Close
Jean-Philippe Deneault
/ Catégories: Communautaire, Saskatoon, 2019

Heather Bekar-Schulte fait du Relais un haut lieu de la gastronomie

Les activités de la Fédérations des francophones de Saskatoon sont toujours agrémentées de plats savoureux

Heather Bekar-Schulte

Heather Bekar-Schulte

Photo : Jean-Philippe Deneault (2019)
SASKATOON - Certains habitués des 5 à 7 de la Fédération des francophones de Saskatoon (FFS) ont pu déguster les plats de Chef de Partie, d’autres lors d’événements spéciaux tels le repas du temps de fêtes de la FFS ou la soirée d’ouverture du Festival Cinergie. Mais qui est Chef de Partie ? Lumière sur le parcours de cette chef d’exception installée dans l’ombre des cuisines du Relais à Saskatoon.

Originaire la région de North Battleford, en Saskatchewan, Heather Bekar-Schulte obtient son premier diplôme en cuisine professionnelle avec une spécialité en boulangerie à 17 ans. Elle débute sa carrière culinaire au Wanuskewin Heritage Park en tant que cuisinière puis directrice de cuisine. À 19 ans, elle devient propriétaire de son premier établissement culinaire en Alberta qu’elle exploite jusqu’à l’arrivée de son premier enfant.

Désirant parfaire ses connaissances en cuisine, elle retourne vivre en Saskatchewan au cours des années suivantes et termine ses études en cuisine tout en cumulant les expériences dans des établissements divers auprès de cuisiniers de renom et dans des brigades à la française. Elle a notamment travaillé au Saskatoon Inn, au Parkville Manor, au Marquis Hall de la U of S, au Delta Bessborough, au Willows Golf & Country Club et au Riverbend Plantation Café du Marché des fermiers.

En juin 2014, après vingt ans dans l’industrie culinaire, Heather crée sa propre entreprise de restauration familiale indépendante : Chef de Partie Catering & Cakes est né. « Mes enfants adorent le nom de ma compagnie et dire que leur mère est la Chef du party ! » s’exclame-t-elle [ndlr : traduction]. Bien qu’elle ne parle pas français, sa passion pour la gastronomie française est contagieuse et l’acte de cuisiner est universel. Cela peut en revanche présenter des défis, comme au lancement de la saison de la Troupe du Jour où les étiquettes des plats n’étaient qu’en anglais.

La cuisine du Relais, un joyau caché

Le 1er février 2018, Heather Bekar-Schulte aménage la cuisine du Relais, ainsi qu’un bureau situé à l’étage de l’immeuble de la Fédération des francophones de Saskatoon. « Nous sommes le traiteur résident du Relais Hall, ce qui signifie que chaque fois que quelqu’un loue la salle ou a besoin d’un service de restauration dans le bâtiment, nous sommes heureux de le lui fournir. Comme la communauté fransaskoise est curieuse et amatrice de bonne chère, nous pouvons lui confectionner de savoureux plats emblématiques de la cuisine francophone », précise-t-elle.

« Ma plus grande joie en fournissant le service du 5 à 7 consiste à tenir un petit restaurant quelques heures tous les vendredis. Cela nous permet d’être très créatifs avec nos plats. Au menu, il y a toujours un plat du jour et un dessert revisitant ou inspirés de la gastronomie française, canadienne-française ou d’ailleurs dans la francophonie. Le Relais est un joyau caché le vendredi soir ! », atteste-t-elle.

La coordinatrice des événements et responsable de la promotion à la FFS, Cédrine Plongeur, renchérit : « Heather et son équipe proposent chaque vendredi un menu pour moins de 15 dollars. Il est publié dans notre lettre hebdomadaire tous les mercredis. Pour ceux qui s’intéressent à d’autres plats, ou en complément, il y a toujours au menu de la poutine, des frites de patates douces, du brie, ou encore une salade verte au poulet. »

Une situation gagnant-gagnant

Pour Eric Lefol, directeur de la FFS, « l’entreprise d’Heather a énormément grandi pendant l’année passée. Il y a couramment quatre personnes qui travaillent dans la cuisine pour préparer des repas pour des grands événements. Heather installe cet été une nouvelle cuisine plus vaste répondant mieux à ses besoins. Malgré tout, elle conserve la cuisine du Relais pour les événements qui se déroulent dans notre bâtiment. Heather mentionne que les événements du Relais à eux seuls sont suffisants pour rentabiliser la cuisine. Nous pensons que nous allons passer une autre belle année de collaboration avec elle », envisage-t-il.

Heather ajoute à son tour : « Je suis très fière de la cuisine que nous préparons pour la communauté fransaskoise. Les planches de charcuterie que nous avons faites pour le banquet de Noël au Relais étaient fabuleuses ! Nous avons fait notre propre pâté de pays confectionné avec de la poitrine de porc, des sauternes et des cerises aigres séchées. Nous avions aussi des rillettes de porc et de lapin, et du fromage à volonté ! C’était spectaculaire ! Nous avons placé d’énormes planches au milieu des tables sur lesquelles nous avons posé de grands paniers de pain chaud maison et de beurre sucré », se rappelle-t-elle.

Cédrine et Eric abondent dans le même sens : « Nous avons eu de nombreux retours positifs sur la soirée de Noël et le fameux bœuf bourguignon. Ce soir-là, nous avons servi plus de 90 repas ! Un délice. » Pour conclure, Cédrine rappelle que « bien que nous entamions notre pause estivale pour les 5 à 7, nous reprendrons nos menus spéciaux dès septembre avec de nouvelles propositions de notre Chef de Partie ! »

Imprimer
748

Navigation du site

Categories

Le Portail fransaskois

Back To Top