Close
Alexandra Drame (EV)

Un grand sommelier français de passage à Saskatoon

Le sommelier Sébastien LeGoff

Le sommelier Sébastien LeGoff

Sébastien LeGoff était de passage à Regina. Photo: Alexandra Drame (2014)
SASKATOON - Boire du vin, tout le monde peut le faire. Savoir choisir du bon vin par contre, ce n’est pas donné à tout le monde! Sébastien Le Goff, star de la sommellerie en Colombie-Britannique, nous parle de son métier et de son séjour en Saskatchewan. Il a été agréablement surpris et nous explique pourquoi!

Monsieur Le Goff est un globe-trotteur amoureux de la bonne bouffe et du bon vin. Et il a fait de cette passion son métier. Parti en Angleterre pour faire ses études, il commence dans le secteur agro-alimentaire une fois son Baccalauréat en administration des affaires obtenu. Un stage en Thaïlande lui fait découvrir l’Asie, et par la même occasion il réalise qu’il ne veut définitivement pas retourner travailler en France! Singapour, Hong-Kong et enfin la rencontre avec sa compagne sino-canadienne vont contribuer à le faire tomber en amour avec le continent asiatique.

Puis c’est la découverte du Canada. Toronto d’abord, pendant 5 ans. Puis Vancouver, une ville entourée par la mer et les montagnes, comme Hong Kong. « Après 5 hivers froids à Toronto, j’ai découvert la côte Ouest et je ne souhaitais plus repartir. Plus besoin de déneiger là-bas! ». Il retourne une petite année en Asie, pour gérer le restaurant Bistro Moderne, dans un complexe hôtelier de 2600 chambres à la Marina de Singapour. Mais Vancouver lui manque trop et il y revient pour de bon. Il intègre l’équipe du restaurant Cactus Club Café en 2011, et c’est l’ouverture du nouvel établissement de la chaîne qui l’a amené à découvrir la ville des ponts.

Un sommelier de classe internationale

Depuis 3 mois, Sébastien forme les serveurs et barmen de Saskatoon afin de leur transmettre les techniques qu’il a lui-même acquises en 15 ans d’expérience dans le secteur de la restauration. Et si on l’a fait venir de Vancouver, ce n’est pas pour rien : il a été élu sommelier de l’année en 2006 et 2008 et intronisé au Hall of Fame des restaurateurs de Colombie-Britannique en 2012. « J’ai choisi d’étudier la sommellerie car je trouvais l’histoire qui entoure les vins très intéressante. On étudie également la géographie, on voyage beaucoup pour voir les vignobles. Et on boit beaucoup aussi! C’est un produit sympa à vendre, ce n’est pas comme vendre des assurances! J’apprécie aussi de créer les cartes des vins, de former les gens. C’est passionnant de faire découvrir des saveurs aux gens. »

Alors que son séjour parmi nous touche à sa fin, nous lui demandons ce qu’il a pensé de Saskatoon : « Je ne connaissais pas la Saskatchewan. Cela fait 3 mois que je suis ici, et je suis agréablement surpris par la gentillesse et la politesse des gens! Tout le monde est super gentil, les gens disent Bonjour et Merci. Vancouver est maintenant une grande ville et les gens n’agissent plus comme cela. J’habite dans mon immeuble depuis 5 ans et je ne connais même pas mes voisins, alors qu’ici mon voisin m’a déjà proposé de me déposer au travail!  Les clients aussi sont sympathiques, l’ambiance est familiale, on vient manger avec  les grands parents, les petits-enfants! » Arrivé à l’automne, il a aussi profité des beaux jours pour visiter la ville. « Il y a beaucoup de bons petits restaurants locaux. On peut acheter du bon fromage sur Broadway. Saskatoon est vraiment une bonne surprise! »

Chers lecteurs, cela ne fait que confirmer ce que vous et moi pensions déjà : ceux qui ne prennent pas la chance de découvrir notre belle province ne savent pas ce qu’ils manquent. À la nôtre!

Imprimer
6190
 

Navigation du site

Categories

Back To Top