Close
Société
Le remède pour un Canada malade reste à découvrir Le remède pour un Canada malade reste à découvrir

Le remède pour un Canada malade reste à découvrir

50 ans plus tard : Une histoire intellectuelle de la commission Laurendeau-Dunton

772

La commission Laurendeau-Dunton des années 1960 a tenté de penser le Canada et de panser ses blessures. Mais Pierre Trudeau a écarté le fruit de leurs travaux et lancé ses propres réformes constitutionnelles. La guérison nationale se fait toujours attendre.

Les 125 ans du Château Frontenac Les 125 ans du Château Frontenac

Les 125 ans du Château Frontenac

Le Château Frontenac a un lien avec la Saskatchewan. En effet, des briques de l’Usine de briques de Claybank, près de Moose Jaw,...
1641
Tannée de l'hiver Tannée de l'hiver

Tannée de l'hiver

Comme plusieurs personnes autour de moi, je suis tannée de l’hiver. Tannée de voir la neige tomber et de me sentir prisonnière d’une...
746
20 ans de stagnation pour les langues officielles 20 ans de stagnation pour les langues officielles

20 ans de stagnation pour les langues officielles

Depuis 2003, l’appui d’Ottawa aux langues officielles en milieu minoritaire n’aura pas été augmenté ni indexé pour tenir compte...
1433
Un Plan d’action de bon augure Un Plan d’action de bon augure

Un Plan d’action de bon augure

Le Plan d’action pour les langues officielles a été finalement dévoilé le 28 mars à Ottawa. Avec 2,7 milliards de dollars prévus pour...
1224
Savoir accueillir l’autre en français Savoir accueillir l’autre en français

Savoir accueillir l’autre en français

Si la construction identitaire est parfois fort complexe, en revanche, elle crée souvent d’heureux mélanges.

814
Une communauté sous le choc, un pays en deuil Une communauté sous le choc, un pays en deuil

Une communauté sous le choc, un pays en deuil

Le vendredi 6 avril 2018, vers 17h30, à l’intersection des autoroutes 335 et 35, à 28 kilomètres de Tisdale, un accident impliquant...
1434

Une soirée avec Michelle Obama à Saskatoon

SASKATOON - S’il est clair que Michelle Obama n’avait pas besoin d’être présentée au public acquis de Saskatoon, comme l’a souligné en introduction Michael Burns, président directeur général des Jeux Invictus 2017, elle aurait aussi très bien pu se passer d’une modératrice tant son discours est maîtrisé et sa présence assurée.

RSS
12345678910Dernière

Agenda

Back To Top