Close
Cuba au temps de la COVID-19

Cuba au temps de la COVID-19

Témoignage d'une Canadienne vivant à Cuba

Cuba a mis en place des mesures qui ont tenu la COVID-19 en échec. Des nations autochtones du Manitoba ont lancé un appel  à des médecins cubains, mais Ottawa a dit non.


Le 20 mars dernier, j'écrivais que la première mesure à prendre pour se protéger et protéger les autres de la transmission du virus était le port du masque. J'en ai même glissé mot à mes proches. C'est simplement logique...

Le mot d'ordre a été donné à Cuba immédiatement et tous, sans exception, avaient un masque le lendemain matin. Évidemment, un masque fabriqué maison. Les Cubains, dès le 11 mars dernier, se sont mis à leurs machines à coudre et en ont fabriqué pour leur famille, amis, bref, pour tous ceux et celles qui leur apportaient des bouts de tissus pour les confectionner. Ils n'ont pas attendu le mot d'ordre du ministre de la Santé! Les méchants virus, il en pleut à Cuba! Y'a même une dame qui a fait ses masques avec les bonnets de ses vieilles brassières... L'important, c'est qu'une fois à la maison, il faut le désinfecter cinq minutes à la vapeur, sinon le laver. Nous n'avons pas de micro-ondes...

Notre premier cas de contagion date du 11 mars, un touriste italien.

Nous sommes à 1000 +- de cas confirmés et à 32 décès. La population se chiffre à +- 12 millions. Comme au Québec.

Le 11 mars, il n'y avait que 4 cas confirmés au Québec. Faites le calcul.

Aussi, attendre que le malade se découvre atteint, dans toute sa peur d'être un pestiféré, avec symptômes, et qu'il aille chez le médecin est un non-sens.

Ici, les médecins visitent TOUTES les maisons 3 fois par semaine pour trouver les cas suspects. Et ne pas porter le masque est sanctionné. Les gens sont invités à rester à la maison. L'obligation de ne pas sortir dans les rues est pour les enfants de moins de 18 ans, parce qu'ils ne sont pas assez disciplinés. Logique.

Tous les contacts avec une personne ayant été diagnostiquée positive sont retirés de la circulation 14 jours et mis en isolement ailleurs que dans leur maison où circulent la famille et les aidants. Logique.

Et ce n’est pas cher. Ça ne met pas le système de santé en danger ni ses effectifs puisque la première prescription est respectée: le port du masque. Et le lavage des mains et la distanciation sociale, mais ça, c'est quand c'est possible.

Les Cubains font des queues tous les jours pour trouver de quoi manger... Nous traînons avec nous une bouteille d'eau à laquelle nous avons ajouté un peu de chlore et un peu de savon pour laver le linge.

Ça fonctionne avec le choléra, ça fonctionne avec la COVID-19.

On ne peut entrer dans une maison sans s'être lavé les mains à l'extérieur. Chaque porte a sa bouteille d'eau chlorée et sa bouteille d'eau pour se rincer et le sempiternel petit tapis où l'on s'essuie les pieds.

Petit tapis imprégné d'eau chlorée... Logique.

Dès la première semaine, les provinces ont été bouclées. Le transport réaménagé avec désinfection de chaque guagua après l'aller et après le retour. À Santiago y'a que 2 cas confirmés et des cordons sanitaires où des cas suspects ont été trouvés.

Et on ne parle pas du miracle cubain... dans nos médias.
CHAQUE cas traité est analysé et décrit dans le site cubadebate.cu avec la condition physique du patient à son arrivée, pendant le traitement et son évolution, et à sa sortie.

Il est expliqué comment lui a été transmis le virus, si c'est par contact avec un étranger ou parce qu'il était suspect par contact, donc déjà retiré de la circulation ou par contact communautaire (le processus de recherche des contacts et l'isolement de ces derniers est le même) et afin que tous puissent s'identifier avec les risques que chacun courre à ne pas respecter les consignes. Logique.

Allez voir sur www.cubadebate.cu. Même si c'est en espagnol c'est facile à comprendre. C'est même édifiant!

Qui disait que la médecine préventive n'était pas payante! Finalement, et c'est ce que nos pays riches apprennent à nos frais...

Mais le port du masque, ça cache le visage, comme un voile! On ajoute à cette protection des lunettes de soleil!! Ha! Ha! Vite les nouvelles puces dans nos téléphones et la géolocalisation.

Permettre le port du masque pour se protéger : UNE BOMBE!!! Il est préférable de garder tout ce beau monde à la maison! Logique.

Et je ne développerai pas.

Médecins cubaisn et autochtones manitobains

Une équipe de médecins cubains devait s'envoler (j'ai perdu la notion du temps, je crois que c'était en mars dernier) pour le nord du Manitoba pour y soigner des communautés autochtones. À la dernière minute, la vice-première ministre, Chrystia Freeland, s'y est opposée.

NDLR: Un pétition en ligne demande à la vice-première ministre canadienne de reconnaître la contribution des brigades médicales cubaines et de passer outre à l'avertissement du gouvernement américain demandant aux pays de ne pas accepter la venue de médecins cubains.

https://you.leadnow.ca/petitions/canada-recognize-cuba-s-remarkable-response-to-covid-19

Mamie nous contait que pendant la crise de la grippe espagnole, elle avait 18 ans, elle portait un masque avec des boules à mites et visitait les familles affligées pour se distraire... "Brillant!"

Geneviève Forest, sculpteure
Comunidad Artística Los Mamoncillos
Verraco, Santiago de Cuba
CUBA

https://genevieveforest.wixsite.com/porfolio-2018

Imprimer
11469

Theme picker

 

Navigation du site


Categories

Back To Top