Close

Unis présente une série documentaire à saveur d’autosuffisance agricole

Patrick Thibeault, animateur de l'émission Agrofolie sur les ondes d'Unis

Patrick Thibeault, animateur de l'émission Agrofolie sur les ondes d'Unis

Photo: Unis (2015)
Unis, la nouvelle chaîne télévisée de la francophonie canadienne, présente la série documentaire Agrofolie. Les six épisodes d’une heure de cette série, produite au Nouveau-Brunswick, permettent de suivre l´animateur Patrick Thibeault alors qu´il cherche à nourrir sa petite famille de façon autosuffisante. Au fil des saisons, il cultive un lopin de terre prêté par une famille et élève ses animaux.

C’est alors qu’il vendait des légumes au Marché de Dieppe (NB) que Patrick a fait part de son idée d’émission à Suzette Lagacé, productrice d’Unis et cliente régulière du marché. «C’était la bonne idée à la bonne personne» affirme en riant Patrick. Il apprécie l’audace d’Unis d’avoir pris une chance avec une personne qui, selon ses dires, «n’a aucune expérience ni en agriculture ni en télévision».

Il en profite pour souligner le fait que l’équipe de l’émission reflète la diversité géographique de la francophonie canadienne que veut desservir cette nouvelle chaîne télévisée. Le réalisateur, Joël Robichaud, est acadien, la productrice, Suzette Lagacée, est du Nord de l’Ontario comme Patrick, et la coordonnatrice de production est la Fransaskoise Rachel Duperreault.

Les thèmes abordés dans l’émission font écho à diverses tendances en matière de consommation alimentaire, telles que la simplicité volontaire, la santé et l´équité, le « slow food », la proximité et l’origine des produits. Patrick est à l´image de bien des gens qui rêvent de cultiver leurs aliments, de vivre et de manger de manière plus responsable.

Cette émission lui a permis de réaliser un rêve. «Le premier repas solide de mon bébé (qui a aujourd’hui un an) venait du jardin». Selon Patrick, l’émission lui a permis de constater que l’auto-suffisance n’est pas seulement une utopie, mais une réalité qu’il est possible, et même souhaitable, d’atteindre. Mais il souligne qu’il ne faut pas voir ce concept sur une base individuelle, «je ne suis pas une île, je vois l’autosuffisance en terme de communauté».

Comme il n´est pas fermier, il s´est entouré de gens d´expérience, amateurs et professionnels, pour atteindre ses objectifs. «Quand on fait un jardin la première fois, on risque de se planter sans conseils.»

Le site Web d’Unis (www.unis.ca) offre une section complète autour de cette série dont les épisodes sont diffusés les mercredis  à 20h heure du Pacifique (22h en Saskatchewan). 

Imprimer
5842

Navigation du site

Categories

Back To Top