Skip Navigation

Beau Nectar, la fusion des sons par-delà les frontières

Beau Nectar, la fusion des sons par-delà les frontières
2836 of views

L’artiste Émilie Lebel, alias éemi, est bien connue des Fransaskois. Depuis plusieurs mois, elle se consacre à un nouveau projet, Beau Nectar, en collaboration avec la Franco-Ontarienne Marie-Clo. Le duo bilingue entretient une synergie malgré la distance et propose un son éclectique et électronique qui se veut « intime, vibrant et surréel ». Entretien avec éemi.

Comment le duo Beau Nectar est-il né ?

Marie-Clo et moi nous sommes rencontrées sur l’émission Planète BRBR en 2017. C’est un concours des musiciens canadiens francophones hors du Québec. On s’est rendues à la finale ensemble et, depuis, on a gardé une amitié.

En 2021, nos carrières solos étaient en pleine floraison. On a décidé de travailler sur un album, Éphémère, qu’on a sorti sous le nom de Marie-Clo x éemi.

Image
Le nouveau single de Beau Nectar, Soleil des loups, est sorti en février 2023. Crédit: Courtoisie

Finalement, il y a eu beaucoup de pression de plusieurs membres de notre équipe pour que ce ne soit pas seulement un projet, mais plutôt quelque chose de permanent. Alors, en juin 2022, on est devenues Beau Nectar.

Comment parvenez-vous à collaborer à des milliers de kilomètres de distance l’une de l’autre ?

J’ai décidé de vivre avec mes parents pendant ce projet parce que ça me donne l’opportunité d’aller dans l’Est pour plusieurs mois à la fois. Marie-Clo voyage souvent entre Vancouver et Ottawa. On se rencontre au milieu quand on peut.

Par exemple, on va filmer un vidéo-clip à Regina en mai. Ce n’est pas si compliqué parce qu’en tant que musicienne il faut voyager de toute façon.

La technologie nous aide aussi. On enregistre en personne mais on travaille souvent sur Zoom, par exemple, pour la composition. Les demandes de subventions nous aident à nous déplacer et pour assister aux résidences. On a eu de la chance.

Récemment, on a participé à la résidence de musique au Centre des arts de Banff. On a pu se retrouver, écrire des chansons ensemble et profiter de la nature et des montagnes. Et le buffet ! C’était absolument délicieux.

Avez-vous songé à déménager à Montréal ?

La Saskatchewan appuie énormément ses artistes. J’apprécie les organisations qui m’appuient, comme le Conseil culturel fransaskois, Creative Sask et Sask Arts. C’est sûr que ce serait plus facile de vivre à Montréal parce que toute mon équipe est là-bas : mon label, notre agent, notre booker.

Mais j’ai ma famille et mes amis ici, ce n’est pas juste le côté professionnel à considérer. J’adore Montréal et j’ai hâte d’y vivre pour quelques mois chaque année, mais à date je continue à vivre en Saskatchewan.

Le mois de mars est celui de la francophonie. Quel regard portez-vous sur cette célébration en tant que francophone de l’Ouest ?

La francophonie hors du Québec est, surtout dans l’Ouest canadien, une petite communauté. On peut aller à Edmonton, à Winnipeg, ou même à Vancouver, et on va voir des francophones qu’on connaît. C’est comme une petite famille. C’est ce que j’aime beaucoup. On a tous quelque chose en commun et on s’entend bien !

En Ontario, selon ce que j’entends de Marie-Clo, c’est un peu similaire. Même chose avec les Acadiens. Hors du Québec, la francophonie est complètement différente, on est vraiment comme une belle famille.

Vous avez voyagé en France l’été dernier. À quelle occasion ?

Oui, c’était pour une autre résidence. On a reçu des conseils sur comment aborder la scène musicale en Europe.

L’Europe consomme la musique différemment du Canada. En Europe, il faut avoir de grosses réactions à tes concerts et les personnes aiment plus entendre les voix que les instruments.

On a aussi joué au festival Crossroads [dans le nord de la France].

Quels projets préparez-vous pour Beau Nectar ?

On va planifier d’autres résidences dans le futur. On va lancer notre prochain album fin mai et une tournée suivra en été-automne, au Canada.

Et votre carrière solo ?

Je prends de petits projets sous le nom éemi, et Marie-Clo fait de même. Nos projets solos existent encore.

 

 

En attendant la sortie prochaine de l’album de Beau Nectar, on peut retrouver leur dernier titre, Soleil des loups, sur le site web du duo.