Close

Une stratégie pour les aînés en Saskatchewan

Au Canada, les stratégies pour les aînés varient énormément d’une province à l’autre : bien articulées dans certaines provinces à inexistantes dans d’autres. La Saskatchewan fait malheureusement partie de cette dernière catégorie. La responsabilité des aînés relève du ministère de la Santé et fait plutôt référence aux services de santé qui touchent les aînés. Il y a bel et bien un bureau quelque part, occupé par un fonctionnaire quelque part dans un édifice et dans un ministère quelque part en Saskatchewan. Bonne chance!

Saskatchewan Seniors Mechanism (SSM), l’organisme parapluie des associations d’aînés en Saskatchewan, incluant la Fédération des aînés fransaskois (FAF), a décidé de prendre le taureau par les cornes comme le dit l’expression. Lors du « Rassemblement 50 ans + », sous le thème « Bien vieillir : informé, actif et proactif », les 31 mai et 1er juin 2018, une présentation suivie d’un échange a été faite par M. André Nogue, membre du conseil d’administration du SSM.

Aujourd’hui, les aînés constituent près du quart de la population en Saskatchewan et leur nombre va continuer à augmenter dans les prochaines années. Les aînés sont généralement reconnus comme la portion de la population qui vote le plus aux élections. Et pourtant, c’est l’une des tranches de la population qui souffre le plus des décisions gouvernementales en matière de coupures, que ce soit en santé, dans les services sociaux ou dans les diverses allocations, etc.

Dans les prochains mois, le SSM va procéder à une consultation à l’échelle de la province et dans des endroits ciblés. Les groupes membres de la FAF peuvent demander à la SSM de leur envoyer une personne ressource (qui parle français) pour échanger et partager sur le développement d’une stratégie gouvernementale et provinciale pour les aînés.

SSM a identifié d’ores et déjà six grands axes : l’accessibilité à des services de santé sans délai, la possibilité pour les ainés de vivre longtemps dans leur propre demeure, le soutien aux services appropriés et nécessaires à des coûts abordables, l’accessibilité au transport en commun, la suffisance, la durabilité et la sécurité des finances personnelles ainsi que la lutte contre l’isolement social.

À ce squelette, voudra-t-on ajouter d’autres éléments? Comment et de quoi enrober celui-ci? Quelques différenciations chez les ainés auront des effets sur la structure de cette stratégie : il y a les ainés vivant dans un milieu rural et les autres qui vivent en milieu urbain, il y a les pauvres et les nantis, des ainés en santé et d’autre plus fragiles, certains sont seuls, d’autres sont avec quelqu’un, etc.

Quels seront les résultats de cette stratégie ? Un ministère responsable des aînés ? Un bureau responsable de la stratégie envers les aînés ? L’adoption d’une politique et surtout les étapes de sa mise en œuvre ? N’hésitez pas à participer à la consultation du SSM. Il ne peut qu’en découler une amélioration des services aux aînés en Saskatchewan.

Imprimer
723

Navigation du site

Categories

Back To Top