Close

Tabou no more

L’écriture de chanson, entre douceur et connexion L’écriture de chanson, entre douceur et connexion

L’écriture de chanson, entre douceur et connexion

L’artiste fransaskoise Malika Sellami a organisé un atelier d’écriture de chanson le 13 août avec la collaboration du Carré de la...
13037
Les Prairies séduisent une famille de nomades Les Prairies séduisent une famille de nomades

Les Prairies séduisent une famille de nomades

Céline et Xavier Pasche, originaires de la Suisse, parcourent le monde à vélo. Ils ont offert une conférence à St-Denis en collaboration avec...
16178
Champêtre County s'adapte à la pandémie Champêtre County s'adapte à la pandémie

Champêtre County s'adapte à la pandémie

SAINT-DENIS - Près du village fransaskois de Saint-Denis, se trouve l’entreprise familiale Champêtre County, un lieu mythique de...
15887
Beyrouth : une explosion à l'ampleur de ses malheurs Beyrouth : une explosion à l'ampleur de ses malheurs

Beyrouth : une explosion à l'ampleur de ses malheurs

Deux Saskatchewanais issus de la diaspora libanaise joignent leurs voix à la vague d’indignation qui a secoué le monde entier après la...
11573
Janie Moyen, habitée par la flamme fransaskoise Janie Moyen, habitée par la flamme fransaskoise

Janie Moyen, habitée par la flamme fransaskoise

Janie Moyen, récemment diplômée de l’École canadienne-française de Saskatoon, est la seule Fransaskoise à avoir reçu la bourse...
15332
Rentrée scolaire : des parents se confient Rentrée scolaire : des parents se confient

Rentrée scolaire : des parents se confient

À quelques semaines du jour J, beaucoup d’interrogations subsistent. Tantôt confiants, tantôt inquiets, plusieurs parents fransaskois se...
12112

Éemi (re)fait chanter les abeilles

L’artiste fransaskoise Émilie Lebel, alias éemi, a mis à profit son confinement en collaborant avec le musicien Lévi Soulodre, lui aussi de Saskatoon, pour dévoiler le 17 juillet un nouveau remix de sa chanson Honey accompagné d’un micro-documentaire sur les abeilles. 

Dans ce temps-là !

À l’époque où j’étais élève à la fin de l’élémentaire, quand arrivait le mois de juin, nous étions assez intenables dans les classes... La fête de la Saint-Jean-Baptiste marquait le début des vacances estivales. Les classes s’étaient terminées la veille et on avait vidé nos pupitres. Plus de devoirs. Plus de leçons. 

124678910Last
Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top