Close
Frédéric Dupré
/ Catégories: Arts et culture, Musique, 2019

Christie-Anne Blondeau rend hommage à Maurice Drouin

Le duo Résonance

Le duo Résonance

Fred Foerster et Christie-Anne Blondeau
Photo : Gracieuseté
REGINA - Christie-Anne Blondeau, une des grandes voix fransaskoises a chanté de la pop, de la chanson française, du rock. C’est avec Maurice Drouin qu’elle a découvert le jazz.

Christie-Anne Blondeau a rencontré M. Drouin il y a une dizaine d’années, lors d’une série de spectacles de jazz organisée par Radio-Canada.  « J’étais gêné quand je l’ai rencontré, je ne suis pas une chanteuse de jazz. Maurice m’a rendu la vie facile. Il m’a dit : « Pense à Frank Sinatra, c’est libre, créatif et entrainant. »  Sa rencontre avec monsieur Drouin va en quelque sorte marquer son parcours musical.

Christie-Anne le qualifie de « véritable showman » parce qu’il était capable de tout faire sur son piano électrique. Il pouvait s’accompagner lui-même et avait toujours son piano prêt dans son camion.

« Il pouvait jouer n’importe quoi. Il maîtrisait tellement bien son instrument. Il portait attention à tous les détails. Mais il n’était pas très fervent d’électronique. Il n’avait pas de courriel alors il fallait lui faxer les partitions pour pratiquer ensemble. » 

« Maurice était un professionnel, mais Maurice pouvait oublier aussi. Il ne suivait pas toujours les partitions. Il était très libre. Parfois, durant un spectacle, il commençait une pièce que je ne reconnaissais pas du tout et qui n’était pas dans le spectacle. Alors il me disait « Chante une note ». Il pouvait juste avec quelques notes reconnaitre la pièce et continuer le spectacle comme convenu. »

Maurice Drouin

Maurice Drouin

« C’est grâce à Maurice que j’ai apprivoisé le jazz. Aujourd’hui, j’ai un duo de jazz qui fonctionne bien. C’est grâce à lui que j’ai confiance en moi pour faire du jazz. »

Véritable pianiste de variété et de jazz, il était toujours très en demande partout en province. Il jouait jusqu’à quinze fois par mois encore dernièrement. « Si on pouvait juste jouer autant que lui. Mais on n’a pas la chance de jouer autant que lui. » Explique Christie-Anne.

Son départ créera un vide certain sur les scènes de la province. Maurice Drouin était reconnu également pour son grand sens de l’humour et aussi parce qu’il aimait charmer les femmes... 

Imprimer
938

Navigation du site

Categories

Le Portail fransaskois

Back To Top