Close

Un héros grec au pavillon Gustave Dubois!

Des élèves de Saskatoon ont présenté un spectacle musical

La troupe de la comédie musicale Hercule.

La troupe de la comédie musicale Hercule.

Photo : Alexandra Drame

Hercule, héros de la mythologie dont les nombreuses aventures l’ont mené de la Méditerranée jusqu’aux enfers, a ajouté une tâche à sa liste déjà longue de 12 travaux : il était en effet de passage à Saskatoon pour quelques jours, du 26 au 28 mai, et a pu profiter d’un beau temps printanier digne du mont Olympe! 

  

Les élèves de l’École canadienne-française pavillon secondaire ont présenté leur sixième comédie musicale, Hercule, sous la direction du metteur en scène Alphonse Gaudet. Cette pièce a été préparée en deux mois et demi au prix de nombreuses heures de répétitions, de pratiques de danse et de chant. Mais ces sacrifices valaient la peine, car ils ont permis de ravir un public de 750 personnes venues assister aux six représentations qui ont été offertes. Parents, amis, mais aussi élèves d’autres écoles du CÉF ou des programmes d’immersion de la ville ont pu assister aux prestations des 47 élèves qui formaient la troupe.


Alphonse Gaudet, qui travaille depuis 13 ans avec les jeunes intéressés à développer leurs habiletés théâtrales, navigue avec autant d’aisance entre le milieu professionnel et le milieu amateur. Il concède néanmoins que « cela demande beaucoup d’énergie, d’adaptation et de patience de travailler avec les jeunes. Mais je m’efforce le plus possible de faire comme au théâtre professionnel pour leur donner de bonnes habitudes. Je vois d’ailleurs une douzaine de talents parmi les élèves qui pourraient faire une carrière au théâtre. »


Par ces temps difficiles au CÉF, où les cours d’arts pratiques et appliqués subissent des coupures de budget, le projet n’a pas été touché, car c’est une activité parascolaire. Il a même fait l’objet d’un élan de solidarité, comme nous l’explique M. Gaudet : « Les professeurs de l’école nous ont aidés avec la réalisation des décors pendant les cours d’art. Beaucoup d’élèves se sont aussi impliqués en dehors du noyau dur qui joue dans la pièce. Des costumes ont été prêtés par le département de théâtre de l’Université de la Saskatchewan, d’autres ont été achetés ou confectionnés. Je tiens aussi à remercier Mme Adèle Gaudet, mon assistante sur le projet, qui m’a beaucoup aidé, avec la musique notamment. Ça a été un vrai travail d’équipe! »

 

Le théâtre c’est a-muse-ant!

 

Kathleen Carter, qui joue une des muses dans la pièce, nous explique pourquoi elle s’est impliquée dans cette activité « Cela fait trois ans que je fais du théâtre, depuis la 8e année. J’adore m’exprimer et je trouve que le théâtre est un moyen amusant de le faire. C’est aussi une bonne activité sociale en français avec les autres acteurs. En plus, j’adore la mythologie grecque, j’ai lu beaucoup de livres à ce sujet. »


Selon elle, ce genre d’initiative permet aussi de mettre en valeur les écoles du système scolaire fransaskois « Les élèves de plusieurs écoles d’immersion ont vu la pièce. Cela permet de leur montrer comment on s’exprime en français. Je pense qu’ils étaient impressionnés par la qualité de notre français. »


Est-ce qu’elle compte continuer à faire du théâtre? « Définitivement! J’aimerais m’impliquer le plus possible jusqu’à la 12e année. C’est tellement a-muse-ant! »

Imprimer
9970

Navigation du site

Categories

Back To Top