler au nom du CEF. Le tableau n’était pas complet, mais un premier pas a été fait pour donner la parole à l’immersion, ce qui n’est déjà pas si mal.

Rendez-vous est donc pris en 2015 pour voir quelles autres surprises nous réserve le Rendez-Vous!

Imprimer
6653

Navigation du site

Categories

Back To Top