Menu
  1. Agenda
  2. Actualité
    • All
    • Agriculture et environnement
    • Communication
    • Économie
    • Éducation
    • Écoles fransaskoises
    • Écoles d'immersion
    • Petite enfance
    • Postsecondaire
    • Organisme
    • Politique
    • Sport
      Plus
      Le journal de l’avenir 2018
      Michel Vézina

      Le journal de l’avenir

      Quand j’étais jeune, à la maison, nous avions l’habitude de recevoir trois journaux : L’Événement, journal du matin, Le Soleil et L’Action catholique,

      No content

      A problem occurred while loading content.

      Previous Next
    1. Société
      • All
      • Aînés
      • Autochtones / Métis
      • Femmes
      • Francophonie
      • Guerre et enjeux militaires
      • Histoire
      • Immigration
      • Jeunesse
      • Juridique
      • Nécrologie
      • Religion
      • Santé
      • Voyages
        Plus

        No content

        A problem occurred while loading content.

        Previous Next
      1. Communautaire
        • All
        • Communautaire
        • Bellegarde
        • Bellevue
        • Debden
        • Gravelbourg
        • Humboldt
        • La Trinité
        • Moose-Jaw
        • North Battleford
        • Ponteix
        • Prince-Albert
        • Prud'homme
        • Regina
        • Saint-Brieux
        • Saskatoon
        • Vonda
        • Zenon Park
        • Willow Bunch
          Plus

          No content

          A problem occurred while loading content.

          Previous Next
        1. Culture
          • All
          • Arts visuels
          • Cinéma
          • Danse
          • Exposition
          • Littérature
          • Musique
          • Théâtre
            Plus
            Jésus de Montréal 2018
            Mairyn Rackow *

            Jésus de Montréal

            Tourné suite à une période de changement religieux parmi les francophones au Québec, le film Jésus de Montréal reflète notre époque marquée par l’incertitude spirituelle et la société de consommation, ainsi que la recherche continue pour...
            Lancement de "Contre toute attente" 2018
            Jean-Pierre Picard

            Lancement de "Contre toute attente"

            REGINA - Le 15 mars 2018 , une quarantaine de personnes se sont rendues à La Cité universitaire francophone pour assister au lancement du livre Contre toute attente de l’historien Michael Poplyansky et du chercheur Abdoulaye Yoh.

            Monsieur Lazhar 2018
            Michaela McKinnon *

            Monsieur Lazhar

            Monsieur Lazhar raconte l’histoire de Bachir Lazhar, un Algérien qui vient de s’installer au Québec, et un groupe d’élèves de sixième année dont l’enseignante, Martine, s’est pendue.

            No content

            A problem occurred while loading content.

            Previous Next
          1. Opinion
          2. Chroniques
          User Menu Search
          Close

          Batoche, comme si vous y étiez

          "Encountering Riel" de David Orr

          « You can’t be a judge in Saskatchewan without being conscious of some of the racism and trouble that exists, and I just became increasingly convinced that the story of the Riel resistance is not only and entertaining story, but it’s one that people ought to look at, and they don’t.» David D. Orr

          Le 14 octobre dernier, à Regina, lors d’un symposium à l’occasion du 50e anniversaire de la production « The Trial of Louis Riel », une demi-douzaine de conférenciers ont présenté diverses perspectives de l’histoire des Métis. Parmi eux se trouvait le juge à la retraite David D. Orr, l’auteur de Encountering Riel.

          Monsieur Orr s’est d’abord intéressé à Riel et la rébellion lorsqu’il a découvert que le vieux Métis qui était l’ami de son père était le frère cadet de Tom Hourie, l’éclaireur métis du général Middleton, auquel Riel s’est rendu. Puis, au cours de son mandat en tant que juge de la Cour provinciale en Saskatchewan, il devint convaincu que comprendre Riel et la résistance des Métis était essentiel à la compréhension du Canada d’aujourd’hui. « If you look at the mess I believe we’re in with indigenous people in this country, where they don’t have their rights and there’s racism and bigotry, you can trace back so much of it to the rebellion ».

          Encountering Riel est raconté  à la première personne par le principal protagoniste, Willie Lorimer, frêle jeune homme qui étudie la poésie à l’Université de Toronto. N’ayant jamais pensé à démissionner de sa commission militaire dans un régiment de milice universitaire dissout, il est appelé à combattre la rébellion. Pour tout entraînement militaire, il a appris à... saluer, à l’instar de plusieurs de ses compagnons d’armes.

          Deux personnages gravitent autour de lui. Le capitaine Roley Collison, petit marchand de tissus, charismatique, celui qui encaisse le plus durement ce qu’il voit et qui ne reviendra pas de cette guerre. Et Arthur Howard, un Américain, vétéran de nombreuses escarmouches frontalières, qui s’est joint à l’expédition pour assurer le bon fonctionnement de la nouvelle et très efficace mitraillette Gatling. Il est souvent le seul à vraiment comprendre ce qui se passe et les enjeux du conflit. C’est à travers lui que le lecteur apprend l’histoire des Métis, et que l’auteur communique son admiration pour ce peuple qu’il décrit comme un amalgame « du meilleur des Autochtones et du meilleur des Européens ».

          L’histoire se déroule sur les champs de bataille, d’abord à Fish Creek, puis à Batoche. Les descriptions sont telles qu’on croirait que l’auteur y était, carnet de notes à la main. Il nous présente les Métis comme étant de bien meilleurs combattants que l’armée, rusés, cavaliers incomparables. Le portrait qu’il dresse de Gabriel Dumont est celui d’un général dont les compétences surpassent de loin celles d’un général Middleton effrayé, indécis, dépassé. Ce n’est pas le manque de courage ou l’infériorité numérique qui seraient à l’origine de la défaite des Métis, mais la pénurie de munitions qui viennent à manquer. Et ils n’ont ni canons, ni mitraillette Gatling. Et puis, Riel, viscéralement contre la violence, oppose un « non » systématique aux plans militaires de Dumont.

          Il n’y a ni bons ni méchants dans ce roman. Et c’est ce qui en fait la force. Orr décrit les soldats comme des hommes qui croyaient naïvement qu’ils se battaient pour le Canada et les Métis comme des hommes qui luttaient pour préserver leur mode de vie.

          Au départ, les soldats croient en la cause pour laquelle ils se battent. Mais l’horreur de leur guerre et la rencontre de Riel feront en sorte qu’ils remettront en question le bien-fondé de leur mission. Lorsque Riel accepte de recevoir, dans la tente où il est prisonnier, Willie et Roley, ceux-ci sont ébranlés par ce qu’ils apprennent, par l’histoire d’un peuple à qui le gouvernement canadien a volé terres et droits.

          Pour l’auteur, l’histoire de Riel est celle d’une opportunité tragiquement manquée, l’histoire d’un homme qui aurait pu être un grand chef d’état, l’homme qui voulait intégrer les Métis et les Premières Nations dans le Canada.

          On ne peut qu’espérer voir ce livre traduit en français et, pourquoi pas, porté au grand écran. Comme le dit l’auteur, si cette histoire était américaine, il y a belle lurette qu’on en aurait fait un film.

          Encountering Riel de David D. Orr, Stonehouse Publishing, 2017

          Article précédent Bulletin du Parlement jeunesse fransaskois
          Prochain article Eau potable : gaspillage et pénurie
          Imprimer
          2132

          Comments are only visible to subscribers.

          x

          Les plus populaires

          La Tente francophone accueille plus de 1 000 visiteurs

          La Tente francophone accueille plus de 1 000 visiteurs

          Festival pour enfants Potash Corp à Saskatoon

          SASKATOON - Pour la première fois cette année, le Festival pour enfants Potash Corp offrait une tente abritant les activités offertes par plusieurs artistes et organismes francophones.

           

          16 juin 2016/Auteur: Aminata Konaté/
          La Saint-Jean-Baptiste en Saskatchewan

          La Saint-Jean-Baptiste en Saskatchewan

          Compte rendu et photos des célébrations de la Saint-Jean-Baptiste à Saskatoon, Bellegarde, Gravelbourg et Zenon Park.

          3 juillet 2016/Auteur: L'Eau vive/
          Foire du patrimoine régionale de Regina

          Foire du patrimoine régionale de Regina

          Des jeunes de 18 écoles étalent leur savoir

          La Foire régionale du patrimoine s’est tenue à l’Université des Premières Nations, le jeudi 1er mai. Cet évènement réunissait les 103 projets des 125 élèves (4e à 9e année) de 18 écoles des 6 commissions scolaires suivantes : le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF), Prairie Valley, Regina Catholic, Regina public, South East Cornerstone et Holy Family.

          8 mai 2014/Auteur: Alexandre Daubisse (EV)/
          Le « mieux-être » au cœur du Rendez-vous fransaskois 2016

          Le « mieux-être » au cœur du Rendez-vous fransaskois 2016

          SASKATOON - C’est sous le thème du « mieux être personnel et communautaire » que s’est déroulé le Rendez-vous fransaskois, la rencontre annuelle de la communauté organisée par l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), du 4 au 6 novembre 2016 à Saskatoon.
          10 novembre 2016/Auteur: Jean-Pierre Picard/
          Après 20 ans de gestion scolaire fransaskoise:  Comment se porte le français dans nos écoles?

          Après 20 ans de gestion scolaire fransaskoise: Comment se porte le français dans nos écoles?

          Rencontre avec un parent inquiet, mais optimiste

          La Saskatchewan a bien changé depuis l’obtention de la gestion scolaire il y a 20 ans. Depuis deux décennies, l’épanouissement du Conseil des écoles fransakoises (CÉF) est évident. La gestion scolaire est-elle garante de la qualité de l'éducation française? Nous en avons discuté avec un parent de Regina qui a accepté de répondre à nos questions mais qui a préféré garder l'anonymat.

          29 janvier 2015/Auteur: Mychèle Fortin (EV)/
          Une nouvelle garderie francophone en milieu familial à Regina

          Une nouvelle garderie francophone en milieu familial à Regina

          Les Bout'Choux DayCare

          Les places en garderie sont rares, on le sait, et le nombre de garderies elles-mêmes est limité. C’est donc une inauguration bienvenue pour la communauté que celle de la garderie familiale francophone Bout’Choux Day Care de madame Saida Chehaima, qui a eu lieu, samedi 14 juin, au 22 Hyland Crescent à Regina. 

          19 juin 2014/Auteur: Alexandre Daubisse (EV)/
          L’École canadienne-française honore ses finissants

          L’École canadienne-française honore ses finissants

          Remise des diplômes 2015

          SASKATOON - Le samedi 27 juin c’était la cérémonie de remise des diplômes pour l’année 2014-2015 aux 22 finissants et finissantes de l’École canadienne-française (ECF) du Pavillon Gustave Dubois.

          9 juillet 2015/Auteur: Martin Kakra-Kouame (EV)/
          Les Cajuns de la Louisiane renouent de plus en plus avec le français

          Les Cajuns de la Louisiane renouent de plus en plus avec le français

          ARNAUDVILLE, La. - Au coeur du pays cajun, les plus vieux se souviennent des punitions corporelles que leurs professeurs leur infligeaient afin qu'ils cessent de parler en français. 

          Foire régionale du Patrimoine à Regina

          Foire régionale du Patrimoine à Regina

          « Est-ce que les juges sont passés vous voir » ?

          10 élèves de l’école élémentaire et secondaire de Monseigneur de Laval ont participé à cette belle foire sur l’histoire
          20 mai 2015/Auteur: Claude Martel (EV)/
          Le gagnant du prix BRAVO bénévoles 2014 est

          Le gagnant du prix BRAVO bénévoles 2014 est

          le Comité du projet RInC de Zenon Park!

          C’est dans une belle ambiance que la remise du 4e prix BRAVO bénévoles s’est déroulée, le samedi 14 juin à l’Hôtel Hilton Garden Inn à Saskatoon, et ce, grâce au maître de cérémonie Roger Gauthier. Bien déterminé à faire de cette soirée un moment de détente et de plaisir pour l’ensemble des personnes présentes, Roger Gauthier a donné le ton en débutant avec trois types de bravo : le « BRAVO » individuel, le « BRAVO » en cœur et le « BRAVO » chanté. 

          Omnium de volleyball

          Omnium de volleyball

          Un projet de l'AJF et du CÉF

          C’est sous le signe de la fraternité que s’est déroulé l’Omnium fransaskois de volleyball au centre Henk Ruys à Saskatoon les 8 et 9 octobre derniers.  Quelque 483 élèves des écoles du Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) des quatre coins de la province se sont amusés en y participant.  

          16 octobre 2014/Auteur: Alexandre Daubisse (EV)/
          Êtes-vous business?

          Êtes-vous business?

          Le sujet de cette première formation d'une série de quatre, animée par le conseiller en développement économique Ildephonse Bigirimana, était l’acquisition d’une franchise. 

          2 octobre 2014/Auteur: Marie-Pier Boilard/
          Six élèves du Pavillon secondaire des Quatre-Vents (PSQV) de Regina vont traverser la Saskatchewan à vélo

          Six élèves du Pavillon secondaire des Quatre-Vents (PSQV) de Regina vont traverser la Saskatchewan à vélo

          Mardi 20 mai, six élèves de l’école secondaire Laval de Regina et six accompagnateurs se sont élancés à vélo de l’école Sans-Frontières de Lloydminster (CÉF) pour atteindre Bellegarde, le vendredi 23 mai. Ce parcours cycliste s’inscrit dans le cadre de l’évènement sportif La Grande Traversée (LGT), qui a débuté à Victoria le 12 mai dernier et s’achèvera à Québec le 13 juin prochain.

          20 mai 2014/Auteur: Alexandre Daubisse (EV)/
          Croix Pierre Blandin à Saint-Brieux: Un témoignage pour les générations à venir

          Croix Pierre Blandin à Saint-Brieux: Un témoignage pour les générations à venir

          ST-BRIEUX - La Croix Blandin fut érigée par Pierre Blandin peu après son arrivée au Canada de Carquefou, France, en août 1906.

          17 décembre 2014/Auteur: Jeanne Rocher (EV)/
          La Garderie : Là où tout commence

          La Garderie : Là où tout commence

          Dossier petite enfance - Mai 2014

          C’est au bout de quatre ans de démarches auprès du gouvernement et grâce à l’appui de l’ensemble de la communauté fransaskoise que le centre éducatif a pu ouvrir ses portes en 1987. À l’été 1996, le Centre a emménagé dans ses nouveaux locaux au Centre scolaire communautaire de Regina.

          15 mai 2014/Auteur: Mychèle Fortin/

          Le Portail fransaskois

          Back To Top