Close

CINERGIE : 10 ans déjà!

Le rendez-vous annuel francophone des cinéphiles continue de croître

Festival Cinergie 2015

Festival Cinergie 2015

Le vendredi 1er mai, la Fédération des francophones de Saskatoon (FFS) a tenu son 5 à 7 hebdomadaire dans le foyer du Broadway Theatre à Sasakatoon. Ci-dessus, le directeur de la FFS, Éric Lefol, écoute attentivement la présentation de Sebastien Rock, un des fondateurs du festival.
Photo: Jean-Pierre Picard (2015)
SASKATOON - Le grand écran du Broadway Theatre de Saskatoon s’illuminait en français, du 28 avril au 2 mai dernier, pour la plus grande joie des cinéphiles, avec la dixième édition du Festival Cinergie.

On a eu la bonne idée de déplacer le joyeux 5 à 7 de la Fédération des francophones de Saskatoon du vendredi 1er mai dans le foyer du cinéma pour l’occasion. L’ambiance était à la fête car les progrès accomplis par les onze membres du comité organisateur en font maintenant un des événements majeurs de la ville. Benoît Goubot, le nouveau directeur du festival, nous apprenait que Cinergie figure désormais dans le guide touristique de la ville des ponts. Qui aurait cru, en 2006, qu'il ouvrirait, dix ans plus tard, la ronde des festivals de la belle saison !

Deux invités de marque et une programmation variée

De ses débuts modestes sur deux jours, la programmation du festival s’échelonne désormais sur cinq jours avec l’apport des matinées Jeunesse auxquelles plus de 1000 étudiants ont assisté.

Trois films leur étaient proposés, dont deux en animation. Une étroite collaboration avec le Festival du film pour enfants de Montréal en a facilité la sélection.

Sept longs métrages produits en France, en Belgique et au Canada complétaient la programmation, avec l’apport - fort apprécié - d’une quinzaine de court-métrages présentés un à un en début de programme. Chaque séance de projection était accompagnée d’une discussion animée par l’équipe du festival.

Grâce à la présence du sympathique cinéaste Stéphane Oystryk de Winnipeg, le film FM YOUTH a donné lieu à un échange des plus enrichissants sur la réalité des jeunes Franco-Manitobains en quête de nouveaux horizons. L’Association jeunesse fransaskoise peut être fière d’avoir présenté cette excellente soirée de projection.

Le film 1987 du Québécois Ricardo Trogi nous a permis de rencontrer l’acteur montréalais - né à Regina - Jean Carl Boucher, et d’en apprendre un peu plus sur son expérience lors du tournage de cette aventure rocambolesque.

 Hope  par le réalisateur français Boris Lojkine, sur le drame vécu par une Nigériane et un Camerounais, a été sans conteste le film le plus bouleversant de la programmation.

Astérix : Le domaine des Dieux, à l’affiche en matinée familiale du samedi, a été le film le plus couru. Faut-il s’en étonner ?

Pourquoi avons-nous un festival de films francophones chez nous ?

À l’ère des écrans télé géants, du cocooning maison et des vidéos en ligne sur demande, on peut se demander pourquoi l’équipe de Cinergie se donne tant de peine, année après année, pour mettre sur pied ce bel événement. La réponse la plus évidente se retrouvait sur les visages ravis des amis et collègues rencontrés à chacune des projections. C’est un tel plaisir de pouvoir échanger entre nous dans un contexte culturel aussi convivial et de se retrouver, ensemble en français, devant le grand écran à partager nos émotions.  Cette année, plus de 1500 personnes ont partagé ce bonheur.

Que dire de plus sinon : longue vie à Cinergie

Imprimer
5492

Navigation du site

Categories

Back To Top