Close

L’abbaye de St. Peter’s accueille des artistes fransaskois

11 Écrivains et artistes visuels ont participé à une retraite de 4 jours

Les auteurs autour de la table : Madeleine Blais-Dahlem, Rose Després (formatrice), Céline Findlay, Estelle Bonetto, Martine Noël-Maw et Jean-Marie Michaud.

Les auteurs autour de la table : Madeleine Blais-Dahlem, Rose Després (formatrice), Céline Findlay, Estelle Bonetto, Martine Noël-Maw et Jean-Marie Michaud.

Photo : Laurier Gareau

Huit auteurs et trois artistes visuels se sont donnés rendez-vous à l’Abbaye de St. Peter’s à Muenster du 21 au 24 août derniers pour la retraite annuelle des artistes fransaskois. Le projet s'inscrit dans les activités du 40e anniversaire du Conseil culturel fransaskois (CCF) qui a organisé la retraite pour une deuxième année consécutive. La retraite avait commencé il y a six ans comme initiative de la Coopérative des écrivains de Saskatoon. Cette année, le CCF avait aussi invité des artistes visuels.

 

La retraite est une occasion où auteurs et artistes visuels peuvent échanger à propos de leur art, tout en travaillant sous le regard vigilant de formateurs chevronnés. Les auteurs ont eu l’occasion de travailler avec Mme Rose Després, poète acadienne du Nouveau-Brunswick. La formatrice a fait voyager les participants et les participantes à travers les univers avec trois exercices d’écriture qu’elle surnomme « Wanda et la Winnebago ». Elle a aussi eu des rencontres individualisées avec les auteurs pour discuter de leur projet personnel. C’est pour permettre ces rencontres individuelles avec Rose Després que le groupe a été limité à huit personnes. Plusieurs auteurs se sont empressés de participer au « gueuloir », qui consiste à lire leur texte à pleine voix. Des discussions fort intéressantes ont suivi les lectures.

 

Au même moment, les artistes visuels tentaient d’absorber les conseils précieux de leur formateur, Pierre Beaudoin, consultant et commissaire d’expositions dans la région de Montréal. Le formateur a invité les trois artistes à refaire leur dossier d’artiste, CV, biographie, etc. Il les a même encouragés à mettre en mots leur démarche artistique. Provenant de trois disciplines artistiques différentes (céramique, peinture et photographie), les trois artistes ont des démarches très différentes. Vendredi soir, les participants à cette formation ont lancé le défi aux auteurs de jouer une mutation du jeu « du cadavre exquis », qui consiste à composer une phrase, ou une série de phrase, au sujet des œuvres des artistes visuels : pièce de céramique, peinture ou photographie. L’exercice a été stimulant pour tout le monde. 

 

Samedi, toujours dans le paysage de Wanda et sa Winnebago, les auteurs ont demandé aux artistes visuels de concevoir un monde visuel créé par les auteurs : la planète imaginaire, Zobite. Les premiers textes des auteurs en main, les artistes visuels ont bien voulu relever le défi en utilisant seulement des objets trouvés à même les espaces de l’Abbaye. Ils ont fait une superbe présentation photographique pour nous transporter sur Zobite. Après autant de travail et de partage, tous se sont bien amusés.

 

L’idée de mêler auteurs et artistes visuels a été un coup de génie initié par les Sans Ateliers de Saskatoon. Le Conseil culturel fransaskois doit être félicité d’avoir donné libre cours aux formateurs et aux participants, liberté qui a permis un plus grand échange entre les disciplines.

 

Tous les participants souhaitent que la retraite puisse continuer à être une activité annuelle. 

Imprimer
6308
 

Navigation du site

Categories

Back To Top