Close

Entrevue avec Siriki Diagabaté, président de l’Association canadienne-française de Regina (ACFR)

Face aux démissions des membres du conseil d’administration (CA), qui ont eu lieu au cours de l’assemblée générale annuelle (AGA), M. Diagabaté a mentionné qu’il aurait voulu garder certains membres au sein du CA, par exemple Marc Drolet, qui faisait partie de l’équipe depuis cinq ans, mais qu’il a pu comprendre sa décision de quitter. Il a également souligné le bon travail de Sara Maria Daubisse auprès du CA, qui, à ses dires, a beaucoup contribué à l’ACFR durant son mandat. À son avis, les membres sortants du CA ont beaucoup donné à l’ACFR. 

 

Cependant, M. Diagabaté a indiqué être très content de sa nouvelle équipe, dont les membres ont beaucoup d’expériences variées qui, à son avis, pourront avoir des répercussions bénéfiques sur l’ACFR. Il se montre particulièrement heureux d’avoir pu obtenir une « jeune », qui pourra, selon lui, apporter une nouvelle perspective et un regard nouveau au sein du CA de l’ACFR. 

 

Selon M. Diagabaté, le mécontentement des gens face à l’absence de rapport financier détaillé par projets était justifiable, puisque la proposition avait été faite l’année précédente et adoptée par l’Assemblée. Il croit également qu’il est normal que le déficit ait causé autant de réactions considérant le traumatisme que les gens ont vécu suite aux difficultés financières importantes de l’ACFR quelques années auparavant. 

 

Afin de rectifier la situation et pour répondre aux propositions qui ont été faites, Monsieur Diagabaté a mentionné que la ventilation par projets va être exécutée, le système étant déjà en place. Il a également ajouté que le CA va s’assurer que l’argent soit disponible, qu’on ait les subventions nécessaires avant d’entreprendre des projets. 

 

En guise de conclusion, Monsieur Diagabaté a tenu à dire aux gens que l’ACFR a causé un déficit, qu’ils en sont responsables, mais que cela ne met aucunement en péril les finances de l’ACFR. Il ajoute que son équipe et lui vont s’assurer que ça ne se répète pas, qu’ils vont travailler beaucoup au niveau de l’autofinancement de l’organisme pour la prochaine année. D’autre part, il tient également à remercier les gens d’être venus. Selon ses dires, il y avait longtemps qu’on avait vu autant de gens à une assemblée et ça montre l’intérêt des gens par rapport à la communauté francophone. 

 

Pour sa part, la directrice générale de l’ACFR, Jessica Chartier, explique qu’ « une entente avait été faite avec le ministère de Patrimoine canadien pour que l’ACFR dépense 39 000 $ des surplus accumulés au cours de l’année 2013-14. Ainsi, le déficit sur l’année était prévu et a été géré pour proposer de nouvelles activités et services à la communauté, et pour installer les nouveaux espaces du Carrefour Horizons. Les employées restent ouvertes à toute proposition d’activités et services pour mieux répondre aux besoins de la communauté de Regina. »

Imprimer
4798

Navigation du site

Categories

Back To Top