Close
Dominique Liboiron
/ Catégories: Tourisme et plein air, 2016

Rose Fleury nous révèle les secrets de la lune

Source de mystère et symbole incontournable d’Halloween, La lune suscite des émotions diverses. Pour certains, elle détient un pouvoir mystérieux et voilé. Pour d’autres, loin d’être mystérieuse, elle explique clairement des phénomènes de la nature et même des éléments du comportement humain et même des éléments du comportement humain.

Rose Fleury, aînée métisse originaire de Duck Lake (Sk), partage ses connaissances ancestrales et nous dévoile les secrets de la lune. Malgré la crevasse entre la nature et notre existence de plus en plus urbanisée, le savoir d’autrefois que Mme Fleury transmet sert à des fins pratiques dans la vie moderne.

« C’est mon grand-père qui m’a appris, » explique Mme Fleury, qui laisse savoir que la lune et les cycles de la lune l’aident à comprendre le comportement des animaux et des êtres humains. De plus, elle y tire une connaissance plus approfondie des plantes et des prévisions météorologiques.

L’influence de la lune suit des cycles, indique Mme Fleury. Chaque cycle débute avec la nouvelle lune et est à son plus puissant jusqu’à la pleine lune après laquelle il perd son ampleur.

Au début du cycle lunaire, plus précisément à la nouvelle lune, les animaux cherchent à se nourrir davantage, un comportement qu’ils maintiennent jusqu’à la pleine lune, et ont tendance à être plus actifs le jour. Ils se cachent moins durant cette phase. Fatigués par leurs efforts, ils se reposent durant la pleine lune. Ils continuent à se nourrir, mais préfèrent les endroits clos où ils peuvent se cacher plus facilement. Le cycle recommence chaque mois.

Pour les chasseurs, les pêcheurs, les photographes ou bien les observateurs d’animaux, cette information aide à planifier les activités récréatives parce qu’elle permet de savoir quand les animaux seront plus actifs, ce qui améliore l’expérience de plein air.

Les plantes sont assujetties au même cycle. Mme Fleury dit que le meilleur temps pour planter des fleurs ou des légumes est au début du cycle parce que ce temps favorise la croissance et la fertilité. Les plantes poussent moins au cours de la pleine lune et donc il vaut mieux synchroniser la semence avec la nouvelle lune.

En ce qui concerne la récolte d’un potager, Mme Fleury conseille d’attendre la fin du cycle de croissance, autrement dit la pleine lune, parce que les plantes ont atteint leur maximum.        

Les pointes que forment les extrémités des lunes croissantes ou décroissantes annoncent le temps, nous laisse savoir l’aînée métisse. « Si les pointes sont très pointues il ferra froid et si les pointes sont plus arrondies c’est plus probable d’avoir du temps chaud. »

Selon une croyance populaire, les policiers et les infirmières constatent que les soirs de la pleine lune sont plus occupés et que le comportement humain devient plus imprévisible. « Bien sur, » dit Mme Fleury, « les gens sont trop fatigués. » Elle croit que l’influence du cycle lunaire ne se limite pas aux plantes ni aux animaux.        

Ses connaissances proviennent de son grand-père qui a voulu transmettre cet héritage. Au départ, Mme Fleury ne croyait pas à ses propos, « Je pensais qu’il faisait tout simplement me niaiser. » Mais curieuse, elle a décidé d’étudier le phénomène. Suite à sa recherche, elle a constaté que son grand-père avait raison. Elle ajoute que son grand-père observait beaucoup la lune.

Confiante de ses connaissances, elle suggère que ceux qui veulent comprendre ce phénomène pourraient noter leurs observations dans un calepin. Au fil des mois, ils remarqueront des phénomènes récurrents. Avec de la pratique, les observateurs de la lune pourront mieux prédire le mouvement des animaux, les changements météorologiques et sauront quand planter des jardins et des potagers. Aussi, ils pourront mieux prédire le comportement humain.

 


 

Imprimer
1468

Navigation du site

Categories

Back To Top