Close
Marie-Lou Bernatchez
/ Catégories: Arts et culture, Musique, 2019

Le pianiste David Jalbert ravi de sa rencontre avec les Fransaskois

REGINA - Le virtuose de renommée internationale n’en était pas à sa première visite dans la province le 21 août dernier.  Il avait, en 2010, joué avec l’Orchestre symphonique de Regina puis fait une tournée en compagnie de la violoncelliste Denise Djokic en 2006. Toutefois, il s’agissait de sa première rencontre avec le public fransaskois. Une « agréable surprise ».

C’est au St Andrew's Presbyterian Church, à Saskatoon, que David Jalbert a donné un récital de deux heures devant un public de 200 convives, puisant dans son vaste répertoire  composé de pièces de Bach, Schumann et plusieurs autres grands compositeurs classiques. 

Touché par l’accueil des Fransaskois

Le virtuose de quarante ans s'est dit étonné de la qualité du public composé en majorité de musiciens professionnels et d'étudiants en musique. Il a également été surpris de constater que la plupart s'exprimaient dans sa langue natale. « Je n’avais pas rencontré les communautés francophones auparavant lors de mes venues dans la province. J'en ai cette fois eu la chance et j'ai été agréablement surpris de parler en français avec plusieurs personnes du public après le spectacle », se réjouit le Québécois né à Rimouski.

Le mélomane ajoute : « J’ai été merveilleusement bien accueilli, j’ai adoré Saskatoon. L’événement était très bien géré. Ce n’est pas évident d’organiser des séries de récitals, de promouvoir l’événement et de bien coordonner le tout. »

Virtuose dès le plus jeune âge

Le pianiste a récemment été élu comme l’un des 15 meilleurs pianistes canadiens de tous les temps par CBC. « Ça sonne toujours drôle d’entendre ça, c’est très flatteur mais je trouve ça gênant », nuance-t-il humblement.

La clé de son succès provient de son talent inné, mais résulte également d’une vie entièrement consacrée à la pratique. C’est dès le très jeune âge de 4 ans que David Jalbert s’est mis à jouer de cet instrument. « J’ai commencé sur un clavier. Très jeune, c’était clair que j'avais l’oreille musicale. J’avais de la facilité à reproduire les mélodies que j’entendais. Par la suite, j’ai suivi des cours de piano, ça donnait un break à mes parents ! »

À l’âge de neuf ans, le musicien participait déjà à des concerts nationaux. « Je pratiquais toujours, c’était déjà comme un emploi à temps plein », explique-t-il. Diplômé à 21 ans de l’Université de Montréal, il a reçu la même année la Médaille académique du Gouverneur général. Au fil du temps, il a été primé dans des concours nationaux et internationaux et a notamment été lauréat en 2007 du prestigieux Prix Virginia Parker du Conseil des arts, en plus d’avoir été nominé quatre fois aux prix Juno et remporté cinq Prix Opus.

L'automne s'annonce mouvementé pour David Jalbert qui se prépare à la rentrée scolaire. En plus de sa carrière professionnelle en solo, il est enseignant agréé de piano à l’Université d’Ottawa. « J'ai hâte de la rentrée, je suis toujours content de revoir mes élèves, même si l'horaire d'enseignant et de carrière solo n'est pas toujours évident. »

Le pianiste sera en enregistrement d'un nouvel album entièrement consacré au compositeur Joseph Haydn les 9 et 10 septembre prochains à Québec. Il sera en tournée un peu partout au pays dans les mois à venir.

Article précédent Saskatoon retrouve enfin ses députés communautaires
Prochain article Les feuilles d’automne : entre spectacle et séduction
Imprimer
325

Theme picker

 

Navigation du site


Categories

Le Portail fransaskois

Back To Top