Close
Alexandre Daubisse (EV)
/ Catégories: Regina, Sport, 2014

Deuxième édition annuelle de la sortie vélo de Bike Regina avec des membres du conseil municipal

Image
Mardi 3 juin au Candy Cane Park de Regina a eu lieu la deuxième édition de la sortie vélo annuelle de Bike Regina, dans le cadre de la semaine du défi-transport, avec des membres du conseil municipal et de l’administration.

 

La ville de Regina, qui est censée coordonner la semaine du défi-transport et en faire sa promotion, n’a organisé aucune activité dans ce sens depuis deux ans, d’où l’initiative de l’association Bike Regina, selon la présidence de cette dernière.

 

L’évènement, qui a réuni une vingtaine de personnes, a pour but de sensibiliser les membres du conseil municipal aux défis que rencontrent les usagers dans leur pratique du vélo en ville au quotidien.

 

Une sortie vélo à but pédagogique

 

Le thème de la sortie, Tricky transitions / Missed connections (Passages difficiles / Connections manquées), permettait au guide, la présidente, madame Sara Maria Daubisse, de faire remarquer aux conseillers municipaux l’infrastructure en place, tout en soulignant les paradoxes inhérents à celle-ci, tels qu’une piste cyclable qui aboutit à un endroit d’où on ne peut ressortir sans enfreindre la loi ou les règlements municipaux (by-laws). 

 

Cette sortie à vélo d’environ 45 min entre la mairie et Candy Cane Park, près du lac Wascana et du Centre des sciences, comptait un peloton qui comprenait les conseillers Bob Hawkins et Shawn Fraser, et le responsable en chef des transports pour la ville de Regina, Scott Thomas. La présence de ce dernier était particulièrement bénéfique pour Bike Regina, puisque monsieur Thomas a pu donner quelques explications en route sur le système d’infrastructures mis en place par la ville. Les participants avaient ainsi le point de vue de la municipalité sur le sujet et une meilleure idée des projets municipaux dans ce domaine, tout en constatant les lacunes qui existent.

 

Joindre l’utile à l’agréable

 

À l’arrivée à Candy Cane Park, un barbecue et des rafraîchissements, offerts par Bike Regina (parrainé en partie par The Ukranian Co-op et Northgate Bakery), attendaient les cyclistes. Parmi les participants qui n’avaient pas participé à la sortie, la plupart s’étaient rendus au barbecue à vélo et en famille. 

 

Brent Sjoberg, directeur-adjoint des services de la ville et responsable en chef des opérations aimerait « pouvoir faire davantage de vélo en ville. Mon fils va à l’école en vélo. Il faudrait plus de pistes cyclables. Cela ajoute à la qualité de vie des Réginois. »

 

Un engagement sur le long terme

 

Kris Abrahamson, président du Offroad Syndicate, club de vélo de montagne, est venu en famille. Afin d’encourager les gens à se déplacer en ville à vélo, son épouse, Alison, avance l’idée de pistes cyclables séparées. « Le problème à Regina, c’est que la municipalité pourvoit aux besoins des automobilistes, » explique Kris. Il loue l’initiative de Bike Regina d’essayer de sensibiliser les conseillers municipaux aux enjeux et aux défis de la pratique du vélo en ville. Point sur lequel, le conseiller Hawkins le rejoint. Ce dernier explique dans un français impeccable, que « ce genre d’initiative donne une idée des défis des cyclistes. On se rend compte des difficultés et cela constitue un rappel à la prudence. » Monsieur Hawkins pense que les Réginois sont ouverts, en général, à la pratique du vélo et aimerait qu’ils en fassent plus. « Le Conseil municipal envisage de créer de nouvelles pistes cyclables dans ce sens. Mais il faudrait séparer les vélos et les voitures. Il s’agit de développer de nouvelles structures appropriées. Mais il faut le faire petit à petit, prendre son temps et ne rien faire d’extrême. »

 

Parmi les commensaux, on comptait des jeunes, des enfants et des aînés. La pratique du vélo concerne tout le monde, toutes les catégories sociales ou d’âges. Barbara Young, conseillère municipale déjà présente à l’évènement l’an dernier, apprécie l’exercice et le fait de prendre l’air. Elle déplore le fait que nous vivions dans une culture de l’automobile et indique que le Conseil essaie de limiter cela. Comment? Par la formation. « Il faut apprendre aux cyclistes et aux automobilistes à partager la route et à respecter le code de la route. [ndlr : Bike Regina propose des ateliers de formation Cyclesmart 1 et 2 et Smart Routes 1 et 2 pour aider les cyclistes potentiels à circuler à vélo en sécurité].

 

La présidente de Bike Regina se dit satisfaite de la soirée et de l’intérêt suscité chez les conseillers municipaux et l’administration de la ville (il y a eu deux fois plus de participants de la ville que l’année passée), mais souligne que le travail est continuel.  Madame Daubisse assure que Bike Regina continuera de collaborer avec la ville comme partie-preneur du Transportation Master Plan, qui devrait être approuvé d’ici l’automne.


Défi-transport

 

Le défi-transport (commuterchallenge.ca/fr/) est un événement annuel qui se déroule à travers l’Amérique du Nord.  La compétition amicale entre lieux de travail dans une ville et entre des villes au pays encourage les Canadiens à laisser leurs voitures à la maison. Elle « célèbre le transport actif et durable... [et] récompense ceux qui marchent, font du vélo, font du co-voiturage, prennent le transport en commun ou travaillent depuis la maison. »

Imprimer
5524

Navigation du site

Categories

Back To Top