Close

Défis d’hier et d’aujourd’hui de l’Assemblée communautaire fransaskoise

REGINA - Les membres de la communauté fransaskoise seront bientôt appelés aux urnes afin d’élire la personne qui succédera à Françoise Sigur-Cloutier à la présidence de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF).

Être à la tête de l’ACF est loin d’être de tout repos. Le prochain président de l’organisme fransaskois devra relever plusieurs défis. Cinq personnes ayant occupé ce poste ont partagé, sur les ondes d’Ici Saskatchewan, la réalité que vivra Denis Simard ou Roger Gauthier, les deux candidats à la présidence.

Gilles Groleau : président de 1999 à 2001

« J’ai vu la communauté d’une autre façon, c’est un peu comme un vol d’oiseau. Quand nous sommes dedans, nous ne voyons pas tout ce qui se passe. Mais quand tu es président, tu te promènes dans les communautés et tu as un meilleur coup d’œil sur la francophonie en Saskatchewan et à l’échelle canadienne. J’en suis sorti grandi de voir que nous sommes vivants et qu’il y a une vitalité dans les communautés francophones. »

Marie-France Kenny : présidente de 2004 à 2006

« Je suis fière dans tout ça d’avoir gardé mon intégrité. Vous savez, il y a toujours des agitateurs. Il y en avait à l’époque, il y en a encore aujourd’hui, des personnes qui veulent semer la pagaille. Même si ça m’a fait souvent mal, je pense que j’ai réussi à garder la tête haute et garder mes intentions de servir mon organisme et la communauté. »

Michel Dubé : président de 2006 à 2010 

« J’ai découvert cette fierté de la communauté et d’être Fransaskois. Le niveau d’émotion a toujours été présent. J’avais une équipe qui m’encourageait à me dépasser, donc ça été une belle expérience. »

« Ça ne se passe jamais comme nous l’avons prévu. En règle générale, j’ai été chanceux et privilégié de travailler avec une telle expertise autour de la table. »

Paul Heppelle : président de 2010 à 2012

« Ça n’a pas toujours été facile. Le dossier immigration-nouveaux arrivants a été difficile. D’après ce que je peux voir et entendre, ce dossier est toujours un défi. Cependant, nous devons laisser les choses prendre leur place. J’espère qu’en Saskatchewan, ce dossier sera une réussite et que la communauté puisse travailler avec les nouveaux arrivants pour construire une communauté vibrante et vivante. »

Françoise Sigur-Cloutier, présidente de 2012 à 2017

« Quand je pense à cette expérience, je l’associe à lorsque nous rêvons d’avoir un enfant. Lorsque nous avons cet enfant, il y a quand même un choc. Malgré les nuits courtes, c’est une expérience où l’apprentissage est très présent et des éléments auxquels nous n’avions aucunement pensé prennent une place énorme. »

Les élections de l’ACF se tiendront le 1er novembre prochain.

Imprimer
2444

Navigation du site

Categories

Back To Top