Close
Les artistes fransaskois répertoriés dans un bottin
Grace Ngalula
/ Catégories: Arts et culture

Les artistes fransaskois répertoriés dans un bottin

Le 6 juin, le photographe et informaticien Daniel Paquet a lancé SaskArtistes.ca, un nouveau bottin en ligne qui facilite la recherche d'artistes francophones en Saskatchewan. En mettant en valeur les forces vives de la création fransaskoise, ce dernier espère apporter un coup de projecteur bien mérité aux contributeurs de l’art local.

Daniel Paquet avait envie d'offrir à la communauté fransaskoise quelque chose de nouveau. « Un bottin des artistes me semblait nécessaire et, comme francophone en Saskatchewan, je suis persuadé qu’il faut donner plus à la communauté que ce qu’on reçoit », commente l’instigateur du projet.

« Il m'a fallu une centaine d'heures pour bâtir le site SaskArtistes.ca en tant que tel, puis quelques dizaines d'heures additionnelles pour identifier le plus d'artistes possible et compiler leurs informations », ajoute Daniel Paquet.

Le site web est accessible sans frais, ne bénéficie pas de subventions, et ne contient pas de publicités. « J’ai décidé de faire le tout à mes frais, résume le Fransaskois. Je prévois aussi de continuer à maintenir le site sans commandites ou subventions. »

Un outil qui manquait

Selon le créateur de saskartistes.ca, « la Saskatchewan compte plus d'artistes francophones qu'on l'imagine ». Ces derniers « méritent d'être reconnus en tant qu’artistes francophones, même si leur art n'est pas nécessairement typé francophone », note-t-il.

Le musicien réginois Michel Lalonde, qui figure dans le bottin, accueille l’initiative avec joie. « Les trois dernières années ont été particulièrement difficile pour tous les artistes, mais en particulier pour les arts de la scène, commente-t-il. Je crois que ce bottin aura un impact positif et important auprès de la communauté artistique et le milieu culturel en général. »

Un bottin à faire grandir

Le bottin répertorie pour le moment une centaine d’artistes et de groupes. Pour y figurer, il faut « être artiste, parler français et habiter, être originaire ou avoir œuvré significativement en Saskatchewan », indique le site.

« Cette définition m'est apparue essentielle après le débat inutile qui a suivi le déménagement de Shawn Jobin au Québec. Voilà un artiste qui a marqué la Saskatchewan et qui garde un fort attachement à la communauté. Il m'était évident qu'il devait apparaître dans la liste. Et son cas
n'est pas unique », explique Daniel Paquet.

Plusieurs artistes se trouvent dans le même cas, dont des membres de la famille Campagne, Michel Lalonde, Anique Granger, ou encore Michel Marchildon qui n'habitent plus en
Saskatchewan. « Tous demeurent des artistes d'ici », insiste Daniel Paquet.

Afin de faire progresser le bottin, le Fransaskois à l’origine du projet se dit ouvert à toute idée d’amélioration. « J'espère recevoir encore plus de matériel de la part des artistes », confie-t-il à cet égard.

« J'ai confiance que SaskArtistes.ca fera sa place comme un outil utile et sans prétention. Cela ne révolutionnera pas la scène artistique saskatchewanaise, mais j'espère qu'il donnera un coup de pouce à tous les artistes francophones qui mettent beaucoup d'énergie à faire croître leur art », ponctue Daniel Paquet.
 

Imprimer
254

Navigation du site


Categories

Back To Top