Close

Une expérience poétique pour les jeunes de l’AJF

C’est dans le cadre de son projet Expl’Art que l’Association jeunesse fransaskoise (AJF) a organisé une sortie en canoë sur la rivière Saskatchewan les 19, 20 et 21 août. Quatorze jeunes, âgés de 16 à 25 ans, ont vécu le temps d’une longue fin de semaine une expérience extraordinaire entre nature et poésie.

« L’activité s’est présentée comme une retraite où les jeunes pouvaient faire des rencontres, passer du temps en extérieur et créer des œuvres », explique Aleg Rugeyo, coordinateur de projets pour l’AJF.

Depuis l’automne passé, Aleg Rugeyo et son collègue Alex Dunn s’interrogeaient sur le moyen de proposer une programmation tournée vers l’art et le sport. « On voulait vraiment jumeler ce type d’activités afin de renforcer la collaboration et l’esprit de création entre les jeunes », explique Aleg Rugeyo.

C’est donc à la force de leurs bras et dans un effort commun que les jeunes ont remonté la rivière en canoë en parcourant 20 km par jour. En participant à cette activité, les jeunes ont pu suivre des cours de canotage, camper et découvrir le musée de Batoche.

De Saint-Louis à Batoche

Un petit frisson de fin d’été, des berges herbeuses et des bernaches sur l’eau… L’activité de canoë était avant tout un appel à la sérénité pour les jeunes.

Chaque soir, c’est autour d’un feu de camp que des liens se sont noués et que les personnalités se sont dévoilées : « Nous voulions vraiment qu’il y ait une connexion entre les jeunes », commente le coordinateur.

Hélène Baillet, une participante, a grandement apprécié le format de l’activité : « J’ai pu rencontrer de nouveaux jeunes et passer du bon temps. Feux de camp, guimauves grillées, baignades dans la rivière, courses en canoë, rires… Le petit nombre a facilité les échanges et l’interconnaissance », témoigne la jeune femme.

S’exprimer en vers

Le dernier jour de leur périple, les jeunes ont pu s’essayer à la rédaction de poèmes et à l’éco-impression, une pratique d’impression par laquelle le végétal s’imprime sur une surface à l’aide d’un marteau.

L’atelier d’initiation à la poésie avait quant à lui pour enjeu de parler de nature et de communauté dans un style libre. « On pensait que cette initiative de partage allait être difficile, trop intime pour les participants, mais nous avons été agréablement surpris car ces derniers ont vraiment été engagés. C’était un moment spécial », se félicite Aleg Rugeyo.

Un sentiment partagé par la participante Hélène Baillet : « Le jumelage entre canoë et art a permis à chacun de s’exprimer et de laisser parler sa créativité. » Enchantés par l’expérience, les jeunes ont demandé à réitérer l’expérience dès que possible.

 

L’un des poèmes écrits au cours de la sortie, signé Alex Dunn

Les cadeaux qu’elle nous offre

L’amour éternel de la nature

M’entoure d’une manière unique

Des bisous du soleil

Des caresses du sable

Des clins d’œil de l’eau

Des secrets entre moi et ma mère terre

Quelque chose que je tiens au fond du cœur

Quelque chose à partager avec ma communauté, avec mes amis

Elle veut vous montrer les cadeaux aussi

Les chuchotements du vent

Les chatouillements des brins d’herbe

Les apprentissages des insectes

Ensemble on accepte ce qu’elle nous offre,

Les connaissances qu’elle partage et l’amour éternel

Ensemble on se met par terre, main dans la main

Et on profite des cadeaux

La musique des oiseaux

La beauté du coucher du soleil

Les étoiles qui dansent pour nous

 

Imprimer
181

Navigation du site


Categories

Back To Top