Close

Désirée Loiselle, grande gagnante de Jamais trop tôt

Désirée Loiselle (à droite) lors de sa prestation au CÉFOU en compagnie des musiciennes Danika Popovitch et Antonia Hollema.

Désirée Loiselle (à droite) lors de sa prestation au CÉFOU en compagnie des musiciennes Danika Popovitch et Antonia Hollema.

Photo: Conseil des écoles fransaskoises (2015)
Le choix a été fait, c'est Désirée Loiselle, étudiante à l’école Providence de Vonda, qui représentera la communauté fransaskoise pour le volet interprète lors du Festival international de la chanson de Granby, qui aura lieu du 21 au 26 août prochain.

Une compétition qui n’a pas été facile pour la jeune Fransaskoise. «Les personnes avec qui j'étais en compétition étaient toutes très talentueuses et uniques à leur façon. Je croyais vraiment que chacune d'entre elles avait la chance de remporter cette compétition », dit-elle.

L’élève de 12ieme année s’est toutefois distinguée des nombreux interprètes participant au concours Jamais trop tôt, qui a eu lieu le 26 mars dernier, à l’auditorium du Pavillon secondaire des Quatre-Vents.

Une nouvelle qui a fait le plus grand bonheur de Désirée: « Lorsque j'ai appris que je serais celle qui irait au Festival international de la chanson de Granby, j'étais très ébahie […]. Je suis tellement heureuse et j'ai hâte de participer à ce festival. »

Pour elle, le festival représente une opportunité de montrer aux gens la passion et l’amour qu’elle a pour la musique.

Son enthousiasme pour le concours n’est pas une surprise. Passionnée par la musique depuis sa tendre enfance, Désirée s'exprime par le chant. C’est une façon pour elle d’être heureuse et de communiquer ses propres émotions et pensées. « La musique est quelque chose qui m'inspire et qui m'apporte de si grandes joies que c’est comme un rêve pour moi », explique la Fransaskoise.

Nourrir une passion

Pour plusieurs jeunes artistes fransaskois, le concours Jamais trop tôt et le Festival international de la chanson de Granby sont des occasions en or pour développer leur passion pour la musique. « Je crois que Jamais trop tôt c'est une opportunité exceptionnelle pour les jeunes de la relève artistique de la province. C'est l'occasion de vivre une réelle expérience de scène et de partager ça avec d'autres jeunes artistes passionnés, qui viennent d'un peu partout au pays […] Ce concours est un premier pas vers le milieu professionnel de la chanson francophone pour les 18 ans et moins », affirme Stéphanie Alain, coordonnatrice de la programmation scolaire du Conseil culturel fransaskois. « En plus de leur permettre de vivre une expérience enrichissante, ces événements permettent aux jeunes intéressés de se perfectionner à l’aide de conseils d’artistes reconnus et de commencer à établir un réseau de contacts » ajoute-t-elle.

Une opinion que partage aussi la jeune Désirée Loiselle : « Il (le festival) représente un bonne occasion de recevoir des conseils et de m'orienter dans une direction que je voudrais peut-être suivre comme carrière. »

C’est donc un festival inoubliable qui attend Désirée au mois d’août. Elle s’envolera vers Granby une semaine avant le début du festival. Cinq jours de répétition avec une équipe professionnelle sont prévus avant l’événement tant attendu.     

 

Imprimer
5012

Navigation du site

Categories

Back To Top